décembre 2, 2020

Au-Delà des Murs

13077214_1303134773033262_668628325_n

D’Après une Idée de : Hervé Hadmar et Marc Herpoux

Avec Veerle Baetens, Geraldine Chaplin, François Deblock

Pays : France

Genre : Drame, Horreur

Nombre d’Episodes : 3

Résumé :

Lisa, jeune orthophoniste, s’installe dans une maison en ville dont elle a mystérieusement héritée. Elle découvre des pièces et des couloirs qui apparaissent puis disparaissent, suscitant son effroi. La maison mouvante s’avère manipuler d’autres occupants, croiser d’autres espaces-temps, pour mieux offrir à Lisa l’occasion d’un voyage initiatique.

Avis :

Hervé Hadmar, dans le paysage des séries françaises, c’est un peu notre Vince Gilligan à nous puisque c’est à lui qu’on doit les très bonnes séries que sont « Pigalle la nuit« , « Les témoins » ou encore « Les oubliés« . Des séries qu’il a créées et qu’il a aussi réalisées.

Sa dernière en date, c’était « Les témoins« , une enquête glauque et sombre portée par Thierry Lhermitte diffusée en 2015. La série connut un joli succès ce qui permet à Hervé Hadmar et son compère de toujours Marc Herpoux de s’attaquer à une série plus ambitieuse. Cette série, c’est « Au-delà des murs« , diffusée en avant-première au festival Série Mania. « Au-delà des murs » est une série qui plonge son héroïne dans un univers étrange et oppressant. « Au-delà des murs » est une série qui oscille entre le fantastique, l’horreur, l’angoisse et le voyage temporel et en trois épisodes seulement, Hervé Hadmar va réussir à nous tenir en haleine de bout en bout et offrir l’une des meilleures séries françaises de cette année 2016.

12966578_1303134909699915_835721194_n

Lisa est une jeune orthophoniste qui a tendance à se renfermer sur elle-même. Habitant seule dans le nouvel appartement qu’elle vient de louer, elle a fait croire à tout le service où elle travaille qu’elle est mariée pour pouvoir éviter trop de sorties entre copines et autres contacts. Un matin, elle apprend qu’un voisin qu’elle ne connaît pas, puisqu’il est mort depuis une trentaine d’années, lui laisse en héritage sa maison. Une maison aussi belle qu’elle est étrange et flippante. Lisa accepte l’héritage, mais très vite, la nuit, elle entend des craquements étranges. Pire encore, une nuit, Lisa entend à travers les murs, les larmes d’une petite fille. Lisa casse alors le mur pour voir ce qui se trouve derrière. Elle découvre un couloir qui amène à une porte qui amène à une pièce. Là, Lisa découvre un homme avec une tête de sanglier. De peur, elle rebrousse chemin, mais la maison l’a déjà prise et aucun sortie (ou presque) n’est possible.

« Au-delà des murs » est une véritable surprise qui sort tout droit du festival série Mania. Après s’être attaqué au policier et autres enquêtes, Hervé Hadmar s’incruste dans le domaine du fantastique et c’est avec un certain brio qu’il arrive encore une fois à se plier au genre auquel il s’essaie, tout en offrant du neuf et du surprenant.

« Au-delà des murs » est une série totalement neuve qui revisite la maison hantée ou offrant quelque chose d’inédit. Imaginez un soupçon du film « Les autres » pour les âmes qui habitent cette maison. Ajoutez à cela un poil de « Cube« , le film de Vincenzo Natali pour le piège que cette maison va être. Ensuite vous pourrez rajouter un peu d’onirisme, de tragique, de torture et de très glauque, vous secouez le tout et vous obtenez la nouvelle pépite d’Hervé Hadmar.

« Au-delà des murs » est un ovni fascinant et torturé, c’est piège redoutable. Mais c’est aussi une très belle histoire d’amour et une série qui sait parfaitement où elle va, offrant une intrigue qui pousse en permanence à la curiosité et ça, même quand elle nous met la pression. Car oui, la série va mettre la pression, grâce à une ambiance froide et atypique, bien loin de ce que l’on voit dans le cinéma français. Ce qui est terrible avec « Au-delà des murs », c’est que la série renferme un vrai mystère qui gardera en partie son secret, incitant le public à se forger son propre avis sur cette étrange demeure et les évènements qui se cachent au-delà de ses murs.

Le scénario et la mise en scène sont d’une habileté redoutable. Hervé Hadmar nous a concocté un véritable cauchemar et cette maison devient alors un véritable spectre fascinant. On s’y perd avec angoisse et curiosité, les décors sont absolument grandioses et c’est un vrai plaisir à regarder, car là aussi pour certains, ils donnent dans l’inédit. On pense notamment aux couleurs en fer, la pièce finale, le théâtre, bref, visuellement la série est assez dingue. La série nous place à la même hauteur que son héroïne et ainsi, l’on se retrouve à chercher la possible sortie qui n’a pas l’air de vraiment exister. On écoute ceux qu’elle va croiser sur sa route. On se fait avoir comme elle, on doute, on se questionne. Bref, les auteurs ont très bien réussi à faire de ce cauchemar éveillé un petit bijou d’angoisse et de questionnement et ce bijou fonctionne jusqu’au bout. Car au final, les pièces du puzzle seront rassemblées et presque tout aura un sens.

Pour donner vie à ce cauchemar, Hervé Hadmar a choisi trois acteurs fabuleux. Tenu avec un charisme fou par Veerle Baetens (« Alabama Monroe« ), l’actrice belge trouve encore une fois un sacré rôle de composition. Lisa est aussi forte que fragile et surtout de par son histoire, elle se révèle être très attachante. Dans ses déambulations, elle va vite croiser le chemin de François Deblock, qui incarne un jeune homme lui aussi coincé dans cette maison depuis maintenant quatre ans (ceci n’est pas un spoil, puisque c’est l’une des premières choses qu’il va nous apprendre). L’acteur est tout aussi formidable. Très touchant de par sa détresse, il donnera autant envie de le suivre que Lisa. Enfin, dans un plus petit rôle, mais tout aussi fort, Hervé Hadmar a fait appel à l’inquiétante Géraldine Chaplin pour un rôle qui lui va à merveille.

13023481_1303134929699913_2062770116_n

Avec « Au-delà des murs« , Hervé Hadmar innove et s’essaie à un autre style et il y arrive avec tout autant de talent. Série surprise, qu’on n’attendait pas, nul doute qu’ »Au-delà des murs » avec son ambitieux  concept de labyrinthe piégé dans une maison incroyable et terrifiante devrait séduire tous ceux qui s’y plongent, car c’est un réel plaisir de se retrouver piégé dans cette endroit fascinant, magnifique, angoissant et oppressant. « Au-delà des murs » fait donc partie des minis-séries françaises à ne pas rater cette année.

Note : 17/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.