novembre 30, 2020

Kingdom Come

album-cover-large-16408

Résumé :

Dans un futur possible, les super-héros d’antan ont été surclassés, puis remplacés par une nouvelle génération plus agressive, mais aussi plus amorale. Aussi, lorsque ces surhommes rayent accidentellement le Kansas de la carte des États-Unis, c’est au premier d’entre eux, Superman, de sortir de sa retraite et d’inculquer à cette nouvelle garde le goût pour la vérité et la justice. L’Homme d’Acier devra également combattre une association surprenante : celle de Lex Luthor, son pire ennemi, avec Batman, son ancien allié !

Avis :

On connait maintenant assez bien les deux boîtes de production majeures du comics. Durant un certain temps, Marvel a tenu la dragée haute à DC grâce à des films surprenants et plus mainstream ainsi qu’une volonté de plaire à un maximum de gens tout en ne reniant pas les accros et les fanas d’histoires complexes. De son côté, DC Comics affichait des super héros un peu vieillissant et représentait en quelque sorte une ancienne Amérique un peu trop ancrée dans ses vertus. Cette histoire là est vraie quand on est adolescent, quand on a vu Spiderman se taper Mary Jane ou encore avec Iron Man et son cynisme. Mais dans son petit coin, DC affiche des ambitions tout autres, celles de faire des héros plus sombres, plus adultes et plus enclin à avoir des démons intérieurs. Kingdom Come, c’est un peut le chef d’œuvre de DC, le point G de la maison d’édition, l’histoire qui va révolutionner l’univers de Superman. Car oui, Kingdom Come, c’est une histoire de Superman, mais elle est loin d’être classique et propose un argument intelligent, prenant et humain à un super héros indestructible. Mais pourtant tant d’éloges ? Mets ton collant et lit la suite !

Le scénario part d’un principe peu classique. En effet, on ne commence pas avec notre héros ou un super méchant, mais on commence avec un vieil homme qui a des visions d’apocalypse. C’est alors que le Spectre, héros assez méconnu et faisant partie de la Justice League Dark, va amener notre vieil homme vers le futur et va le rendre spectateur d’une dérive incroyable. Il faut savoir aussi que nous sommes dans un futur éloigné, et que nos super héros comme Batman, Superman, Wonder Woman, Green Lantern, Flash ont enfanté et que les rejetons sont plus violents et beaucoup moins prudents envers la vie humaine. En proie à ses démons intérieurs, Superman s’isole dans une ferme. Mais un beau jour, son fils va dévaster l’état entier du Kansas, et c’est alors que Superman pense qu’il est temps d’agir et de dompter cette jeunesse, allant jusqu’à créer un goulag. Il va alors construire une ligue de justicier nouveaux. Mais dans son dos, Lex Luthor manigance un mauvais coup, voulant que les super héros comprennent que ce ne sont pas eux qui doivent prendre le pouvoir et décider, mais les humains, contre cette Terre n’appartient pas aux super héros. C’est alors qu’un combat s’engage entre tous les super héros, pour la justice et pour la victoire des humains. Le sujet est assez complexe, mais il faut aussi savoir que la narration est très particulière. En effet, on va suivre ces évènements en tant que spectateur, avec le narrateur et du coup, on a l’impression d’être devant un écran de télé, impuissant face aux erreurs super héros. Mais cela demeure très fort, car non seulement on a un sentiment d’impuissance, mais on a aussi une impression d’information et on ressent vraiment les questionnements que peuvent se poser des humains face à une crise comme celle-ci. L’autre gros point fort du comic, c’est de présenter Superman, le héros inébranlable, en désamour complet avec les lecteurs, d’une façon plus humaine, avec ses propres démons, mais aussi face à son indécision. Il joue un peu le rôle politique, alors que Wonder Woman le pousse plus ou moins à l’affrontement pour tenter de regagner sa couronne. Le récit est très intelligent et très structuré, ce qui permet une adhésion immédiate malgré la lourdeur du contenu et parfois la légère incompréhension pour le néophyte.

2226655718

Il est assez difficile de juger les dessins d’Alex Ross. Enfin, je m’exprime assez mal, il n’y a pas de jugement à fournir, puisque toutes les planches sont justes somptueuses. Donnant un réalisme ahurissant pour chaque personnage, Kingdom Come s’impose comme un tableau de grand peintre, laissant pantois devant chaque dessin. Ainsi, les héros vieillis sont superbes et donnent une impression de grande sagesse, mais en sus, les grands fans de l’univers de DC Comics font être aux anges car tous les personnages de la saga sont présents, et même quelques subtilités se sont cachées, montrant à quel point les deux créateurs de ce comic sont des fans incroyables. On retrouve aussi les traits de caractère de chaque personnage, ainsi, Batman, le plus humain des super héros se retrouve avec un exosquelette pour le maintenir debout et il utilise des robots pour surveiller Gotham, ou encore Green Lantern apparait comme un chevalier du Moyen-âge. Bref, tout cela attise la rétine et parfois on ne sait même plus où donner de la tête, comme le montre cette image au-dessus. De ce fait, on reste pendant plusieurs minutes sur une planche, même sans dialogues. Œuvre très complexe Kingdom Come subjugue autant par sa richesse scénaristique que par ses tableaux de grand maître. C’est un peu La Joconde du comic !

Au final, Kingdom Come est une tuerie incroyable. Répondant aux excellents Watchmen D’Alan Moore, Mark Waid et Alex Ross offre une œuvre complète, généreuse, intelligente et montrant des super héros sous un autre jour. On pourra peut-être regretter la trop grosse rigueur dans tous les héros, ce qui peut perdre un petit peu le néophyte. Bref, un livre magistral que je ne peux que conseiller à tous les lecteurs de comics !

Note : 17/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.