octobre 28, 2020

Gangster Squad

13874858_1377568202256585_657910733_n

De : Ruben Fleischer

Avec Josh Brolin, Ryan Gosling, Sean Penn, Emma Stone

Année: 2013

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

Los Angeles, 1949. Mickey Cohen, originaire de Brooklyn, est un parrain impitoyable de la mafia qui dirige la ville et récolte les biens mal acquis de la drogue, des armes, des prostituées et – s’il arrive à ses fins – de tous les paris à l’ouest de Chicago. Tout ceci est rendu possible par la protection, non seulement des hommes de mains à sa solde, mais également de la police et des hommes politiques qui sont sous sa coupe. Cela suffit à intimider les policiers les plus courageux et les plus endurcis… sauf, peut-être, les membres de la petite brigade officieuse de la LAPD dirigée par les Sergents John O’Mara et Jerry Wooters qui, ensemble, vont tenter de détruire l’empire de Cohen.

Avis:

Ruben Fleischer s’est fait connaître dès son premier film. Il faut dire que le réalisateur s’était offert une entrée mémorable dans le monde du cinéma avec ce premier film, devenu culte presque instantanément, j’ai nommé « Bienvenue à Zombieland« . Le film nous a éclatés et l’on a découvert des personnages géniaux dont on se rappelle tous. Tallahassee, Columbus, Wichita ou encore la mort de Bill Murray. Bref, en 2009, Ruben Fleischer a joliment bousculé la comédie. Mais depuis ? Et bien pas grand-chose. Son deuxième film, « 30 Minutes Maximum » est pour le moins passé inaperçu et se paye une sale réputation.

Depuis, le réalisateur a quelque temps laissé tomber la comédie pour se lancer dans un film de gangsters. « Gangster Squad » est donc le troisième film de Ruben Fleischer. Un film adapté d’un roman de Paul Lieberman et qui se veut être, on ne va pas se mentir, une sorte d’ »Incorruptibles » moderne. Mais voilà, là où le film de De Palma s’impose comme un chef d’œuvre, avec un vrai fond, un vrai style et une enquête passionnante, « Gangster Squad » va se reposer sur ses acquis et son casting. Un peu comme si faire un film de gangsters, avec la belle gueule de Gosling, mettant Sean Penn dans le rôle du pourri et offrant des scènes tape à l’œil serait suffisant.

13843531_1377568862256519_759172796_o

Los Angeles, 1949, la ville est tenue par Mickey Cohen, un parrain de la mafia impitoyable. Drogues, armes, prostitution, racket, tout est l’œuvre des gars de Mickey Cohen. Mickey semble intouchable, ayant réussi à se mettre dans sa poche, juges et flics. Le chef de la police Bill Parker, ayant les poings liés, donne l’ordre à John O’Mara, un flic intègre, de constituer une équipe à l’abri des regards indiscrets. Cette équipe devra alors passer au-dessus des lois et s’attaquer de plein fouet au business de Mickey Cohen, jusqu’à le faire tomber.

Un film de gangsters fait par le mec qui se trouve derrière « Bienvenue à Zombieland« , l’idée avait de quoi faire saliver. On s’imaginait déjà le film qui allait se démarquer des œuvres et qui sait, soyons fous, allait peut-être réinventer le film de gangsters.

Mais voilà, très vite, on va déchanter, car Ruben Fleischer a réalisé là ce que l’on peut communément appeler un « pétard mouillé ». Dans le fond, tous les ingrédients sont là pour que le film soit bon, mais tous ces éléments sont mal employés et finalement « Gangster Squad » déçoit et donne vraiment l’impression que le réalisateur se repose sur le fait qu’un film de gangsters, avec de belles gueules et des scènes nerveuses, ça allait forcément fonctionner. Mais non, ça ne marche pas comme ça et le premier et principal défaut de « Gangster Squad« , c’est la façon presque insupportable qu’a eu son réalisateur de vouloir dépoussiérer le genre. Si l’ambiance est joliment reconstituée, cette ambiance se trouve très vite gâchée par la mise en scène de Ruben Fleischer qui à grands coups de ralenti, d’accélération ou d’effet numérique, dénature complétement le film de gangsters si bien que son film finit par ressembler à un vulgaire polar, thriller d’action comme on en voit tous les ans dans les salles. « Gangster Squad » n’a pas d’ambiance, n’a pas d’empreinte, il veut faire dans le tape à l’œil et offrir de grandes scènes d’action, mais le tout sonne faux. On a l’impression, quand on regarde ce film, qu’il veut en mettre plein la vue sans jamais aller plus que cette idée, oubliant qu’un film, c’est aussi une idée qu’il faut raconter.

« Gangster Squad« , en plus d’avoir une mise en scène qui tombe dans la facilité et la gratuité, déçoit aussi du côté de son scénario qui là encore, s’appuie sur des scènes marquantes, mais ne fait que survoler son intrigue, oubliant tout sens dramatique, ne donnant que peu d’enjeux à ses personnages. Le scénario est cousu de fil blanc et le réalisateur n’arrive jamais à vraiment convaincre avec l’histoire qu’il nous raconte, tant il enchaîne trop vite les évènements. Ruben Fleischer ne prend pas le temps de poser son intrigue, ici, il faut que tout aille vite, trop vite, et finalement, on ne se prend pas dans l’histoire ni même ses personnages. Là où des réalisateurs tels que Martin Scorsese, Sergio Leone, Brian De Palma ou Michael Mann arrivent avec des films qui très souvent dépassent les deux heures et quart, Ruben Fleischer n’arrive pas à boucler ses deux heures. Et une histoire comme celle que nous raconte Ruben Fleischer mériterait qu’on s’y attarde bien plus.

Enfin, histoire de combler le tableau, « Gangster Squad » déçoit aussi par son casting. C’est vrai que Ruben Fleischer s’est fait plaisir en réunissant des acteurs géniaux pour son film, mais ensemble, ils ne fonctionnent pas et surtout, on a bien du mal à croire en leur personnage. Entre défauts d’écriture et surjeu des acteurs, la palme a été réservé à Sean Penn qu’on a rarement, voire jamais, vu dans cet état-là. Et dans un autre sens, on décernera aussi la palme du non-jeu pour Ryan Gosling qui n’est absolument pas investi, ni même convaincu par son personnage.

13901870_1377568382256567_1289776713_o

« Gangster Squad » est donc une déception de tous les instants. C’est un film où le réalisateur n’a fait que des choix faciles, histoire d’en mettre plein la vue et ainsi actualiser le film de gangsters et le résultat est ennuyant, sans surprise, et même agaçant…

Note : 06/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.