Androïdes – Tome 1: Résurrection

androides-01-resurrection

Auteurs : Jean-Luc Istin et Jesus Hervas

 

Editeur : Soleil

 

Genre : Science-Fiction

 

Résumé :

En 2545, l’humanité est frappée de stérilité. Plus personne sur terre n’a engendré d’enfants depuis 500 ans. Si la société Microcorp n’avait pas inventé le mélange « la pilule bleue », la Terre serait aujourd’hui inhabitée. Grâce au « mélange », la jeunesse éternelle est garantie. Plus de maladies, plus de vieillesse.
C’est dans ce contexte que Liv Anderson, flic au caractère bien trempé, enquête sur le meurtre d’un directeur de musée, retrouvé chez lui criblé de balles.
Très vite, ce qui ressemble à une banale affaire semble conduire à une donnée si secrète qu’elle pousse ses gardiens à tuer quiconque s’en approche.
Parallèlement, Anna Hopkins, restauratrice d’œuvres d’art, se sent de plus en plus mal. Elle consulte le Dr Castle et le verdict tombe. Depuis 500 ans, l’humanité est stérile, mais…
… Anna est enceinte…

Avis :

Depuis maintenant quelques temps déjà, les éditions Soleil ont éprouvé leur idée originale d’établir une série d’intrigues indépendantes se déroulant dans un même univers. Nous pouvons par exemple citer les sagas des Elfes (comptant près de 15 tomes actuellement), des Nains (5 tomes) et celle d’Oracle (7 tomes) qui ont déjà conquis de nombreux lecteurs.

Le principe de ces séries est le suivant : chaque tome est écrit par un scénariste et dessiné par un artiste différent. Les scénarios peuvent être liés ou non mais le fond reste le même : l’univers est commun à chaque BD. Dans les Elfes, nous nous baladons dans le monde d’Arran et côtoyons différents peuples elfiques tels que les elfes noirs, les elfes sylvains ou les elfes bleus. Chaque scénariste et dessinateur est lié à un peuple différent. Cela permet au lecteur de voyager à travers différents points de vue et différentes cultures, donnant un aperçu global du monde dans lequel les elfes évoluent. Cette série-concept a été un véritable succès.

Les Nains suivent le même principe et les histoires se déroulent dans le même univers qu’Elfes. Les éditions Soleil travaillent actuellement sur une nouvelle série du même genre, se développant également sur Arran : la saga des Orks et Gobelins ! Celle-ci risque certainement d’être un peu moins glamour…

Enfin, la série Oracle est un peu différente. Cette série est basée sur les récits d’un oracle qui aime nous conter les récits épiques de faits qu’il a vécus, entrevus ou perçus. Ces récits sont des vengeances de mortels contre les dieux de l’Olympe. Batailles homériques, tromperies, manipulations et magie sont au rendez-vous.

Ces séries feront bientôt l’objet d’articles sur le site. Restez attentifs !

Forts de ces succès tant en fantaisie qu’en mythologie, les auteurs des éditions Soleil ont récemment décidé de se lancer dans la science-fiction pour notre plus grand plaisir ! Basée sur le même concept, la série Androïdes est une saga écrite et dessinée par des artistes divers et variés basée cette fois-ci non sur un univers ou un narrateur commun mais sur un même thème : les androïdes, ces machines à forme humaine capables du bon comme du pire. La série ne se cache pas de ses inspirations multiples et géniales : le cycle des robots d’Asimov et ses trois lois de la robotique, Blade Runner, Total Recall, Matrix, Star Trek et bien d’autres. Chaque tome débute d’ailleurs par un rappel de ces fameuses trois lois, pour nous immerger de suite dans cet univers du futur qui nous fascine tant.

Androides T01_Resurection_CC.indd

Le premier tome de cette saga a été écrit par Jean-Luc Istin, dessiné par Jesús Hervás Millán et mis en couleur par Olivier Héban. Les dessins sont absolument magnifiques : les décors, les armes, les vaisseaux, les personnages et les paysages sont à couper le souffle. On se sent happé par cet univers coloré mais terne à la fois, ultra moderne et bien réglé dans lequel les humains vivent en collaboration avec les androïdes. Ces derniers sont partout et aident la population dans de multiples tâches. Grands ou forts, petits ou résistants, les androïdes sont conçus de manière particulière et sont physiquement volontairement distinctifs des humains. Leurs membres, visage et corps n’ont pas été imaginés pour copier intégralement les nôtres. Ainsi, il est facile de les reconnaître. Sans émotion, sans âme, sans aucune sensibilité, les androïdes sont de vraies machines mais des alliés utiles et efficaces.

Le contexte de Résurrection n’est pas très joyeux. En 2545, les humains sont stériles depuis déjà 500 ans ! La « pilule bleue » conçue par Microcorp leur permet de survivre sans contracter aucune maladie et d’atteindre l’immortalité, état dont nous rêvons finalement tous. Cependant, est-ce réellement un idéal ? Avec l’immortalité sont apparus des habitudes, des sentiments et des sensations moins sympathiques. L’humanité se complaît dans le plaisir et la luxure, l’égoïsme et l’isolement. L’immortalité lasse certaines personnes qui s’ennuient, sont insatisfaites et ne savent plus très bien quel sens donner à leur vie. C’est le cas de l’héroïne de ce tome, Liv Anderson, policière téméraire qui ne garde pas sa langue dans sa poche. Mener des enquêtes, résoudre des meurtres ou des énigmes lui permettent de se donner des objectifs et de supporter cette existence interminable. Et, en ce début de BD, elle n’est pas en manque.

L’histoire débute par une pluie de météorites provenant de Mars. Cette pluie percute de plein fouet la banque spatiale de données terrestres, Tesla, qui s’effondre sur la Terre provoquant près d’un millier de morts ! Cet évènement n’inquiète pas plus que ça les autorités qui omettent la chute du vaisseau pour ne garder que la pluie de météorites. Un mois plus tard, Liv est appelée sur une scène de crime : Leonard Newman, le directeur du musée comics-art, a été assassiné. Qui a bien pu faire ça ? Son enquête va la mener à rencontrer Brian Miller, un écrivain, et Anna Hopkins, une restauratrice d’art qui s’avère être enceinte ! Comment Anna est-elle tombée enceinte ? Qu’est-ce qui lient ces différentes personnes ? Pourquoi la chute du vaisseau Tesla a-t-elle été cachée ? C’est ce que Liv va finir par découvrir et ses recherches vont la mener bien au-delà de ce qu’elle s’était imaginée. Complots, manipulations, robots tueurs et secrets ancestraux vont cadencer le récit à un rythme effréné. Une fois lancé, vous ne voudrez plus vous arrêter.

Androides T01_Resurection_CC.indd

L’intrigue, en plus d’être pleine de rebondissements, est émouvante, intéressante et porteuse d’espoir. Ce n’est qu’une fois arrivé à la fin que vous comprendrez le titre de la BD et cette conclusion riche en sensations et pleine d’étonnement ne vous laissera pas indifférent. L’auteur, déjà bien connu pour ses nombreuses BD de la collection Soleil Celtique, nous rappelle ici son talent d’écriture et c’est avec succès qu’il parvient à nous faire rêver, sourire et réfléchir tant par la finesse de ses propos que par le biais de ses personnages charismatiques.

Résurrection est un premier tome plein de promesses et un pari réussi pour les éditions Soleil. Les androïdes ne vous pas cesser de vous surprendre !

Note : 18/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net