septembre 28, 2020

Tarzan

13714350_1364099733603432_467951072_n

Titre Original : The Legend of Tarzan

De : David Yates

Avec Alexander Skarsgard, Margot Robbie, Christoph Waltz, Samuel L. Jackson

Année : 2016

Pays : Etats-Unis

Genre : Aventure

Résumé :

Après avoir grandi dans la jungle africaine, Tarzan a renoué avec ses origines aristocratiques, répondant désormais au nom de John Clayton, Lord Greystoke. Il mène une vie paisible auprès de son épouse Jane jusqu’au jour où il est convié au Congo en tant qu’émissaire du Commerce. Mais il est loin de se douter du piège qui l’attend. Car le redoutable belge Leon Rom est bien décidé à l’utiliser pour assouvir sa soif de vengeance et sa cupidité…

Avis :

David Yates est un cinéaste britannique qui a rencontré le succès assez tard. Le bonhomme officie depuis la fin des années 80, principalement pour la télévision anglaise, puisqu’il a travaillé sur des séries et des téléfilms tels que « Doctor Who« , « State of Play – Jeux de pouvoir » ou encore « Sex traffic« . Mais c’est en 2007 que sa carrière prend un tournant très différent, puisqu’après Chris Columbus, Alfonso Cuarón et Mike Newell, c’est lui qui se voit réaliser « Harry Potter et l’Ordre du Phénix« . À partir de ce chapitre des aventures du petit sorcier, David Yates ne lâchera pas « Harry Potter » jusqu’au chapitre final. Ainsi, il va réaliser quatre films dans la saga. Mais depuis la deuxième partie des « Reliques de la mort« , nous n’avions plus de nouvelles de David Yates.

Cette année voit alors le retour du réalisateur avec deux évènements, puisqu’il nous propose une relecture du mythe de « Tarzan » et on le retrouvera en Novembre pour « Les Animaux Fantastiques » qui est surement l’un des films les plus attendus de cette fin d’année 2016. Mais bon, aujourd’hui, on va s’intéresser à cette nouvelle version de « Tarzan« . Hollywood, bien souvent avec ces nouvelles versions, a tendance à viser le spectaculaire oubliant souvent d’offrir de bonnes intrigues ou de bons personnages et nous soupçonnions ce « Tarzan » d’en faire partie mais ce n’est pas le cas avec cette relecture de « Tarzan » qui est un film assez surprenant. Bien mené, efficace, différent dans son intrigue de ce à quoi on s’attend, David Yates offre un bon film familial qui en plus de ça détient un joli fond.

13702286_1364099916936747_200695186_o

John Clayton est un aristocrate anglais qui est connu de tous. Ayant grandi dans la jungle du Congo, jamais un enfant ne sera parti avec si peu de chance de son côté. Connu sous le surnom de Tarzan, John est revenu dans son manoir familial avec son épouse, Jane. Un jour, il est invité par un émissaire au Congo. Refusant l’invitation, il finit par se laisser convaincre par George Washington Williams, un noir américain qui soupçonne des malversations venant de la part du roi des Belges.

Ce « Tarzan » made in 2016, n’est donc pas une relecture à proprement parlé. Le film de David Yates ne s’attarde pas sur l’enfance de Tarzan que l’on redécouvre ici dans des flashbacks. Son film est une suite des aventures de Tarzan. S’appuyant sur un scénario parlant d’un complot, ce nouveau « Tarzan« , qui aurait très bien pu s’appeler « Tarzan, le retour » n’est vraiment pas désagréable à suivre. Il est vrai que l’arc narratif de son scénario est on ne peut plus prévisible et il est encore plus vrai que le film manque de surprises, mais pourtant, l’ensemble reste agréable à regarder et à suivre. L’histoire que tient David Yates est plutôt intéressante surtout qu’elle nous présente donc un personnage sur le retour. Un personnage qui retourne à ses origines et renoue avec l’endroit d’où il vient. Le film nous réserve quelques péripéties plutôt prenantes dans le parcours que Tarzan va devoir faire pour retrouver sa dulcinée. Le film de David Yates s’appuie en fond avec des complots et un relief historique appréciable. Abordant des thèmes comme la liberté, l’esclavage, le pouvoir, la dictature ou encore la paix de soi, ce « Tarzan » est tout à fait honorable dans ce qu’il nous raconte.

Visuellement, il fait aussi son petit effet, offrant un spectacle beau et crédible. David Yates offre une mise en scène plaisante, oscillant entre l’aventure, le drame, l’action et le tout est saupoudré d’une petite touche d’humour qui est le bienvenu. On notera toutefois les éternels ralentis pour marquer des actions. Si les Wachowski ont très bien su l’employer, on va dire que depuis, c’est quelque peu la dérive. Certains arrivent parfaitement à l’intégrer à leur film et leur histoire, mais pour beaucoup, ça donne souvent des effets kitschs et c’est bien le cas ici. Autre chose qui peut dénoter, c’est bien entendu le visuel des différents animaux avec lesquels Tarzan communique. Si les gorilles restent bien faits, on ne pourra pas dire pareil pour d’autres et c’est dommage.

Enfin, ce qui pouvait être le plus dur, c’est Alexander Skarsgård, qu’on avait bien du mal à voir dans la peau de Tarzan, et pourtant l’acteur s’avère bon. Sans être incroyable non plus, l’acteur livre un « Tarzan » attachant, crédible et oublie le piège du cliché ou de la caricature. Margot Robbie continue quant à elle sa belle ascension. Ici, avec son charme, son naturel et ses grands yeux, elle en volerait presque la vedette à Alexander Skarsgård. À noter la partition très drôle de Samuel L. Jackson qui apporte beaucoup d’humour malgré lui. Du moins, malgré son personnage qui est plutôt du genre sérieux. Enfin, on se pose une petite interrogation en ce qui concerne Christoph Waltz. Si l’acteur est excellent comme toujours, à force de le voir jouer la même chose tout le temps (et il y excelle), on finit par se demander si l’acteur est capable d’être à nouveau surprenant ? On adorerait le voir bien plus dur, sérieux et moins dans le sourire et le démonstratif.

13717974_1364099816936757_614405708_o

Ce « Tarzan » n’est donc pas une totale réussite, c’est un film qui a ses défauts et surtout ses facilités. Ce n’est pas non plus le meilleur film qu’on ait pu voir sur ce personnage mythique, mais finalement, il reste un divertissement agréable, honnête et honorable.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.