octobre 26, 2020

Proposition Indécente

13288981_1327668220579917_699511992_n

Titre Original : Indecent Proposal

De : Adrian Lyne

Avec Demi Moore, Robert Redford, Woody Harrelson, Oliver Platt

Année: 1993

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame, Romance

Résumé :

Camarades de collège, Diana et David Murphy se sont mariés très jeunes et éprouvent l’un pour l’autre un amour grandissant. Mais leurs professions sont frappées par la récession. Pour faire face aux traites, il leur faut réunir d’urgence 50 000 dollars, qu’ils comptent gagner en jouant à Las Vegas.
Là, ils ne tardent pas à tout perdre. John Gage, un milliardaire étrange et séduisant, fait à David une surprenante proposition : un million de dollars en échange d’une nuit d’amour avec Diana.

Avis :

Adrian Lyne est un grand réalisateur qui a inscrit des films remarquables dans l’histoire du cinéma. Mais le plus gros de sa carrière réside dans les années 80 avec des films tels que « Flashdance« ,  » 9 semaines 1/2« , car une fois passée cette première décennie, le réalisateur s’est éteint à petit feu et voilà quatorze ans qu’il ne donne presque plus signe de film.

Alors qu’il vient de réaliser ce qui est surement le plus grand film de sa carrière avec « L’échelle de Jacob » sorti en 1991, Adrian Lyne revient un peu moins de deux ans après avec « Proposition indécente« , un film qui s’avère anecdotique dans la carrière du réalisateur. Un film qui sera digne d’un téléfilm, sans aucune surprise. Sans profondeur, long, doté de comédiens peu investis, « Proposition indécente » se regarde plus qu’il ne se vit. Et quand on en sort, on se demande comment on a pu passer de l’immense « L’échelle de Jacob » à ce film ?

13281746_1327668357246570_1258424596_n

Diana et David se sont rencontrés au collège. Très vite, ça a été le coup de foudre et les deux amants se sont très vite mariés. Épanouis aussi bien dans leur amour que dans leur vie, l’avenir leur sourit. Enfin, jusqu’au jour où les problèmes d’argent arrivent. S’ils veulent conserver leur maison, ils doivent payer des traites de retard. Partant pour Las Vegas, avec leur chance, ils vont faire la rencontre de John Gage, un homme multimilliardaire. Gage tombe sous le charme presque insolent de Diana. Voulant absolument Diana, il va alors proposer un million de dollars au couple pour passer une nuit avec Diana.

L’amour est-il à vendre ? Peut-on tout acheter quand on sait y mettre le prix? En quelques mots voilà ce que va développer Adrian Lyne avec « Proposition indécente« . Dans le fond, même si les thèmes ont déjà été abordés maintes et maintes fois au cinéma, les sujets et les questionnements que va aborder le réalisateur avec ce film se valent et peuvent même déboucher sur un bon film, surtout quand on voit qui est derrière la caméra. Mais malheureusement, ce ne sera pas le cas ici.

L’idée de départ est bonne et l’intrigue avait de quoi tenir, mais il n’y aura que cette bonne idée et l’espoir d’avoir un bon film, car pour le reste, il faudra repasser. Non pas que ce soit imbuvable, même s’il est ennuyant, mais cette « Proposition indécente » n’arrive jamais à convaincre vraiment et finalement, on regarde le film d’Adrian Lyne de loin et surtout avec des regrets.

Ce qui est dérangeant ici, c’est que très vite le scénario a tendance à s’enfoncer dans les clichés du genre et tout ce qui va s’ensuivre est totalement convenu et cousu de fil blanc. L’écriture de ce film est plate et insipide au possible. Aucune surprise ne viendra bousculer la routine de ce film préétabli jusqu’à ce final tellement attendu qu’il a même tendance à faire sourire tant on aurait pu en prédire les dialogues à l’avance.

L’intrigue ne véhicule pas de grandes émotions comme on était en droit de s’y attendre. On peut même dire qu’elle finit même par nous perdre avec un milliardaire bien trop gentil qui ne correspond pas du tout au rôle et un mari qui suit le chemin inverse, finissant même par être terriblement agaçant. Adrian Lyne fait donc des choix discutables et l’on ne sait plus trop quoi penser, surtout que le film ne fait aucun effort pour créer une ambiance, une relation ou une tension. Ici, tout est fade, d’ailleurs pour une proposition si indécente, on ne peut s’empêcher de remarquer que le film est bien sage et bien loin de l’indécence qu’on était censée y trouver. Puis on se rend compte qu’on a bien du mal à croire aux personnages qui sont sans grand relief et aussi fades que le film ou leur relation. Ne parlons même pas de s’y attacher alors.

Cette déception est d’autant plus dommage qu’Adrian Lyne a réuni pour l’occasion un beau casting, mais entre Demi Moore, qui est toujours aussi charmante, mais qui fait principalement la moue, un Woody Harrelson agaçant et trop abrupt dans sa façon de gérer les évènements et un Robert Redford qui essaie de charmer la caméra avec un personnage bien lisse, on reste très sceptique. Seul Oliver Platt, qui tient pourtant un second rôle, arrive à nous faire sourire.

13292873_1327668290579910_1044978068_n

Alors c’est vrai que dit comme ça, le tableau a l’air atroce, mais le film ne l’est pas autant et la très grande déception vient surtout du fait que ce film si insipide soit signé d’un si bon réalisateur. C’est vrai qu’on s’ennuie un peu devant, c’est vrai qu’on ne croit pas vraiment à l’intrigue, ni même aux personnages, mais pourtant le film se suit, comme n’importe quel téléfilm qui passerait à la télé. « Proposition indécente » est donc un film particulièrement dispensable qui se laisse regarde sans aucune passion, ni émotion.

Note : 07/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.