septembre 28, 2020

Allo, Brigade Spéciale

allo-brigade-speciale-20110420095156

Titre Original : Experiment in Terror

De : Blake Edwards

Avec Lee Remick, Glenn Ford, Stefanie Powers, Roy Poole

Année: 1962

Pays: Etats-Unis

Genre: Policier

Résumé:

Un psychopathe harcèle une employée de banque. Il ne lui laissera la vie sauve qu’à la condition qu’elle détourne une forte somme d’argent à son profit. La victime fait appel à l’inspecteur John Ripley.

Avis:

Dans les années 60/70, il y avait un roi dans le domaine de la comédie. Blake Edwards était un véritable orfèvre dans le domaine de la rigolade et de la gaudriole et c’est à lui que l’on doit le travail autour de La Panthère Rose ou encore The Party avec Peter Sellers. Et si les habitudes sont tenaces, les étiquettes que l’on colle sur le dos des gens le sont encore plus. Il faut croire en effet que s’aventurer dans un autre domaine auquel on est habitué est un signe de maladie mentale ou encore de prise de risque inutile et une fois que le public a cantonné une personne sur un genre, elle ne peut plus en partir. Ce cas est d’autant plus vrai en France, où certains réalisateurs ne peuvent faire que de la comédie ou du drame larmoyant. Ce fut un peu le cas pour Blake Edwards outre Atlantique qui a surpris tout le monde en 1962 en sortant un polar noir à la mise en scène inspirée et au scénario lugubre.

254027.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Car même si Allo, Brigade Spéciale accuse aujourd’hui plus de cinquante ans, le film demeure étonnant sur bien des aspects et notamment sur l’écriture de son scénario. Si narrativement, c’est linéaire, le film de Blake Edwards repose surtout sur une ambiance pesante et un bad guy particulièrement tordu. Il faut dire que pour l’époque, ce film a dû être un coup de poing dans la face des spectateurs tant cette histoire de harcèlement va loin. Menace, séquestration, chantage, violence physique et morale, Experiment in Terror (le titre a plus de classe en anglais) n’y va pas avec le dos de la cuillère et signe une histoire simple mais sans concession, notamment grâce à un méchant intrigant et qui ne se donne pas de limite. Le petit point faible que l’on pourrait imputer à l’histoire, c’est qu’il n’y a pas vraiment de twist final, et que finalement, ce méchant n’est autre qu’une personne lambda dans l’histoire et pas un proche de la victime que l’on voit fréquemment. Cela empêche le spectateur de jouer avec le film, de rechercher le coupable parmi l’entourage de l’héroïne.

Mais finalement, ce qui frappe le plus dans ce film, c’est la maîtrise incroyable de sa mise en scène. Blake Edwards ne fait pas les choses à moitié et livre une réalisation très inspirée, frôlant parfois le film d’horreur pour des séquences bien trouvées. D’ailleurs, le cinéaste reprend quelques éléments de ces aînés, à l’image de ces mannequins suspendus que l’on retrouve dans Le Baiser du Tueur d’un certain Stanley Kubrick et offre des passages effrayants, comme l’apparition du tueur au milieu des mannequins. Mais le film ne s’arrête pas seulement à quelques plans ingénieux, puisque l’on va retrouver des plans aériens ou encore des dialogues en contre plongée très intéressants, appuyant un propos proche du thriller d’aujourd’hui. Et si l’on ressent une certaine prétention dans la mise en scène, cela montre bien à quel point Blake Edwards a mis les petits plats dans les grands pour livrer autre chose qu’un comédie familiale.

Néanmoins, tout n’est pas parfait au sein du métrage. Affichant plus de deux heures pour une histoire assez simple, le film contient son lot de longueurs, notamment en milieu de métrage et en profite pour parfois placer des dialogues qui n’ont pas de grandes importances. C’est assez dommage car Allo Brigade Spéciale est un film noir assez différent avec une Lee Remick magnifique et il aurait gagné à avoir un gros quart d’heure en moins. On retrouve aussi une morale un poil décevante avec un machisme assumé dans l’histoire où les femmes sont bien incapables de se défendre toute seule, et même si ce n’est pas l’angle d’attaque voulu par le cinéaste, on se retrouve avec de femmes victimes plutôt que des femmes fortes. Cependant, on pourra apprécier la relation de confiance qui s’instaure entre le FBI et la jeune femme menacée, une sorte d’osmose qui ne glorifie pas le policier, mais qui montre un homme envieux de bien faire son job pour aider une jeune demoiselle en détresse.

255120.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, Allo Brigade Spéciale est un excellent film de Blake Edwards. Beau et innovant, ce film noir emprunte à beaucoup d’autres genres pour asseoir une certaine différence avec d’autres métrages plus classiques de l’époque. Il en résulte un film hybride assez dur et violent, montrant un harcèlement sans équivoque, ce qui a dû choquer dans les années 60. Et si aujourd’hui le film a vieilli dans son intrigue, il se dommage du métrage un charme fou, propre aux films de cette époque, montrant des acteurs charismatiques et un jeu de scène incroyable et confondant. Bref, un film fort recommandable malgré ce petit ventre mou en son milieu.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.