Miles Ahead

14287716_1412886398724765_1255108401_n

De : Don Cheadle

Avec Don Cheadle, Ewan McGregor, Emayatzy Corinealdi, Michael Stuhlbarg

Année: 2016

Pays: Etats-Unis

Genre: Biopic

Résumé:

Fin des années 1970. À l’apogée de sa carrière, Miles Davis, précurseur du jazz moderne, disparaît du devant de la scène pendant cinq ans. Seul et reclus, il souffre d’une douleur chronique à la hanche, son talent est mis à mal par les drogues et les analgésiques, et les fantômes du passé ne tardent pas à venir le hanter. Lorsque Dave Braden, un journaliste musical particulièrement rusé, réussit à faire le forcing pour entrer chez l’artiste, une complicité s’installe entre les deux hommes : ils vont tenter ensemble de récupérer un enregistrement volé des dernières compositions du musicien. Le comportement imprévisible de Miles Davis est aggravé par les souvenirs de son mariage raté avec la belle et talentueuse danseuse Frances Taylor qui fut aussi sa muse…

Avis:

Don Cheadle est un comédien américain que tout le monde connaît. Il faut dire qu’il traîne sa gueule depuis les années 80 et que sa carrière est peuplée de succès aussi bien sur le petit comme le grand écran, mais aussi dans le cinéma indépendant, comme dans les blockbusters. Comme beaucoup d’autres comédiens, Don Cheadle est attiré par la réalisation et après s’être fait les armes sur la saison trois de « House of Lies« , une série dont il tient la vedette avec Kristen Bell, il est passé au long-métrage.

Un premier long métrage des plus intéressants et surtout des plus ambitieux, puisque Don Cheadle s’attaque à l’immense Miles Davis. On s’attend donc à voir arriver un biopic sur le jazzman et cerise sur le gâteau, c’est Don Cheadle lui-même qui incarne le musicien. Alors avec autant d’arguments, autant dire que le projet était attendu, mais le résultat est loin d’être à la hauteur, puisque Don Cheadle livre un film brouillon, dont les défauts agacent. Alors sans que ce soit un ratage complet, puisque « Miles Ahead » reste tout à fait regardable, on regrette que le réalisateur ne nous ait pas entraîné dans quelque chose de plus construit et passionnant.

14248932_1412886305391441_139995252_n

Miles Davis est un musicien acclamé de tous. Son talent est reconnu de partout à travers le monde, si bien qu’on l’appelle le maître. Mais à la fin des années 70, Miles Davis a pris une longue pause. Une pause si longue qu’elle inquiète sa maison de disques ou encore les divers journaux de musique. Le magazine Rolling Stone envoie alors l’un de ses journalistes interviewer Miles Davis. Mais on n’interviewe pas le maître comme ça et le pauvre journaliste va l’apprendre, puisqu’il va se faire entrainer dans une sacrée aventure.

« Miles Ahead » n’est donc pas un biopic comme un autre. Avec ce film, Don Cheadle nous présente un Miles Davis qui a déjà une sacrée carrière derrière lui. C’est donc un Miles Davis vieillissant et usé auquel s’attaque Don Cheadle. Le réalisateur a décidé alors de nous raconter deux jours assez burlesques dans la vie du Jazzman. Deux jours au moment où Miles Davis est en plein break, puisqu’il n’a rien proposé à sa maison de disques depuis près de cinq ans. Miles Davis sombre dans la drogue, l’alcool et ses propres extravagances qui l’ont fait perdre l’amour de sa vie.

Si l’idée de départ est bonne, le problème de ce film sur Miles Davis c’est qu’il ne raconte pas vraiment son histoire et c’est plus un film sur le foutu caractère de Miles Davis qu’un biopic dit traditionnel. D’ailleurs, l’intrigue est si folle qu’on peine à croire qu’elle est véridique.

Avec ce film sur Miles Davis, il y a donc du bon, voire du très bon, et puis il y a du mauvais, du brouillon et le reste. La première chose que l’on remarque quand on entre dans ce film, c’est bien sur le génial Don Cheadle dans un rôle qui lui va à merveille. Le comédien/réalisateur nous présente un Miles Davis « diva » exigeant et à la limite du supportable. Le personnage est complétement submergé par ses doutes et ses névroses et le portrait que le comédien en fait est une belle proposition. Don Cheadle sera tour à tour drôle ou touchant.

Ensuite, quand on entre dans ce film, on ne peut s’empêcher de remarquer les décors et l’ambiance terrible des années 70 que le réalisateur a su rendre. « Miles Ahead » a un petit budget et il s’est pourtant donné les moyens de faire un film visuellement très crédible. Cela fait plaisir à voir. Que ce soit les décors, les costumes ou même la photographie et les idées de Don Cheadle, tout respire le détail et l’on sent bien que le film a été fait pour de bonnes raisons.

Mais voilà, malgré tout ceci, « Miles Ahead » est aussi un film qui peine à fonctionner, notamment à cause d’un scénario peu intéressant, car il se veut véridique, mais il n’arrive jamais à convaincre. Puis « Miles Ahead » est aussi planté par un montage laborieux qui là aussi a bien du mal à convaincre. Et surtout, il parait gratuit dans les moments de flashback qui ne sont pas vraiment appropriés. Pourquoi le fait de repenser à telle ou telle chose peut faire avancer l’intrigue dans le présent de son personnage ? Véridique ou non, même en cherchant sur le net, on ne trouve pas la réponse et c’est dérangeant.

De plus, Don Cheadle a décidé d’habiller tout son film avec la musique Jazz de Miles Davis et si l’homme a fait des sons extraordinaires qu’on ne se lasse pas d’écouter, Don Cheadle les emploie mal, puisque sa BO est si présente qu’elle finit par écraser certaines scènes. On entend que ça et comme c’est parfois mal accordé par rapport aux images et aux scènes choisies, cette BO donne quelque chose d’assourdissant et c’est dramatique, car elle fait du bien quand elle s’arrête.

14256373_1412886068724798_694834815_n

« Miles Ahead » est donc un film inégal, partagé entre le génial et le mauvais. De ce film, il en ressort un très bon portrait qui s’entrechoque à un montage calamiteux et parfois incompréhensible. Ce constat est donc on ne peut plus regrettable, d’autant que Don Cheadle est génial en Miles Davis et que son duo absurde avec Ewan McGregor en journaliste dépassé fonctionne à merveille.

Note : 09/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net