octobre 26, 2020

Royal Affair

13183227_1318659984814074_1070981088_n

Titre Original : En Kongelig Affaere

De : Nikolaj Arcel

Avec Mads Mikkelsen, Alicia Vikander, Mikkel Boe Folsgaard, David Dencik

Année: 2012

Pays: Danemark

Genre: Historique, Romance

Résumé :

Danemark 1770. La passion secrète que voue la reine Caroline Mathilde au médecin du roi, l’influent Struensee, va changer à jamais le destin de la nation toute entière. Royal Affair relate une page capitale de l’histoire danoise, oubliée des manuels français. La relation amoureuse et intellectuelle entre Caroline Mathilde et Struensee, fortement influencée par les philosophes des Lumières, Rousseau et Voltaire en tête, conduira au renversement de l’ordre social établi, et annoncera les révolutions qui embraseront l’Europe vingt ans plus tard.

Avis :

Nikolaj Arcel commence sa carrière dans les années 2000. Si comme on l’imagine ses premiers films trouvent de petits succès dans son pays, c’est avec « Royal Affair » que le réalisateur prend son envol. Succès critique et commercial, « Royal Affair » ira même jusqu’à la prestigieuse cérémonie des Oscars, où il sera présenté en compétition pour l’Oscar du meilleur film étranger. Depuis ce succès, Nikolaj Arcel n’a plus rien proposé, mais l’on sait que le réalisateur danois est actuellement à Hollywood et travail sur l’adaptation de « La tour sombre« , l’adaptation du roman de Stephen King.

Pour son quatrième long-métrage, Nikolaj Arcel a décidé de s’arrêter sur l’un des Rois les plus singuliers, celui qu’on appelait le Roi fou, Christian VII. Enfin, c’est surtout sur les personnages qui entourent cet homme que le réalisateur va allumer son projecteur. « Royal Affair » sera un film aussi bien historique que romantique et romanesque et la réussite est totale, puis que l’on suit « Royal Affair » avec émotion et passion. Nikolaj Arcel a donc fait un excellent film, doublé d’une très belle et injuste histoire véridique.

13199039_1318660074814065_690697043_o

Le Danemark 1770, la jeune reine Caroline Mathilde est mariée à Christian VII. Elle qui avait idéalisé ce mariage est très vite retrouvée face à une désillusion, car si dans ses lettres le Roi a l’air d’être l’homme dont rêve chaque femme, la réalité est tout autre. Dérangé, le Roi est un homme détestable. Très vite, la jeune reine se retrouve « seule ». Quelques années passent sans grandes surprises, puis un jour, elle voit arriver un médecin du nom de Struensee. Entre eux naît une liaison intense, intime, cachée et passionnée. Et de cette rencontre, c’est bientôt tout un pays qui va se mettre à évoluer pour le meilleur, mais aussi pour le pire.

« Royal Affair » est la belle surprise de l’année 2012. C’est le film que personne n’attendait et qui fit passer et fait encore passer un moment aussi fort qu’il est intéressant. Puis bien sûr, « Royal Affair« , en plus d’avoir révélé son réalisateur sur la scène internationale, c’est aussi le film qui nous a révélé la belle et talentueuse Alicia Vikander.

« Royal Affair » est un film raffiné qui se déguste avec beaucoup de classe, mais aussi d’émotion. Partagé entre les sourires, les rêves qu’on peut imaginer pour les personnages et les rages de l’injustice qui nous font bondir de notre fauteuil, Nikolaj Arcel nous entraîne au plus près de la cour du Danemark.

Avec un scénario solide, Nikolaj Arcel a réalisé un film qui sera aussi bien une belle histoire d’amour que le beau portrait d’une femme incroyable et pleine de courage mais aussi un film qui va parler du changement. « Royal Affair » aborde l’influence des Lumières sur la culture européenne. Le film développe de manière sublime la censure, le doute, la peur que tous ses changements peuvent apporter avec eux. Très bien écrit, très bien décrit, raconté de manière fluide, simple, tout en étant plein de détails et de références, « Royal Affair » est terrible à suivre et l’on va prendre un véritable plaisir devant cette fresque historique. Ici tout est bon. Que ce soit les personnages, le point de vue, les altercations entre les personnages, où la manière que peut avoir Nikolaj Arcel de nous raconter son histoire, tout est excellent, et l’on suit cette tragédie avec beaucoup d’intérêt et de divertissement.

« Royal Affair« , c’est aussi un esthétisme sublime. Un esthétisme qui respire à plein nez le travail. La reconstitution est bluffante, on est totalement immergé et dépaysé par l’époque. Costumes et décors sont de toute beauté. Puis la mise en scène est simple, mais classieuse. Il n’en fait pas trop, au contraire, il connaît les limites, n’exagérant rien. Il souligne tout et ça fonctionne.

Puis enfin, même si « Royal Affair » est avant tout les magnifiques et tristes amants Mads Mikkelsen et Alicia Vikander, le film tient un très beau casting où chacun est à sa place. Un film où chacun peut être passionnant, car chacun a un petit mystère, quelque chose d’intrigant en bon ou en mauvais. Chaque personnage est très bien écrit et pensé, et finalement les acteurs sont de petites saveurs, particulièrement Mikkel Boe Folsgaard, qui incarne le Roi Fou.

13225066_1318660034814069_712800887_o

« Royal Affair » mérite bien toutes les louanges qui lui ont été faites. Très intéressant de par ce qu’il nous raconte, ainsi que par la peinture que fait le réalisateur de l’époque et de son évolution, « Royal Affair » est aussi un film passionnant et révoltant, tant les connections avec les personnages sont pleines de subtilités et l’intrigue est un grand drame, une grande tragédie comme on les aime. Bref, « Royal Affair » est une perle tout droit venu du Danemark.

Note : 17,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.