Deepwater – Fire in the Sea

14825809_1456223301057741_502573730_n

Titre Original : Deepwater Horizon

De : Peter Berg

Avec Mark Wahlberg, Dylan O’Brien, Kate Hudson, Kurt Russell

Année : 2016

Pays : Etats-Unis

Genre : Catastrophe

Résumé :

D’après l’incroyable histoire vraie de la plus grande catastrophe pétrolière de l’histoire.
La plateforme Deepwater Horizon tourne non-stop pour tirer profit des 800 millions de litres de pétrole présents dans les profondeurs du golfe du Mexique. Mike Williams, électricien sur la plateforme et père de famille, connaît les risques de son métier mais fait confiance au professionnalisme de son patron Jimmy Harrell. En revanche, tous se méfient de la société locataire de la plateforme dirigée par Donald Vidrine, qui ne pense qu’à son bénéfice. Lorsque cette société décide contre l’avis des techniciens de la déplacer trop rapidement, ils sont loin de se douter que les 5 millions de barils sous leurs pieds sont prêts à exploser… Le seul courage de Mike et ses collègues suffira-t-il à limiter les dégâts et sauver ce qui peut encore l’être ?

Avis :

Peter Berg est un comédien américain dont beaucoup connaissent le visage sans jamais l’associer avec son nom. Peter Berg a plus d’une corde à son arc et l’une des plus belles qu’il détient, c’est celle de la réalisation. D’ailleurs, si le comédien Peter Berg est peu connu, le réalisateur lui, a un véritable nom, puisque c’est à lui que l’on doit des films comme, « Very Bad Things« , « Hancock » ou encore « Le royaume« .

Nous n’avions plus trop de nouvelles de Peter Berg depuis son guerrier et survivant « Du sang et des larmes » sorti en 2014. Le réalisateur a bien réalisé quelques épisodes de série qu’il produit, notamment l’excellent « The Leftover » que l’on recommande chaudement, mais rien de plus. Donc après deux ans d’absence sur les grands écrans, le cinéaste est de retour avec un film catastrophe qui raconte l’une des plus grandes catastrophes que l’histoire maritime ait connue.

14793740_1456223277724410_965324614_n

Deepwater Horizon est une plateforme pétrolière qui se tient à une trentaine de kilomètres des côtes américaines. À son bord réside plus d’une centaine d’hommes. Le soir du 10 avril 2010, alors que des contrôles ont été bâclés, le chef de la plateforme Jimmy Harrell ordonne de faire des tests de pression afin de vérifier des éléments oubliés par ses supérieurs. Ces tests donneront des résultats étranges et incohérents. Donald Vidrine décide alors de permettre le forage, malgré les résultats. Mais la pression est trop importante et bientôt, c’est la catastrophe, après un refoulement, la station pétrolière explose littéralement et s’embrasse dans un incendie incontrôlable. Dès lors, chaque homme va devoir sortir de cet enfer.

Avec ce film, le réalisateur américain rend un bel hommage aux victimes de la catastrophe. Un hommage éclatant de vérité et qui dénonce l’incompétence et surtout l’avarice des grands groupes qui préfèrent bien souvent les profits à la sécurité. Une avarice qui peut amener à des accidents catastrophiques comme ce fut le cas, en cette nuit du 10 avril 2010, où onze hommes rencontrèrent la mort. Doté d’un scénario fourni et détaillé, Peter Berg nous raconte donc cette dernière journée à bord du Deepwater Horizon. Doutes, tests, mesures de sécurité, premiers problèmes et enfin malheureusement ce drame, Peter Berg plante très bien le décor. Un décor dans un lieu qu’on n’approche jamais ou trop rarement, ce qui rend son film encore plus intéressant, puisqu’il montrera un monde et un univers que l’on ne connaît pas et qui est portant presque essentiel dans la société d’aujourd’hui. À travers ce film, Peter Berg rend aussi hommage à tous ces hommes et femmes qui travaillent dans l’ombre et loin de chez eux dans des conditions parfois extrêmes. Bref, à bien des arguments imposés par le réalisateur, « Deepwater » s’avère aussi intéressant qu’instructif.

En plus de rendre un bel hommage, Peter Berg n’a pas oublié de faire de son « Deepwater » un divertissement sacrément spectaculaire. Si le rythme est un peu lent au départ, le temps que Peter Berg mette en place tous ses éléments, une fois les réactions en chaîne commencées, « Deepwater » va nous prendre pour ne jamais nous lâcher. On pourra toutefois lui rapprocher un scénario un peu trop simpliste dans son action, mais Peter Berg offre un rendu si efficace et visuellement bluffant qu’on lui pardonne aisément cette simplicité. Puis, il vaut mieux faire simple et bon que complexe et chiant.

Peter Berg nous offre un spectacle impressionnant qui nous clouera parfois à notre fauteuil. La scène de l’explosion est tout simplement écrasante de violence et de réalisme. L’action est au rendez-vous, l’enfer aussi, « Deepwater » a cette tendance à angoisser celui qui le découvre, car il est imprévisible. Chaque scène, chaque instant sent le danger et c’est avec un suspens agaçant qu’on craint pour nos personnages et l’on peut dire que Peter Berg s’est fait plaisir du point de vue des rebondissements.

De plus, Peter Berg s’est fait plaisir du côté de son casting, puisqu’il nous réunit là de très beaux noms qui trouveront chacun une belle place, même pour les plus petits. Mark Wahlberg retrouve Berg après « Du sang et des larmes« . On trouvera aussi Kurt Russell en chef de station sympathique et strict en même temps. John Malkovich compose toujours aussi bien avec l’ambiguïté. On prendra plaisir à trouver des acteurs comme Dylan O’Brien, Kate Hudson, Ethan Suplee, J. D. Evermore ou encore Ethan Embry. Puis enfin, on sera ravi de découvrir Gina Rodriguez qui s’en sort très bien au milieu de toute cette testostérone.

14825824_1456223284391076_92816198_n

Peter Berg nous embarque donc à bord de son « Deepwater Horizon » (pourquoi ne pas avoir gardé son titre original chez nous ?) et c’est avec plaisir et frisson que l’on va vivre cette nuit catastrophique. Prenant, percutant, bien fait, rendant parfaitement hommage aux victimes tout en assurant le spectacle qu’on attendait, franchement, Peter Berg nous offre l’un des meilleurs films catastrophes de ces dernières années. Le spectacle vaut amplement le coup qu’on se déplace !

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net