octobre 25, 2021

Sans Faille – Valentin Musso

sans-faille-valentin-musso

Auteur : Valentin Musso

Editeur : Seuil

Genre : Thriller

Résumé :

Ils sont cinq. Cinq amis, la trentaine, qui se retrouvent après plusieurs années pour une randonnée dans les Pyrénées, le temps d’un week-end. Romuald, le gamin des cités à qui tout a réussi, a invité Théo, Dorothée, David et Juliette dans son luxueux chalet. Mais la montagne lui est-elle aussi familière qu’il l’a laissé croire? Le groupe s’égare, d’anciennes inimitiés ressurgissent, les secrets de chacun se font jour. Jusqu’au drame. Impensable. Imprévisible ? C’est du moins ce qu’ils croient, au début…

Avis :

En mélangeant thriller moderne aux années 1920, Valentin Musso offrait un polar historique des plus recommandables avec Le murmure de l’ogre. Alors que son frère (Guillaume) fait partie des meilleures ventes à chaque nouvelle parution, Valentin ne se cale pas dans le même domaine de littérature. Pour autant, ses récits bien ficelés font montre d’un renouvellement surprenant, voire inattendu. On délaisse donc le début du XXe siècle pour se lancer à l’assaut de reliefs escarpés, de pentes abruptes, de forêts nichées à flanc de montagnes pour un thriller contemporain plus classique dans son enrobage, mais non moins intéressant à découvrir. Ce nouveau roman montre-t-il l’étendue du talent de l’auteur, et ce, quelles que soient les circonstances ?

Il est vrai que l’entame peut paraître anodine et le prologue se révéler obscur (et il le restera jusqu’à la dernière ligne droite). Un groupe d’amis qui se retrouvent après nombre d’années pour une randonnée en haute montagne. Le pitch de départ évoque une intrigue classique que ne renieraient par certains films d’horreur, en particulier ceux qui officient dans le survival. Le nombre des personnages est réduit à minima, le cadre unique aussi somptueux qu’hostile. Bref, les bases sont posées pour une excursion où rien ne se déroulera comme prévu. En cela, l’auteur ménage son suspense via une construction soignée où la ligne directrice est entrecoupée de flash-back.

Au lieu de ralentir le rythme ou d’augmenter l’épaisseur du roman, ces incursions dans le passé du principal intervenant ont le mérite d’éclairer la situation sur ces aspects les plus notables. La tension monte crescendo, les révélations tombent au compte-gouttes (juste ce qu’il faut pour en savoir davantage) et surtout les caractères sont dépeints de telles sortes à mieux comprendre leur comportement et prises de position. Il est vrai qu’une bonne partie du livre fait la part belle aux échanges, aux affrontements. Pas mal de dialogues égrènent l’histoire et les descriptions, bien que discrètes et furtives, exposent le cadre et les faits avec une indéniable efficacité.

Pour ce périple, l’aspect survivaliste est presque indispensable. Presque, car il permet de conforter la dangerosité de pareils endroits, mais ne doit en rien noyer l’intrigue sous un florilège de détails techniques ou seul connu des spécialistes. Il y a bien quelques notions, mais elles demeurent parfaitement intelligibles et n’entravent en rien la progression générale. D’ailleurs, cette énergie est contenue via les intermèdes cités un peu plus haut afin de ne pas abréger le plaisir de lecture. Malgré les restrictions que s’imposent l’auteur, la variété des séquences et des épreuves traversées empêchent toute lassitude de s’installer, même dans le final qui prend pourtant son temps pour parvenir à son point d’orgue.

Mais c’est en avançant à tâtons que l’on découvre toute la subtilité de l’intrigue via une succession de manipulations parfaitement maîtrisées. Là où certains auraient pu vite se fourvoyer en digressions ou en clichés malséants, Valentin Musso étonne de par une histoire simple d’apparences, mais dotée d’une finesse sous-jacente. De fait, on se laisse prendre au jeu des souvenirs à la fois nostalgiques et teintés de rancœurs. Le style de l’auteur se montre varié en employant la seconde personne pour les retours en arrière. Déstabilisant au départ, on s’y habitue sans mal pour laisser place à une approche risquée et peu exploitée dans la littérature.

Au final, Sans Faille possède un titre de prédilection. Derrière une trame qui ne paie pas de mine, Valentin Musso dévoile une nouvelle facette de son talent avec un thriller à l’atmosphère tendue. Protagonistes criants de vérité, progression énergique et étonnante, suspense permanent, cadre enchanteur… Les atouts de cet ouvrage sont nombreux pour contribuer à une histoire rondement menée où une anodine excursion devient un véritable cauchemar. Malgré l’aspect survivaliste et le contexte propice à un autre style, on reste bien dans le domaine du thriller avec une intrigue plus profonde qu’il n’y paraît. Une évolution mesurée qui rend la lecture de plus en plus étonnante au fil des pages pour poindre vers l’inévitable point de non-retour.

Note : 16/20

Par Dante

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.