Les Infiltrés

13942490_1383952921618113_1077030185_n

Titre Original : The Departed

De : Martin Scorsese

Avec Leonardo DiCaprio, Matt Damon, Jack Nicholson, Mark Wahlberg

Année: 2006

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

A Boston, une lutte sans merci oppose la police à la pègre irlandaise.
Pour mettre fin au règne du parrain Frank Costello, la police infiltre son gang avec « un bleu » issu des bas quartiers, Billy Costigan.
Tandis que Billy s’efforce de gagner la confiance du malfrat vieillissant, Colin Sullivan entre dans la police au sein de l’Unité des Enquêtes Spéciales, chargée d’éliminer Costello. Mais Colin fonctionne en « sous-marin » et informe Costello des opérations qui se trament contre lui.
Risquant à tout moment d’être démasqués, Billy et Colin sont contraints de mener une double vie qui leur fait perdre leurs repères et leur identité.
Traquenards et contre-offensives s’enchaînent jusqu’au jour où chaque camp réalise qu’il héberge une taupe. Une course contre la montre s’engage entre les deux hommes avec un seul objectif : découvrir l’identité de l’autre sous peine d’y laisser sa peau…

Avis:

Il y a bien un domaine que Martin Scorsese maitrise à la perfection, c’est le film de mafia. Il faut dire que le réalisateur a livré de véritables chefs d’œuvre dans le genre. « Mean street« , « Casino » ou « Les affranchis« , dès que Martin Scorsese pose sa caméra pour évoquer le sujet, ça donne de grands films. Et après avoir fait une pose de dix ans sans faire un film sur l’univers de la mafia, le voici de retour en force avec « les infiltrés« , le film qui lui offrira enfin la récompense ultime qu’il méritait tant.

« Les infiltrés« , c’est le remake d’ »Infernal Affairs » un film d’Alan Mak et Wai Keung Lau et quand on voit l’intrigue, on peut comprendre aisément que le réalisateur soit fasciné par cette histoire au point de vouloir en proposer sa propre vision. Et le résultat est sans appel, c’est du grand spectacle tenu par un casting hors normes. « Les infiltrés« , c’est une belle bombe de cinéma tout ce qu’il y a de plus Scorsesien et c’est sans gêne que l’on avoue prendre son pied à chaque visionnage. Bref, après « Les nerfs à vifs » on peut dire que quand Martin Scorsese fait un remake, il n’y va pas de main morte.

13939975_1383953914951347_161905607_o

À Boston, Frank Costello est le parrain suprême qui sévit en toute impunité depuis des années. Pour le stopper, le chef Queenan et son bras droit Dignam ont l’idée d’infiltrer la bande à Costello. Pour cela, ils vont faire appel au jeune Billy Costigan qui vient d’avoir son diplôme de flic. Costigan ayant grandi dans les quartiers de Boston, il pourra très facilement se faire repérer par Costello et infiltrér son groupe. Mais ce que le chef Queenan n’avait pas prévu, c’est que Costello réussirait à infiltrer la police en envoyant un gamin à l’école de police, le jeune Colin Sullivan.

Après les gangs de New York, après Howard Hughues, Martin Scorsese embarque DiCaprio dans la mafia Bostonienne pour un face-à-face impitoyable et sans concession.

« Les infiltrés« , malgré le fait qu’il soit un remake, est un grand film sur la mafia qui développe une bonne idée, faisant s’opposer des infiltrés de chacun des côtés. Parfaitement maîtrisé, Martin Scorsese nous plonge littéralement dans un enfer et transforme Boston en une véritable zone de guerre.

Le scénario que tient le réalisateur est impeccable, passionnant de bout en bout et sans faute. Les enquêtes que développe le film sont riches. Tous les coups sont permis afin de découvrir qui est la taupe de chaque camp. Scorsese tient la tension de son film à la perfection, ne lâchant rien, emportant son intrigue et ses personnages dans un rythme effréné qui fait passer les deux heures et demie que dure le film pour une petite heure et demie. Très Scorsesien, « Les infiltrés« , jouit de dialogues phénoménaux, drôles, violents vulgaires et noirs. « Les infiltrés« , c’est aussi des scènes palpitantes où le jeu du chat et de la souris est presque la règle d’or. C’est des coups tordus, de la violence gratuite, des faux-semblants, des manipulations, des mensonges, des vérités et des semi-vérités. Martin Scorsese tient tout son film avec fermeté et c’est avec plaisir qu’on constatera que le réalisateur nous laisse finalement peu de temps pour souffler.

Comme toujours avec le cinéma de Scorsese, le réalisateur nous livre encore une fois une réalisation incroyable. Les mouvements de sa caméra, les séquences, l’ambiance qu’il a réussie à capturer, la photographie… Bref, c’est parfait, c’est très bon, c’est maîtrisé et on en prend plein les yeux, pleins les oreilles et émotionnellement, c’est incroyable. On est tendu, on est surpris, on est même carrément pris en otage devant certaines scènes. Décidément, Martin Scorsese était très inspiré pour ce remake.

Pour ce film, Martin Scorsese a réuni un casting palpitant, incroyable, qui pourrait rendre jaloux la plupart des réalisateurs en activité. Le casting des « Infiltrés« , c’est un peu le casting de rêve où l’on voit un face-à-face génial entre Leonardo Dicaprio et Matt Damon. « Les infiltrés« , c’est aussi Jack Nicholson en mafieux excentrique et pourri. C’est Martin Sheen en chef de la police calme et paternel. C’est Mark Wahlberg génial de vulgarité. C’est Ray Winstone, Kevin Corrigan, David O’hara en pourritures. C’est aussi Alec Baldwin, Anthony Anderson, James Badge Dale en flics. Puis au milieu de tous ces hommes, « les infiltrés« , c’est aussi la magnifique Vera Farmiga qui incarne la plus belle et la plus douce des psys. Et tout ce beau monde est parfaitement à sa place, dirigé par une main de maître par Martin Scorsese qui tire le meilleur de ses comédiens.

13956927_1383953668284705_2128106909_n

Si d’ordinaire les remakes ne sont pas de belles œuvres, quand c’est un réalisateur de la trempe de Martin Scorsese qui s’y attèle, ça donne un film hors normes. « Les infiltrés » est donc une très belle réussite qui s’inscrit de droit et sans conteste dans la grande carrière de Martin Scorsese !

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net