octobre 26, 2020

Retour Chez ma Mère

13511599_1349129471767125_1120928897_n

De : Eric Lavaine

Avec Alexandra Lamy, Josiane Balasko, Mathilde Seigner, Philippe Lefebvre

Année : 2016

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Aimeriez-vous retourner vivre chez vos parents ? À 40 ans, Stéphanie est contrainte de retourner vivre chez sa mère. Elle est accueillie les bras ouverts : à elle les joies de l’appartement surchauffé, de Francis Cabrel en boucle, des parties de Scrabble endiablées et des précieux conseils maternels sur la façon de se tenir à table et de mener sa vie… Chacune va devoir faire preuve d’une infinie patience pour supporter cette nouvelle vie à deux. Et lorsque le reste de la fratrie débarque pour un dîner, règlements de compte et secrets de famille vont se déchaîner de la façon la plus jubilatoire. Mais il est des explosions salutaires. Bienvenue dans un univers à haut risque : la famille !

Avis :

Eric Lavaine est un réalisateur français dont on ne sait jamais trop à quoi s’attendre, tant il est capable de nous amuser autant qu’il est capable de nous catastropher. On pourrait même dire que ces dernières années, c’est plus du côté de la catastrophe que sa filmographie tangue, puisque ces derniers films, « Barbecue« , « Bienvenue à bord » et « Protéger et servir » sont très loin d’être des chefs-d’œuvre.

Après deux ans d’absence, Eric Lavaine est donc de retour pour une petite comédie familiale qui pencherait plus vers le drame que le vrai divertissement. Emmené par un trio d’actrices, « Retour chez ma mère » s’avère être ce que le réalisateur a fait de mieux depuis « Incognito » sorti en 2009. Divertissant sur l’instant, le réalisateur nous réserve un film tendre et pose la question du deuil, plus que le retour chez ses parents à un âge avancé. Mais malgré les bonnes idées et les bonnes intentions, on ne pourra s’empêcher de remarquer que ce « Retour chez ma mère » est aussi un film anecdotique, tant il risque fort d’être noyé au milieu des autres sorties de l’année. Et c’est l’expression vite vu, vite oublié qui pourrait s’appliquer à son sort.

13524135_1349129505100455_1974052161_o

Stéphanie est une femme d’une quarantaine d’années qui en très peu de temps a vu sa vie lui échapper. Sa boite a coulé, elle est endettée, séparée de son mari qui a la garde de leur fils et comble du comble, elle a perdu son appartement et est donc obligée de retourner vivre chez sa mère, une femme charmante au demeurant, mais qui écoute du Cabrel à longueur de journée et qui pourrait bien perdre la tête, du moins de ce que Stéphanie en a constaté. Mais dans la réalité, sa mère a un secret qu’elle compte bien révéler ce vendredi soir quand ses trois enfants seront réunis pour un dîner qu’elle a organisé.

Dans les grandes lignes, « Retour chez ma mère » est loin d’être un mauvais film. Eric Lavaine nous a concocté une petite comédie dramatique qui s’aventure sur les sentiers de la famille, des relations mère fille, des relations entre frère et sœur ou encore et plus précisément le deuil d’un mari et d’un père et comment passer à autre chose sans faire de mal. Pour son septième film, Eric Lavaine a choisi des sujets intéressants et il va les traiter de belle manière. Pendant son film, on va être tour à tour partagé entre les sourires, avec des répliques bien placées et des scènes bien trouvées, même si les meilleures avaient déjà été partagées dans les extraits pour la promotion du film, et les émotions, car dans le fond, le film d’Eric Lavaine est touchant, il est joli et nous réserve de belles scènes ainsi qu’un joli regard.

« Retour chez ma mère » est tenu par des acteurs qui sans être incroyables non plus, on les a déjà vus bien meilleurs dans d’autres films, trouvent là des rôles attachants et leur alchimie à l’écran est jolie. Alexandra Lamy est lumineuse et Josiane Balasko est très bien dans ce rôle de vieille maladroite et cachotière. Ensemble, les deux actrices nous réservent de jolis moments. On retrouve une Mathilde Seigner particulièrement détestable et on pourra se réjouir que la comédienne n’hésite pas à être particulièrement odieuse, pour finalement cacher des fragilités.

Tout est donc réuni pour passer un bon moment de cinéma. Une bonne intrigue, un bon humour, de jolies thématiques et des acteurs convaincants. Et dans l’ensemble, on passe un bon moment. Mais, comme souvent, il y a un mais, et ce mais c’est le fait qu’Eric Lavaine n’essaie pas de dépasser son film et tombe dans la facilité à tous les étages. « Retour chez ma mère » est un film qui ressemble à beaucoup d’autres films et ne se détache à aucun moment du peloton. Que ce soit dans sa forme ou son récit, le film n’a aucune originalité et finalement « Retour chez ma mère » ne prend aucun risque et se trouve être bien trop lisse et classique pour être marquant. Et c’est dommage, car le film est loin d’être mauvais et ce manque d’ambition est son principal défaut.

13536192_1349129475100458_611173663_n

C’est donc une petite chronique pour un petit film gentillet qui ressemble à bien des films qu’on a déjà bien trop vus. « Retour chez ma mère » est donc un petit moment de cinéma sympathique. C’est un petit moment qui mérite, si vous en avez envie, qu’on s’y attarde, ne serait-ce que pour les scènes du mail ou encore de la tarte, mais à la longue, et parmi tous les films qui sont sortis et qui vont sortir cette année, quand on repensera à « Retour chez ma mère« , c’est surement le souvenir d’avoir apprécié l’ensemble qui reviendra plus vite, qu’une image ou une intrigue, ou encore une scène. Bref, « Retour chez ma mère » est donc aussi sympa qu’il est oubliable.

Note : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.