octobre 27, 2020

Hôtel des Amériques

14408738_1423004221046316_1517268342_n

De : André Téchiné

Avec Catherine Deneuve, Patrick Dewaere, Dominique Lavanant, Etienne Chicot

Année : 1981

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

A Biarritz, Gilles est accidentellement renversé par la voiture que conduit Hélène. Gilles va tenter d’aimer cette femme prisonnière d’un amour passé qui le fascine. Il erre dans la vie d’une fille à l’autre, d’un boulot à l’autre. Dans la vie, Gilles et Hélène traînent leur solitude.

Avis :

Entre André Téchiné et Catherine Deneuve, c’est une belle et grande histoire d’amour à l’écran. Une histoire d’amour de plus de trente ans et qui prend ses racines en 1981 avec cet « Hôtel des Amériques« . Après cette première collaboration,  Deneuve et Téchiné vont alors se retrouver très régulièrement et offrir des films plus ou moins bons comme « Le lieu du crime » (1986), « Ma saison préférée » (1993), « Les voleurs » (1993), « Les temps qui changent » (2004), « La fille du RER » (2009) et « L’homme qu’on aimait trop » (2014). Autant de films différents, qui malgré le fait que certains d’entre eux soient moins bons, restent toutefois intéressants à découvrir.

Mais bon, pour le moment revenons à cette première collaboration et cet « Hôtel des Amériques« , le cinquième film d’André Téchiné. « Hôtel des Amériques » est un film névrosé intéressant à suivre. C’est un film qu’on prend plaisir à suivre notamment à cause de son duo d’acteurs. Catherine Deneuve et Patrick Dewaere qui se donnent la réplique, comment dire non ? Mais malgré une histoire intéressante et un film joliment mis en scène, il manque à cet « Hôtel des Amériques » de l’émotion, alors même que les personnages sont travaillés, ils arrivent cependant à peu nous toucher.

14360236_1423004517712953_689994170_o

Une nuit à Biarritz, Gilles est accidentellement renversé par Hélène. Heureusement, l’accident n’est pas grave. Gilles et Hélène vont essayer de s’entendre sur les termes dans l’accident dans un café pas loin. Cette rencontre hasardeuse va alors déboucher sur une relation aussi tendre que conflictuelle. Les deux amants piégés par leur passé vont essayer de construire quelque chose ensemble.

« Hôtel des Amériques » est un joli petit film qui n’ira jamais plus loin que le terme « petit film », alors qu’il avait réuni de sacrés ingrédients pour qu’il soit très très bon.

Techniquement parlant, on ne peut reprocher grand-chose au film d’André Téchiné. « Hôtel des Amériques » est beau à regarder, la photographie très naturelle donne une belle ambiance au film. Les décors et les paysages que filme le réalisateur nous évadent quelque peu. Plusieurs scènes sont très jolies et dans l’ensemble, son film est bien pensé et amené.

De plus, c’est avec plaisir qu’on voit Catherine Deneuve donner la réplique à l’immense Patrick Dewaere. Même si parfois leur couple a tendance à tourner en rond, comme parfois l’histoire du film elle-même, il n’en reste pas moins que les deux acteurs composent et forment un duo de cinéma aussi élégant que fascinant. On appréciera aussi tous les seconds rôles, qui même s’ils n’approfondissent pas ou peu l’intrigue, font quand même plaisir à voir. Ainsi, au gré de l’histoire, on trouvera Josiane Balasko, Dominique Lavanant ou encore Etienne Chicot et François Perrot.

Dans son intrigue, André Téchiné livre un film qui se suit avec cohérence et intérêt. De la rencontre des personnages à leurs engueulades permanentes, « Hôtel des Amériques » trouve son charme et n’ennuie pas. Mais derrière tous ces bons éléments, derrière toutes ces bonnes idées, cette histoire ou encore ses acteurs, « Hôtel des Amériques » est un film qui a oublié de vivre. Malgré le fait que l’on croit à cette histoire d’amour névrosée et piégée du passé, on ne peut pas dire qu’André Téchiné nous bouleverse, ni même nous touche avec ce couple. Comme on dit plus facilement, il manque à « Hôtel des Amériques » cette petite étincelle qui aurait fait passer le film dans une toute autre catégorie. Et même si l’on a pris plaisir à suivre ce film, même s’il tient très bien la route et qu’il détient de belles scènes, sur la distance, il se pourrait bien que le film soit oublié dans sa très grande partie, parce qu’hormis son casting, « Hôtel des Amériques » ne marque et ne percute pas.

14407999_1423004434379628_886291843_o

Ce constat est dommage, car c’est vrai qu’on en attendait bien plus de cet « Hôtel des Amériques ». Téchiné a les acteurs, l’histoire, la technique, les décors, il ne lui manquait plus que la passion et les émotions. Après, il faut souligner comme dit plus haut que le film est loin d’être mauvais et qu’on passe toutefois un bon moment devant. « Hôtel des Amériques » a plusieurs bons arguments pour lui et un couple fascinant à l’écran et rien que pour cela, le film d’André Téchiné mérite qu’on s’y arrête. Il faut simplement ne pas trop en attendre.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.