octobre 29, 2020

Ainsi va la Vie – Quand Michael Rencontre Diane

14248933_1414364775243594_1995030692_n

Titre Original : And so it Goes

De: Rob Reiner

Avec Michael Douglas, Diane Keaton, Rob Reiner, Sterling Jerins

Année : 2016

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

Oren Little, agent immobilier bourru et égoïste, voit sa vie chamboulée lorsque son fils lui confie sa fille de 9 ans dont il ne soupçonnait pas l’existence. Oren tente alors de s’en débarrasser en l’imposant à sa voisine. Mais les choses ne sont pas toujours aussi simples. Ainsi va la vie…

Avis :

Depuis les années 80, Rob Reiner parcourt le cinéma américain. C’est un réalisateur de plusieurs grands succès, et même de chefs d’œuvre parmi lesquels on trouve des films comme « Misery« , « Quand Harry rencontre Sally« , « Des hommes d’honneur » ou encore « Une vie à deux« . Après avoir parcouru presque trois décennies, Rob Reiner se fait plus discret sortant ses films la plupart du temps en Direct to DVD. D’ailleurs, pour retrouver un succès dans la carrière de son réalisateur, il faudra retourner presque dix ans en arrière avec « Sans plus attendre« , une petite comédie gentillette menée tambour battant par Jack Nicholson et Morgan Freeman.

D’ailleurs, depuis ce film, le réalisateur n’a pas retrouvé les joies des salles obscures, alors quand ce dernier fait son comeback avec un joli casting à la clef et qu’en prime, son film trouve le chemin de nos cinémas, on peut se réjouir. Alors bien sûr, « Ainsi va la vie » ne sera pas un grand film, ni même l’un des meilleurs films de Rob Reiner, mais il aura au moins pour lui le fait d’être une petite comédie honnête et sympathique à suivre. Puis il réunit à l’écran, ni plus ni moins que Diane Keaton et Michael Douglas et rien que pour ça, « Ainsi va la vie » mérite qu’on s’y arrête.

14248967_1414364978576907_1839377707_n

Oren Little est un vieil agent immobilier aigri qui n’attend que de vendre sa maison pour prendre sa retraite. Oren est un homme qui supporte peu de monde et peu de chose. Un matin, alors qu’il n’a pas vu son fils depuis des années, il va apprendre qu’il est l’heureux grand-père d’une fillette de dix ans déjà. Son fils va en prison et il est venu demander à son père de s’occuper de la petite pendant les neuf mois où il sera absent. Le problème, c’est qu’à trente ans, Oren n’a pas su être un bon père, alors maintenant qu’il a la soixantaine, les choses ne vont pas s’arranger… À moins que sa voisine Leah, une sexagénaire dépressive qui ne s’est jamais remise de la mort de son mari ne lui donne un coup de main, et même un peu plus si affinité…

Envie de passer un joli petit moment en compagnie de deux immenses acteurs ? Alors « Ainsi va la vie » devrait remplir correctement son cahier des charges, car sans que ce soit la grande comédie de l’année, le nouveau film de Rob Reiner trouve son petit charme et nous amuse grâce à ses personnages simples et attachants.

Avec ce film, Rob Reiner pose en douceur la question du deuil et surtout du droit au bonheur après avoir perdu l’amour de sa vie. Alors oui, on ne va pas se mentir, il est vrai que le script est certes déjà vu, mais ça n’empêchera pas le film de Rob Reiner de nous faire rire ou nous toucher. Ce qui est bien et beau avec « Ainsi va la vie« , c’est que son réalisateur s’attaque à des questions essentielles auxquelles il répond de manière simple et naturelle. L’amour, la mort, l’après, la rancœur, la haine ou encore la famille et le droit à un nouveau départ, même dans un âge avancé, sont autant de thèmes que le film aborde de plus ou moins près. Alors bien sûr, on pourra toujours reprocher au réalisateur de tomber dans la facilité et de livrer un film trop simple et convenu. Un film prévisible aussi et qui donne trop dans le happy end. Ou encore un film qui survole beaucoup de ses thèmes. Oui, on peut lui reprocher tout ceci, car c’est vrai, mais parfois, comme ici, aller à l’essentiel, aller au plus simple, est bien mieux que beaucoup.

On regrettera toutefois, et cela même s’il est joliment filmé, que le film de Rob Reiner ne soit pas plus percutant. L’humour et certaines répliques sont très sympas et déclenchent des sourires. Rob Reiner nous a réservé de jolies scènes ou encore une belle alchimie entre Michael Douglas et Diane Keaton. Mais c’est vrai que le tout n’apporte rien de neuf visuellement parlant et finalement, même si on passe un bon moment devant, « Ainsi va la vie » ressemble à n’importe quelle comédie chouette qui sort en salle tous les ans.

« Ainsi va la vie« , c’est l’occasion aussi de retrouver un duo inédit de monstres du cinéma, puisque le film met en vedette Michael Douglas et Diane Keaton. Si Douglas est drôle en vieux râleur aigri à la vanne méchante facile, Keaton sera plus touchante dans un rôle triste et lunaire. Le duo fonctionne bien et on s’attache à ces personnages simples, tristes et vrais. Rob Reiner a habillé son film de personnages sympathiques, amusants, particulièrement les voisins de la résidence qui sont tous différents. Chacun a sa particularité, chacun est amusant et leurs petites histoires ont de quoi nous faire sourire.

14287493_1414365585243513_1801903168_n

« Ainsi va la vie » n’est pas un grand film, ce n’est pas une grande comédie non plus, mais c’est un moment honnête de cinéma. Un moment plein de tendresse et de douceur emmené par deux comédiens de rêve.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.