Maniac Cop 2

14169714_1403963049617100_1413784349_n

De: William Lustig

Avec Robert Davi, Robert Z’Dar, Claudia Christian, Michael Lerner

Année: 1990

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

L’officier Matt Cordell n’est pas mort. Cette fois, il veut se venger des criminels qui l’ont assassiné en prison…

Avis:

Fort du succès du premier « Maniac Cop« , William Lusting va pourtant « s’attarder » avant d’offrir une suite. Si dans les faits « Maniac Cop 2 » arrive deux ans après le premier, entre temps, William Lusting va tourner et sortir deux autres films, « Relentless » et « Hit List« . Deux films totalement oubliés dans la filmographie de William Lustig.

Mais revenons à ce deuxième « Maniac Cop » qui reprend pile-poil à la scène près où s’était arrêté le premier film. Si le premier « Maniac Cop » était une bonne surprise, ce deuxième film va faire bien plus puisqu’il va s’avérer être plus complet, fourni et efficace que le premier. Avec ce deuxième film, William Lustig livre un polar très efficace, mais aussi brutal et cruel sur la destinée de certains personnages attachants qui ont ou qui vont affronter Matt Cordell. Puis ce deuxième film sera surprenant, car tout en étant très bien dans la continuité du premier, il bousculera certains codes qu’on croyait établis. Bref, si le premier était très bon, celui-ci est tout bonnement excellent et pour avoir vu le troisième, « Maniac Cop 2 » s’impose comme le meilleur de la saga.

14123304_1403963199617085_1820114369_o

Alors que New-York et la police de la ville pensent que Matt Cordell est mort, Jack Forrest et Teresa Mallory, les deux flics qui ont essayé de stopper Cordell, n’en sont pas sûrs, et c’est à leur dépend qu’ils vont s’en rendre compte, car Matt Cordell est bel et bien « vivant » et il est toujours autant désireux de se venger.

Comme je le disais donc, ce deuxième épisode de « Maniac Cop » s’avère donc meilleur que son précèdent. L’histoire reprend exactement là où le précédent film s’était arrêté. On pourra même dire que l’ouverture de cette suite est un résumé du final du film précédent. Dans la parfaite continuité du premier, « Maniac Cop 2 » voit son intrigue s’épaissir, notamment dans les désirs de vengeance de son tueur qui cette fois-ci devient plus pointue et dans un autres sens, devient aussi plus « touchante ». C’est terrible, car le personnage voit de belles évolutions qui, tout en gardant cet aspect terrifiant, nous aident à comprendre encore mieux l’injustice et l’horreur que le personnage a pu subir pour qu’il devienne ce monstre de rage et de froideur. Le scénario dans ce sens offre alors quelques avantages que le tueur n’avait pas dans le premier. Ainsi dans ce film, Matt Cordell pourra parler et ainsi dans sa quête se faire aider. Si le scénario réserve un sort funeste et injuste à Bruce Campbell, c’est pour mieux introduire un nouvel inspecteur aux méthodes plus rudes qui sont loin de celles que pouvaient employer le personnage joué par Tom Atkins. Toujours aussi passionnant, ce second « Maniac Cop 2 » est toujours parfaitement efficace du côté de son enquête pour retrouver Matt Cordell. Le nouvel inspecteur incarné par Robert Davi va devoir redoubler d’efforts pour arrêter Cordell dans la quête dans laquelle il s’est lancé. Le scénario qui est parfaitement tissé, tient la route et reste surprenant et efficace jusqu’à son final prenant. Un film très bien vu, qui aurait conclu à merveille la franchise.

Alors que le premier était déjà excellent du côté de sa réalisation, ce deuxième le surpasse offrant des scènes encore plus diaboliques. Action, horreur et terreur sont vraiment de la partie. Là encore, on est obligé de souligner que le film a pris un petit coup de vieux, mais face à l’efficacité du film et l’originalité dont il fait preuve, le tout reste de très bonne qualité. William Lustig, du point de vue de la mise en scène, s’est fait plaisir dans l’horreur pour imaginer une ambiance encore plus noire et glauque, mais aussi des rebondissements et des scènes assez atroces pour les personnages. Quand on repense à ce film, d’emblée, on revoit la pauvre Claudia Christian accrochée à une voiture lancée à toute berzingue ou encore à ce final génial, jubilatoire et lourd de sens. C’est vraiment dommage que Lustig n’ait pas conclu ici l’histoire de Matt Cordell, ça aurait été parfait !

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, c’est avec grand plaisir qu’on retrouve Jay Chattaway pour la musique qui encore une fois nous crée de bonnes sonorités, aussi terrifiantes que géniales à écouter seules.

Une partie du casting d’origine est repris, ainsi on retrouve Bruce Campbell et Laurene Landon ou encore Robert Z’Dar que l’on voit de plus prés et le moins que l’on puisse dire, c’est que son aspect et sa souffrance sont encore plus terrifiants que dans le précédent film. Ce nouveau film voit arriver plusieurs nouveaux personnages et acteurs, notamment Robert Davi, excellent en flic déterminé. On trouve aussi Claudia Christian en psychologue de la police qui se retrouve malgré elle sur le terrain. Autre personnage très intéressant, c’est celui joué par Leo Rossi qui collera au Maniac cop, une fois que leurs routes se seront croisées. Pour les amateurs, on croise encore Sam Raimi dans ce film.

14163754_1403963312950407_1248893989_o

De par le développement des personnages, de par ses scènes d’action « impressionnantes », de par son enquête plus approfondie, ce deuxième « Maniac Cop » est donc une belle réussite qui est terrible à découvrir aujourd’hui. C’est un film généreux du point de vue de l’horreur. Et ce qui est étrangement surprenant, c’est que « Maniac Cop 2« , malgré les horreurs qui s’y produisent venant de la part de son tueur, est aussi un film qui est touchant de par son personnage principal. Et c’est peut-être là, la grande force de ce deuxième film.

Note: 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net