décembre 2, 2020

Boardwalk Empire Saison 5

13293342_1329650767048329_74084362_n

D’Après une Idée de : Terence Winter

Avec Steve Buscemi, Kelly MacDonald, Michael Shannon, Vincent Piazza

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame, Historique

Nombre d’Episodes : 8

Résumé :

La chronique sombre et violente du développement d’Atlantic City dans les années 20, lors de l’émergence des premiers casinos dans un climat de Prohibition, qui donnera naissance à la Pègre. Nucky Thompson, le trésorier du parti Républicain -qui dirige la ville- est en réalité celui qui tire toutes les ficelles et qui joue sur plus d’un tableau à la fois pour arriver à ses fins. Argent sale et corruption sont au rendez-vous, en passant par Chicago et New York…

Avis :

Cinq saisons, cinquante-six épisodes, cinquante-six heures d’intrigues, de complots, de meurtres, d’amour, de haine, de défis, de tensions, bref, pendant cinq ans, « Boardwalk Empire » a vécu une belle vie sur la chaîne HBO. Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, « Boardwalk Empire » a mis un terme à ses personnages avant que la série ne s’épuise. Ainsi, malgré les petits relâchements arrivés sur ses deux dernières saisons, « Boardwalk Empire » restera bien l’une des meilleures séries de la chaîne HBO.

La quatrième saison avait été moins percutante que les trois premières. Mais malgré tout, la série avait su garder ce charme qu’on aime. Et même si on avait senti un coup de mou, on gardait espoir pour la suite. Et surtout, on restait très curieux de voir le point final de nos personnages dans cette dernière saison. À la découverte de cette saison 5, une chose va nous sauter aux yeux, la série est belle et bien en train de s’essouffler et c’est donc une saison aussi bonne qu’inégale à laquelle on va avoir à faire. Mais gardant le bon côté des choses en tête, on retiendra surtout qu’elle est une saison qui nous offre ce que l’on est venu chercher dans son fil rouge.

13295090_1329650913714981_128364637_n

Quelques années après que l’assassinat de l’agent Knox par Elias, les choses ont bien changé. Elias travaille désormais pour Al Capone et Chalky est en prison. Nucky quant à lui, passe beaucoup de temps à Cuba avec la belle Sally Wheet. Mais une trahison venant de New-York va forcer Nucky à revenir plus tôt qu’il ne l’avait prévu à Atlantic City.

Voilà, ça y est, ce moment tout redouté chez un sérivore a sonné, « Boardwalk Empire » n’est plus. Mais qu’on se rassure de suite, la série a largement été à la hauteur des attentes et elle nous aura fait plonger comme rarement dans l’univers de la mafia au moment de la prohibition. Quand on analyse de plus près la situation, on ne peut qu’admirer ceux qui ont décidé l’arrêt de « Boardwalk Empire« . Alors que la série a du mal à faire mieux que la saison trois, qui restera toujours le point culminant de la série, les scénaristes nous ont offert une saison quatre pour le moins sympathique. Mais sympathique ne suffit plus, il faut donc réinventer la série si l’on veut de nouveau surprendre.

Les scénaristes vont alors faire un choix osé en explorant la jeunesse de Nucky en parallèle de l’intrigue principale. Le concept s’avère intéressant, car bien évidemment cela permet d’apprendre pleins de choses sur les personnages qui entouraient déjà Nucky quand il été jeune, notamment son frère Elias, mais aussi le lien fort et complexe qui l’unit à Gillian Darmody. Ces moments-là, en plus d’être intéressants, sont bien montés et intégrés au reste de la série et bien souvent, ils vont mettre en parallèles certains éléments, comme si la vie n’était qu’un éternel recommencement. Mais malgré les bonnes idées, malgré toutes les bonnes volontés, la série n’arrive plus à décoller. Et à ce moment-là, il était donc facile de deviner qu’elle approchait paisiblement de son point final. Et cette décision prise sera la bonne, puisque ainsi la série pourra s’arrêter avant de perdre tout intérêt et d’offrir la saison de trop. Un arrêt qui a dû être pris dans l’urgence, puisque cette dernière saison ne comptera plus que huit épisodes au lieu des douze habituels.

Donc pour une dernière fois, on plonge dans les crimes d’Atlantic City, pour une dernière saison qui se regarde avec un petit plaisir plus qu’elle ne va vraiment passionner. Bien fichues, les différentes intrigues qui vont la peupler donneront une dernière fois leurs lots de rebondissements comme la montée en flèche de certains personnages qui vont prendre beaucoup d’ampleur, et la descente pour d’autres. La série ira même jusqu’à rejoindre la réalité avec le personnage de Capone et de sa célèbre chute. Très intéressante dans son fil rouge, la série va plus loin que la prohibition, allant sur le terrain du film de gangsters des années 30. Règlement de comptes, reprises des négociations, les pions bougent sur l’échiquier et l’on sent que la série installe quelque chose qui va mettre un point final à une époque. La série s’accorde avec son temps, ainsi, elle va aborder les arnaques boursières par exemple.

« Boardwalk Empire » a donc tous les ingrédients réunis pour que cette dernière saison soit géniale. Mais voilà, même si l’on passe de très bons moments, même si c’est très bien raconté, même si c’est prenant, et qu’on aime retrouver ces personnages, cette saison s’inscrit comme la plus faible des cinq puisqu’elle ne va pas surprendre. C’est donc là, son défaut et le suspens qu’il restera alors, c’est de savoir si oui ou non Nucky et certains autres vont vivre ou mourir. Vont-ils passer à autre chose et repartir à zéro autre part, ou alors vont ils se faire doubler et écraser, voire même exécuter par des petits jeunes plus ambitieux ? « Boardwalk Empire » tiendra alors tout son suspens et offrira même un dernier épisode qui sera bien à la hauteur des attentes.

13329864_1329651190381620_735041346_n

Le clap de fin a sonné et c’est donc avec tristesse et en même temps beaucoup d’admiration que l’on dit au revoir et surtout merci à Terence Winter, Martin Scorsese, Steve Buscemi, Kelly Macdonald , Stephen Graham, Michael K. Williams, Shea Whigham , Vincent Piazza, Gretchen Mol ou encore Anatol Yusef de nous avoir fait vibrer pendant ses cinq saisons. « Boardwalk Empire » est donc une grande série qui restera dans ce que HBO a fait de mieux. Puis enfin, c’est une série qu’on se refera d’ici quelques années avec plaisir. Donc pour ceux qui ne la ne connaissent pas encore, maintenant que l’on a tout vu, on peut vous la conseiller sans aucune crainte, et même si elle perd un peu en qualité sur ses deux dernières saisons, elle reste de très haute volée.

Note : 13,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.