Ma Loute

13227881_1319830278030378_148014899_n

De : Bruno Dumont

Avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Valeria Bruni Tedeschi, Jean-Luc Vincent

Année : 2016

Pays : France, Allemagne

Genre : Comédie dramatique

Résumé :

Eté 1910, Baie de la Slack dans le Nord de la France. De mystérieuses disparitions mettent en émoi la région. L’improbable inspecteur Machin et son sagace Malfoy (mal)mènent l’enquête. Ils se retrouvent bien malgré eux, au cœur d’une étrange et dévorante histoire d’amour entre Ma Loute, fils ainé d’une famille de pêcheurs aux mœurs bien particulières et Billie de la famille Van Peteghem, riches bourgeois lillois décadents.

Avis :

Le cinéma de Bruno Dumont, c’est un peu comme le cinéma de Christophe Honoré, il est si singulier qu’en règle générale, c’est on aime ou pas. Et cette règle s’applique dès ses premiers films. Personnellement, « Ma Loute » est le troisième film que je vois de Bruno Dumont, après « La Vie de Jésus » et « TwentyNine Palms« , que j’avais, je dois le dire, parfaitement détesté et depuis, j’étais quelque peu hermétique au cinéma de Bruno.

Mais « Ma Loute » changera-t-il la donne, car si le film est déjanté, l’intrigue qui a parfois ni queue ni tête et ses personnages si singuliers, si tranchés, finissent par en devenir agaçants et parfois même insupportables.

13224302_1319830361363703_304683163_o

1910, en France, dans la Baie de la Slack, la famille Van Peteghem, une famille bourgeoise, vient passer ses vacances comme tous les ans. Mais cette année, la baie est secouée par des disparitions. Des disparations en séries et c’est l’inspecteur Machin et son partenaire Malfoy qui mène l’enquête. Enfin, qui essaie de faire comme ils peuvent, car l’inspecteur Machin est très loin d’être futé.

« Ma Loute » est un film surréaliste, en dehors du temps, et très très loin de ce que l’on a l’habitude de voir. Dans un sens, avec « Ma Loute« , on peut dire que Bruno Dumont secoue le cinéma français avec un film qui vise à être grotesque, absurde et sans limite. Mais ce ton absurde sera aussi sa limite, car si l’on s’amuse, si l’on est surpris, on est aussi forcé de constater que le film ne fonctionne qu’à moitié et si parfois, c’est totalement réussi, parfois, c’est aussi raté et l’absurdité et l’exagération en deviennent même agaçantes.

Plus que l’intrigue en elle-même, ce qui séduit chez « Ma Loute« , c’est certains de ses personnages qui seront vraiment drôles dans leur exubérance. Bruno Dumont donne dans la démesure, ils en font trop, ils sont dans l’extrême de la caricature et sur certains, ça marche. L’humour est souvent bien trouvé dans son exagération, même si l’on sourit bien plus que l’on ne rit vraiment et l’on adore suivre des personnages comme celui de Juliette Binoche qui nous offre un show à elle toute seule. C’est bien simple, elle est tout bonnement exceptionnelle ! On aime suivre l’étrange « Ma Loute » incarné avec une certaine douceur par Brandon Lavieville qu’on découvre et qu’en plus d’être doué et captivant, se trouve magnifiquement filmé par Bruno Dumont.

« Ma Loute » séduit aussi parfois par ses situations assez dingues, par son intrigue folle, même s’il faut le dire parfois incompréhensible, ainsi que sa liberté de ton qui fonctionne à plus d’une reprise. Bruno Dumont s’arrête aussi avec ce film sur le choc des cultures et des classes, faisant s’opposer la bourgeoisie au petit peuple.

Puis visuellement, on ne peut rien lui reprocher, car tout est magnifique. C’est beau, la photographie est incroyable et en plus d’être déroutant, « Ma Loute » est dépaysant. Bruno Dumont filme son décor de manière incroyable, ce qui fait que ces collines, cette baie, cette mer ou encore cette villa sont autant de personnages qu’on connaît à la fin du film.

Mais voilà, « Ma Loute » n’a pas que des bons points et si l’on s’amuse beaucoup, le nouveau film de Bruno Dumont est aussi un film devant lequel on reste dubitatif. Si l’exagération est géniale, que le ton burlesque fonctionne la plupart du temps, « Ma Loute » a tendance à agacer par son intrigue et son enquête qui tourne en rond et surtout qui est parfois incompréhensible. Elle ne va pas au bout de certaines choses, se permet d’autres qui nous laissent sur le carreau et s’alourdit avec un personnage ambigu (celui de Billy), sans réelle justification ou du moins trop subtil pour être saisie.

Alors qu’il était amusant de laisser l’enquête à deux personnages complétement incompétents, ici, ils le sont tellement qu’ils en deviennent très vite agaçants, car on ne comprend pas certaines de leur décision et on finit par se demander si ce niveau d’incompétence est humainement possible. À vouloir faire dans le bordélique génial, le réalisateur a affublé ses personnages d’accents atroces et le constat donne que bien souvent, on ne comprend rien à ce que les deux inspecteurs racontent et ce qui était censé être une bonne blague, devient quelque chose d’irritant.

Et l’irritation, comme dit plus haut, s’aventure sur certains personnages qui vont laisser très dubitatif, avec en première tête d’affiche, Fabrice Luchini qui nous offre une prestation qui sombre dans le surjeu. Alors que d’ordinaire Luchini en fait trop mais trouve en permanence la nuance pour être génial, ici, il est quasiment insupportable de bout en bout. Tout comme Jean-Luc Vincent, dont le personnage est complétement une énigme.

Puis enfin, le rythme est parfois trop lent. Alors que la bande-annonce promet une comédie policière qui n’arrête pas une minute, le film est bien loin de sa bande-annonce et se trouve bien inégal. Parfois, il fonctionne très bien et l’on passe un excellent moment, puis d’un coup, il tombe et l’on s’ennuie, ça tourne en rond et Bruno Dumont étire certains silences jusqu’au bout d’eux-mêmes, ce qui est irritant.

13233354_1319830324697040_1694211427_n

« Ma Loute » est donc un film tout en contradiction.. C’est un film qui fait sourire grâce à ses acteurs qui en font trop et en deviennent géniaux, (mention plus que spéciale à Juliette Binoche !), mais c’est aussi un film agaçant grâce à ses acteurs qui en font trop et en deviennent insupportables (mention plus que spéciale à Fabrice Luchini). C’est donc un film qui risque de fortement diviser, qui peut amuser autant qu’ennuyer.

Note : 10/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net