décembre 2, 2020

Don’t Stop Me Now ! vol.2 – Le Top 5 des plans-séquences d’action à la télévision

609-BOB

 

Souvenez-vous (faites un effort, c’est pas si loin), la semaine dernière on vous livrait une fournée de plan-séquences inoubliables du cinéma d’action.

Normal, vu que l’Âge de glace 5 au cinéma, ainsi que The Revenant et Hardcore Henry en dvd, faisaient la part belle à ce procédé spectaculaire.

Seulement l’actualité du plan-séquence qui bouge n’est pas seulement cinématographique, mais également télévisuelle. Effectivement, la saison 6 de Game of Thrones s’est terminé avec fracas il y a quelques semaines, et comme chaque année l’épisode 9 a fait se décrocher quelques mâchoires et a frappé un grand coup, notamment avec la désormais célèbre Bataille des bâtards, qui entrait dans le vif de son sujet… avec un plan-séquence immersif incroyable qui voyait Jon Snow se débattre au milieu de la mêlée.

L’occasion était trop belle, c’était le moment rêvé pour faire un petit top qui s’attarderait sur le sujet, alors ne zappez pas, sortez les cahuètes et faites quelques pompes, voilà le top 5 des scènes d’action à la télé qui ne s’embêtent pas non plus avec le montage.

 

1/Agents of Shield

agents-of-s-h-i-e-l-d--130281

 

Commençons petit.

La, ou plutôt les scènes dont il est question ne durent pas plus qu’une trentaine de secondes, ce qui dans le monde des plan-séquences de tatanes fait figure de Petit Poucet. Pourtant, si on a décidé de les inclure dans ce top, c’est déjà parce que de telles scènes, ben y’en a pas non plus des masses, mais aussi parce que la série de la bande à Coulson ne fait pas partie de ces œuvres « d’auteur » qui cherche le beau plan ou la scène conceptuelle.

Pas qu’Agents of Shield soit forcément plat et consensuel dans sa réalisation, mais avec ses saisons de 24 épisodes diffusées sur NBC, elle fait partie de ces séries à fort rendement qui est sensé s’adapter à un public large et conserver une structure et une réalisation plutôt simple.

Aussi, quel plaisir de les voir par deux fois user du procédé dans leurs scènes d’action.

La première se fut lors de l’épisode 19 de la saison 2, qui voit Skye (Chloé Bennett qui n’a pas chômé pendant les répets) s’infiltrer dans un laboratoire de l’Hydra et dézinguer à elle toute seule une dizaine de gardes.

La seconde, c’était cette année, dans l’épisode final de la saison 3, ou la quasi-totalité du casting se bat de concert contre des mutants primitifs dans la soute de leur avion.

Deux petits plans-séquences qui peuvent sembler anecdotique face à leurs grands frères, mais qui donne à la série une plus-value non négligeable. (le second commence à 0.43)

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

2/Game of Thrones

game-of-thrones-1349

 

On l’a dit en intro, si on a décidé de faire ce top, c’est aussi parce que la Bataille des bâtards nous a offert un des plus beaux plans-séquences de l’année, qui est pourtant déjà chargée dans le genre. Mais cette prise unique de presque une minute n’était pas le coup d’essai de la série, puisqu’en bon épisode 9 qui se respecte, celui de la saison 4, réalisé par Neil Marshall, comportait déjà une scène avec le même procédé.

Cet épisode d’attaque du Mur par les sauvageons venait mettre un point d’orgue à cet arc narratif, et rabattre le caquet des détracteurs qui pestait contre une saison trop molle et bavarde. Et l’épisode culminait dans un plan-séquence à 360 degrés qui montrait l’étendue des combats dans l’enceinte du Mur, un plan qui a fait bondir les spectateurs, déjà bien accrochés par un épisode entièrement consacré à la baston.

Et comme on ne s’en lasse pas, on va aussi vous remettre la scène de la dernière saison, c’est cadeau, ça nous fait plaisir.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

3/ Banshee

banshee-2013-series-750x400

 

Avec sa baston à mains nues de presque trois minutes et son plan-séquence d’une minute vingt, on commence à passer aux choses sérieuses.

