Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain

13077231_1306426366037436_1639887473_n

De : Jean-Pierre Jeunet

Avec Audrey Tautou, Mathieu Kassovitz, Rufus, Jamel Debbouze

Année : 2001

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Amélie, une jeune serveuse dans un bar de Montmartre, passe son temps à observer les gens et à laisser son imagination divaguer. Elle s’est fixé un but : faire le bien de ceux qui l’entourent. Elle invente alors des stratagèmes pour intervenir incognito dans leur existence.
Le chemin d’Amélie est jalonné de rencontres : Georgette, la buraliste hypocondriaque ; Lucien, le commis d’épicerie ; Madeleine Wallace, la concierge portée sur le porto et les chiens empaillés ; Raymond Dufayel alias « l’homme de verre », son voisin qui ne vit qu’à travers une reproduction d’un tableau de Renoir.
Cette quête du bonheur amène Amélie à faire la connaissance de Nino Quincampoix, un étrange « prince charmant ». Celui-ci partage son temps entre un train fantôme et un sex-shop, et cherche à identifier un inconnu dont la photo réapparaît sans cesse dans plusieurs cabines de Photomaton.

Avis :

Jean-Pierre Jeunet est l’un des réalisateurs français les plus influant de ces vingt dernières années et pourtant, on ne peut pas dire que l’homme ait beaucoup tourné. Que ce soit avec son complice Marc Caro ou seul, Jeunet n’a réalisé que sept films. Sept films qui, chacun à leur manière, sont de véritables petits bijoux empreints d’une patte qui ne ressemble à aucune autre.

Parmi tous ces petits bijoux, par un matin d’Avril 2001, est arrivé sur nos écrans l’un des plus beaux personnages qu’on ait eu ces dernières années dans le cinéma français. Sans prévenir personne, ce matin-là et cette année-là, la France découvre Amélie, Amélie Poulain, une grande boule d’énergie, d’amour, de bonne humeur et surtout d’émotions. Un film qui se bonifie même avec les années, car il a ce don d’être toujours aussi incroyable, malgré le nombre incalculable de fois qu’on ait pu le voir.

13062599_1306427239370682_2102271441_o

Amélie Poulain est une jeune serveuse d’un café de Montmartre. Amélie est pleine de vie et de bonheur, mais le 31 Août 1997, le jour de la mort de Lady Diana, sa vie bascule en découvrant, caché derrière un carreau de carrelage de sa salle de bains de son petit appartement, le trésor caché d’un petit garçon. Dès lors, Amélie n’a de cesse de trouver le propriétaire pour lui rendre ses souvenirs. Pendant cette quête, elle va faire la rencontre de Nino Quicampoix, un collecteur de photos d’identité.

Il y a des films dont la magie et la perfection opèrent dès que le film s’ouvre, « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain »  fait indiscutablement partie de cette catégorie et cette magie, cette perfection, ne vont pas quitter l’écran jusqu’à la dernière minute.

« … Amélie Poulain » est un rayon de soleil, c’est du bonheur à longueur de scènes, c’est des personnages inoubliables, des envolées de sentiments, d’émotions, de rires et de larmes. « … Amélie Poulain« , c’est de la simplicité cachée derrière un esthétisme incroyablement travaillé. Un esthétisme sublime, qui dégage quelque chose de très onirique. Un esthétisme qui arrête le temps sur Paris et sa banlieue. Un esthétisme qui ferait penser à un rêve éveillé, un Paris irréel qui en est d’autant plus beau. Avec ce cachet incroyable, Jean-Pierre Jeunet sublime l’histoire qu’il nous raconte. Sa mise en scène est d’une richesse affolante. « … Amélie Poulain » n’est pas seulement beau à regarder, c’est aussi un film peuplé de scènes incroyablement bien imaginées, trouvées, filmées et montées. D’ailleurs, le montage est un bijou. Ce film est aussi une petite jouissance pour les oreilles. Que ce soit dans ces dialogues sublimes, fins, pleins de nuances, d’émotions, de mélancolies ou encore dans sa bande originale, signée Yann Tiersen. Une bande originale qui respire « Amélie » autant qu’elle respire Paris. On peut même dire que derrière son intrigue, derrière ses personnages, avec « … Amélie Poulain« , Jean-Pierre Jeunet rend hommage à Paris et dévoile tout son amour pour la capitale qu’il réinvente à chaque plan, à chaque cadrage, à chaque séquence.

Bercé dans une photographie superbe et atypique, mais totalement « Jeunienne », on se laisse entraîner dans cette aventure pleine d’optimisme, dans ce grain de folie, dans cette magie, cette drôlerie. L’intrigue que nous a concoctée Jeunet est l’alliance parfaite entre l’originalité et la banalité, comme un quotidien qui sort tous les jours de l’ordinaire. Et cette évasion donne des personnages irréels et justes en même temps. Avec ce film, on trouvera des situations et des péripéties folles, qui n’existent pas, qui n’arrivent pas et mais dont le grain de folie est si exagéré qu’elles en deviennent bouleversantes, belles et magiques et finalement, même si elles sont irréelles, Jean-Pierre Jeunet nous donne envie d’y croire à tous les instants. Et « … Amélie Poulain » est merveilleusement fait de beaucoup d’histoires. Cette alliance qu’a imaginée Jeunet, donne en fin de compte un film inédit, un ovni, un film qui ne ressemble à aucun autre film et qu’on n’est pas près de revoir de sitôt.

Puis on y vient, mais « … Amélie Poulain« , c’est bien sûr Audrey Tautou. Si l’actrice a toujours su choisir ses rôles et a très souvent joué dans de bons films, le rôle d’Amélie Poulain fait partie de ceux qui marquent une carrière à tout jamais. La comparaison est impossible, car il existe une seule et unique Amélie Poulain, mais quand on y pense, on ne voit personne d’autre dans le rôle. Audrey Tautou est Amélie Poulain. C’est peut-être même LE rôle de sa vie. Dans « … Amélie Poulain« , Jean-Pierre Jeunet s’est fait plaisir pour peupler le quotidien de la jeune femme et l’on retrouve à l’écran tout un panel de comédiens géniaux. Mathieu Kassovitz en premier lieu, qui compose un personnage tendre et mystérieux qu’on va adorer dès les premières apparitions. Puis il y a Isabelle Nanty, Yolande Moreau, Serge Merlin (incroyable même !), Dominnique Pinon, Djamel Debbouze, Claire Maurier, la voix incroyable d’André Dussollier, Claude Perron, Rufus, Artus De Penguem… Ce casting est formidable et chacun y trouve sa place.

13091753_1306427299370676_1736449626_o

« Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » est le bijou parmi les bijoux de Jeunet. C’est un film unique et rare. C’est un très bon moment d’émotions et d’aventure, de tendresse et de poésie, de joie, de rires, de larmes. Bref, un chef d’œuvre indémodable à voir et revoir sans aucune modération !

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net