décembre 5, 2020

Cabale Pyramidion – Samuel Delage

1507-1

Auteur : Samuel Delage

Editeur : Albin Michel

Genre : Thriller Esotérique

Résumé :

À Gizeh, les pyramides n’ont pas livré tous leurs secrets…Au musée égyptien du Caire, une statuette est retrouvée dans le sac de Marion Evans, une jeune chercheuse aussitôt accusée de vol. Coup monté ? Mais par qui et pourquoi ? Pour son ami Yvan Sauvage, célèbre expert en art, aucun doute : on veut se débarrasser de la jeune femme sur le point de retrouver le légendaire – et tant convoité – pyramidion de Kheops.

Avis :

L’Égypte antique est un domaine archéologique particulièrement prisé tant cette période historique se révèle riche et mystérieuse. Outre la fascination pour ses innombrables merveilles et chefs d’œuvre architecturaux (découverts ou encore enfouis sous le sable), le pays possède une atmosphère unique, propre à ressasser tous les fantasmes du Moyen-Orient et autres clichés véhiculés par la littérature et le cinéma. Troisième opus qui met en scène les aventures d’Yvan Sauvage, Cabale Pyramidion nous plonge dans une Égypte contemporaine où chasse au trésor et tensions sociales vont de pairs. Un thriller ésotérique original et entraînant ou une amère déconvenue ?

Dès le début de l’intrigue, l’auteur tisse une trame nerveuse où l’efficacité de son style servira une structure particulièrement dynamique, inhérente au genre. Rythme enlevé, chapitres courts, sans oublier un point central qui tournoie autour des intervenants (à savoir, le vol du pyramidion), l’histoire démarre en trombe et ne s’arrêtera plus. Si l’on possède un aperçu global des événements, tant le cadre que les points de vue demeurent restreints pour mieux se sentir proches des protagonistes. Il y a bien quelques digressions sur le plan international, mais celles-ci sont trop sporadiques et anecdotiques pour avoir une réelle importance.

Le cœur de l’action se situe en Égypte, au Caire plus précisément. Comme cité un peu plus haut, l’atmosphère qui se dégage des pages rappelle les ambiances de films d’aventures où musée, souks, ruelles étroites et chaleurs étouffantes contribuent à rendre vivant l’environnement. Bien sûr, on reste éloigné de l’âge d’or de l’égyptologie (les années 1920) puisque le contexte est contemporain. Une approche toute trouvée pour éviter des poncifs et explorer des pistes différentes. Le printemps arabe, les changements ou l’inertie des dirigeants dorénavant au pouvoir… On n’oublie pas également de décrire à minima le quotidien et l’effervescence des habitants du Caire.

Il est vrai que, parfois, ces éléments prennent le dessus sur la quête du pyramidion et le mystère qui l’entoure (ou qu’il renferme, c’est selon). À tel point que les considérations diplomatiques et géopolitiques sont prépondérantes. Les conséquences sur un vol commis par une étrangère, le rapatriement des collections au pays ou d’une découverte digne de celle d’Howard Carter. Si cela reste bien amené, ce choix narratif diminue grandement le jeu de pistes, particulièrement en ce qui concerne les énigmes et autres puzzles qu’on retrouve dans tout bon thriller ésotérique. À ce titre, on se contente de peu et surtout de documents anciens pour faire avancer l’histoire.

On n’échappe pas au duo de tête mixte qui fonctionne néanmoins assez bien. Professionnels passionnés et impliqués, Yvan et Marion possèdent une grande part d’humanité et laissent dans leur sillage des souvenirs plus ou moins douloureux. Il n’est pas nécessaire d’avoir parcouru les précédents livres (Arrêt Wagram et Code Salamandre) pour se lancer dans Cabale Pyramidion. Toutefois, leur lecture peut apporter des éclairages sur ce qu’ils ont vécu, particulièrement en ce qui concerne Yvan Sauvage puisque Marion Evans apparaît à partir du deuxième opus. Le reste des intervenants (principaux et secondaires) donnent le change comme il se doit, mais demeurent dans les normes du genre. Autrement dit, ils ne se révèlent ni marquants ni caricaturaux.

Au final, Cabale Pyramidion est un thriller ésotérique recommandable pour les férus d’égyptologie. Avec son rythme enlevé, un style d’écriture fluide et efficace, sa structure, mais surtout son récit axé autour du pyramidion de la Pyramide de Khéops, le live de Samuel Delage remplit son contrat sans trop de peine. Distrayante et immersive, l’intrigue n’en oublie pas d’étayer ses propos sans léser la véracité historique. En ajoutant un contexte social appuyé (parfois un peu trop) et une succession de péripéties réalistes, Cabale Pyramidion se révèle une lecture agréable si tant est que le thème principal et le cadre du Moyen-Orient vous intéressent.

Note : 14/20

Par Dante

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.