Bon alors certes, c’est un peu tricher, car ce combat épique entre Nola et Burton dans l’épisode 3 de la saison 3 n’est pas un véritable plan-séquence, et si l’on regarde attentivement, on pourra facilement repérer les coupes.

Ceci dit, non seulement c’est le cas pour de nombreux plans-séquences actuels, trop compliqués à faire en une prise, et d’autre part, même si les coupes ne sont pas ici aussi invisibles qu’au cinéma, toute la scène a été réalisé comme s’il s’agissait d’un véritable plan-séquence, ce qui permet des plans impossibles, et une brutalité qui marque les esprits.

Et cela permet aussi de voir les acteurs changer de visage au fur et à mesure des patates dans la gueule et des membres cassés.

Le plan-séquence démarre à 58s pour s’arrêter à 1m22 (attention, si vous comptez découvrir la série un jour, ne regardez pas jusqu’au bout pour ne pas vous spoiler l’issue du combat)

Image de prévisualisation YouTube

4/ Daredevil

daredevilsaison2

 

Impossible de passer outre, avec ses deux saisons et ses combats à la fois très violents et très chorégraphiés, la série Marvel/Netflix a mis tout le monde d’accord (même si, si vous voulez mon avis personnel, une fois passés les quatre premiers épisodes et conclut l’arc principal du Punisher, la deuxième saison est chiante comme la mort et conne comme la lune).

Et si l’on se souviendra sûrement longtemps d’autres séquences d’action de la série, surtout dans la saison 1 (celles contre le Caïd, contre le ninja, celle vue depuis l’intérieur d’une voiture, celle contre Stick ou encore les tous premiers combats de Matt Murdock), il y en a deux qui marqueront durablement les esprits, et pour cause, elles sont similaires dans leur réalisation : les deux plans-séquences qui voient Daredevil sauver un enfant des griffes de la mafia russe dans un couloir (saison 1, épisode 2), puis aider Frank Castle à échapper à un gang de bikers pour le moins vindicatifs (saison 2, épisode 4).

Deux scènes de trois minutes en continu (là encore aidées par la magie d’un montage invisible) qui se répondent tant sur la forme (la première a lieu dans un couloir, l’autre commence dans un couloir et se continue dans un cage d’escalier) que sur le fond (dans la première Daredevil n’est pas encore « formé », il peine et n’a pas son costume définitif, dans la seconde il est au mieux de sa forme) et qui subliment la réalisation et la photographie globalement très pointues de la série.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

5/ True Detective

true-detective

 

On ne pouvait pas finir autrement que par le roi, l’empereur des plans-séquences d’action à la télé, j’ai nommé l’incroyable scène finale de l’épisode 4 de la première saison de la non moins incroyable série True Detective.

Alors qu’on avait jusqu’alors pris l’habitude d’un rythme posé, lancinant, glauque, d’une enquête difficile entre présent et passé à des lieues de péripéties mouvementées, voilà que l’infiltration de Rusty dans un gang de bikers change la donne, quand il les accompagne, totalement défoncé, pour un raid sur un repaire de trafiquant de drogue.

S’en suit un plan-séquence à ce jour inégalé de six minutes, et qui pour le coup n’a subi aucune coupe. De l’aveu même des créateurs et du réalisateur Cary Fukunaga, il existait bien des points de coupe prévus dans la scène pour raccorder différentes prises, mais au final ils n’en eurent pas besoin, et ce que vous voyez à l’écran est littéralement ce qui a été tourné, en temps réel.

Le tout avec un Matthew McConaughey habité, comme toujours impérial et investi, ce qui peut aussi expliquer que d’autres prises n’aient pas été nécessaires.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

À notre connaissance, il n’existe pas d’autres plans-séquences d’action dans le monde de la série télé, mais on peut se tromper. Si c’est le cas, faites-nous découvrir vos trouvailles !

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.