Le Client – L’Appart de la Discorde

14997057_1474291785917559_680733727_n

Titre Original : Forushande

De : Asghar Farhadi

Avec Shahab Hosseini, Taraneh Alidoosti, Babak Karimi, Farid Sajjadihosseini

Année : 2016

Pays : Iran, France

Genre : Drame

Résumé :

Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d’importants travaux menaçant l’immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple.

Avis :

Asghar Farhadi est l’un des réalisateurs les plus célèbres du cinéma iranien. C’est un cinéaste qui a su s’imposer en peu de temps, puisque son premier film « Danse dans la poussière » date de 2003. Depuis, le réalisateur a fait pas moins de sept films (« Le client » inclut), reçu un Ours d’Or, un Gloden Globe, et même un Oscar du meilleur film étranger.

Après avoir tourné « Le passé » chez nous avec notamment Tahar Rahim et Bérénice Bejo, Asghar Farhadi est retourné en Iran pour faire son nouveau film, « Le client« .

Un passage au dernier festival de cannes des plus remarqués, puisque le film est reparti avec le prix du meilleur scénario et le prix de la meilleure interprétation masculine pour Shahab Hosseini, « Le client » est un diamant brut que le réalisateur iranien nous offre. Auréolé d’un cinéma déjà très fort, Asghar Farhadi nous livre ici un chef d’œuvre incroyable. Un chef d’œuvre puissant sur la vengeance et le pardon. On en ressort soufflé et bouleversé !

14971070_1474291792584225_307973250_o

Emad et Rana sont un couple heureux. Une nuit, ils sont réveillés par des secousses qui endommagent gravement l’immeuble dans lequel ils habitent. Contraints de déménager, un ami, qui a un appartement de libre, leur vient en aide. Le couple s’y installe, mais un drame va se produire. Un drame qui serait lié à l’ancienne locataire de l’appartement. Un drame qui risque de faire voler en éclats le couple d’Emad et Rana.

Une claque étouffante, voilà ce qu’est le nouveau film d’Asghar Farhadi ! Alors que le réalisateur avait déjà offert un cinéma incroyable avec un film comme « Une séparation« , il récidive et se surpasse même en offrant un film profond, humain, émouvant et surtout très angoissant.

Le scénario que tient là Asghar Farhadi est dans ses grandes lignes, assez banal, puisqu’il nous raconte l’enquête d’un homme qui veut venger l’agression de sa femme. On a déjà vu ce genre de film une bonne pelletée de fois et pourtant, c’est bien avec ce scénario simple que le réalisateur iranien va nous mettre KO.

« Le client » est un film qui trouve sa dramaturgie dans son écriture et dans la façon dont cette écriture est mise en scène. Asghar Farhadi enfonce petit à petit ses personnages et c’est en prenant le temps de nous raconter son histoire qu’il fait naître cette espèce de fascination pour son histoire qui ne nous lâche plus. Une fois « Le client » commencé, il sera bien impossible de ne pas aller jusqu’au bout.

Le scénario que nous a concocté Asghar Farhadi agit sur plusieurs niveaux et développe plusieurs éléments, qui sont tous parfaitement abordés. Ainsi, l’enquête que va mener peu à peu le personnage d’Emad est excellente. « Le client« , dans son enquête, est presque un thriller, dont chaque élément nous emporte vers ce final puissant qui va hanter nos esprits pour longtemps. « Le client« , c’est aussi une belle et profonde analyse des mœurs de la société iranienne et plus largement de la situation dans son pays.

Asghar Farhadi aborde la place de la femme, celle de l’homme, et même la place d’un couple. Il fait évoluer ses personnages dans d’autres sphères que celle auxquelles on est habitué. Ici, ses personnages sont enseignants, font du théâtre et c’est très intéressant que le réalisateur fasse s’opposer cette ouverte d’esprit aux mœurs, aux hontes et aux jugements persistants. « Le client » parle du regard des autres. Il parle aussi de la honte de l’agression et la peur qu’elle laisse derrière elle. De manière magnifique, le réalisateur abordera aussi le pardon qui s’affrontera à la vengeance, et même à la religion. Il sèmera de manière incroyable le trouble et le suspense sur sa fin, si bien que la tension en devient terriblement angoissante. Asghar Farhadi a su parfaitement tenir son intrigue qui oscille entre vérités, tension et surtout émotion.

Le scénario est donc très bon (il n’a absolument pas volé son Prix à Cannes), mais la réussite du « … client » va plus loin encore puisque le film jouit d’une mise en scène forte et passionnante qui sait prendre son public pour ne jamais le lâcher. Une mise en scène qui est aussi capable de beaucoup d’humour et d’évasion notamment pendant les cours ou les répétitions de théâtre. Puis enfin, cette mise en scène sera à couper le souffle dans ses derniers instants.

« Le client« , c’est aussi ses acteurs avec en tête un Shahab Hosseini inoubliable dans le rôle de ce mari vengeur et « culpabilisateur ». L’acteur tient un personnage en or et il en tire une puissance incroyable qui le rend presque émouvant à chaque instant. Taraneh Alidoosti qui joue sa femme sera toute aussi remarquable. Le couple fonctionne à merveille, même dans le moment les plus durs. Enfin, on remarquera Farid Sajjadihosseini qui sera tout aussi émouvant.

14976098_1474291799250891_2127711386_o

« Le client » est donc une grande œuvre, signée d’une main de maître par un réalisateur qui ne cesse de surprendre encore et encore. Étouffant, captivant, hypnotique même, on ressort de ce « … client » bouleversé. Un grand et fort moment de cinéma !

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net