décembre 2, 2020

Frost/Nixon

12900039_1283677774978962_599696209_n

De : Ron Howard

Avec Frank Langella, Michael Sheen, Sam Rockwell, Kevin Bacon

Année: 2009

Pays: Etats-Unis, Angleterre, France

Genre : Drame

Résumé :

En 1977, l’interview télévisée de l’ancien Président Richard Nixon menée par David Frost a battu le record d’audience de toute l’histoire du petit écran américain pour un magazine d’actualités. Plus de 45 millions de personnes ont assisté à un fascinant affrontement verbal au fil de quatre soirées. Un duel entre deux hommes ayant tout à prouver, et dont un seul pouvait sortir vainqueur. Leur affrontement a révolutionné l’art de l’interview-confession, a changé le visage de la politique et a poussé l’ancien Président à faire un aveu qui a stupéfié le monde entier… à commencer sans doute par lui-même.

Avis :

Ron Howard, réalisateur culte et indémodable des années 80 a connu comme beaucoup d’autres des coups de mou. Si le réalisateur a presque toujours su faire de bons films durant une bonne vingtaine d’années, courant des années 2000, le réalisateur a commencé une petite chute, notamment en adaptant le célèbre roman de Dan Brown « Le Da Vinci Code« . Le réalisateur a déçu et il lui aurait fallu plusieurs années pour revenir au top. On parlera même de résurrection avec « Rush » en 2013.

« Frost/Nixon » est un film que le réalisateur a tourné entre deux aventures de Robert Langdon. Film totalement passé inaperçu, et il reste encore aujourd’hui l’un des inconnus de la carrière de Ron Howard, et c’est bien dommage, car Howard révélait avec ce film une intrigue aussi intéressante qu’elle est instructive, sur l’une des interviews les plus passionnantes et audacieuses que l’Amérique ait connu.

12884360_1283678024978937_2028054959_n

9 août 1974, pour éviter une probable destitution, le Président Richard Nixon démissionne de la présidence des Etats-Unis d’Amérique. Le scandale de l’affaire du Watergate lui explose au visage. Dès lors, l’ancien président est l’homme le plus détesté d’Amérique. Si son successeur lui accorde une grâce, aux yeux de beaucoup d’Américains, Nixon doit être puni et reconnaitre ses fautes. David Frost, un jeune journaliste britannique bourré d’ambition, arrive à obtenir une longue interview de l’ancien président en 1977. Une interview vérité qui donnera cinq entretiens de quatre-vingts minutes chacun. Une interview en laquelle peu de personnes croyaient et qui pourtant va battre le record d’audience de toute l’histoire du petit écran pour un magazine d’actualité.

« Frost/Nixon » est un film qui fut injustement boudé lors de sa sortie en salle. Bon, il faut dire que Ron Howard n’a pas choisi « un sujet » grand public, mais pourtant, il arrive à faire des merveilles, offrant un film intelligent et passionnant, qui sera aussi bien une quête pour la vérité qu’un défi personnel et un challenge pour le personnage de David Frost.

Bien documenté et très bien reconstitué, c’est vers la fin des années 70 que Ron Howard va placer sa caméra pour livrer l’une des interviews les plus passionnantes et tendues qu’on aura pu voir au cinéma ces dernières années. Ron Howard parvient à nous captiver, mieux encore, le réalisateur parvient à nous accrocher avec beaucoup de suspens sur l’histoire récente de son pays. Sur la base d’un scénario solide, il nous fait littéralement plonger dans les coulisses de cette interview aussi brûlante que controversée, mais aussi dans l’intimité de ces deux personnages, dans leurs envies de réussite, mais aussi leurs peurs. Très bien mis en scène, même si on peut le trouver un peu long à démarrer, « Frost/Nixon » dégage une sorte de fascination qui happe le spectateur une fois que l’on a réussi à entrer dans ce duel. David Frost, journaliste ô combien ambitieux, qui fut bien sous-estimé, arrivera-t-il à réunir les fonds nécessaires pour réussir son pari fou ? Et une fois les sommes réunies pour effectuer cette interview, réussira-t-il à emmener l’ancien Président là où il veut ? Réussira-t-il à lui arracher les aveux que l’Amérique a besoin d’entendre ? Ou Nixon restera-t-il enfermé dans son mensonge ? Autant de questions que le réalisateur traite avec beaucoup de suspens.

Très détaillé, le film de Ron Howard est très instructif et permet de mettre en lumière un évènement important de l’histoire et ainsi instruire et éveiller le sens de la curiosité, que ce soit pour l’affaire dite du Watergate que sur le Président controversé que fut Nixon, dont bien souvent, on ne connaît que le nom, si on n’a pas eu la curiosité d’aller se renseigner sur l’homme. Et c’est génial, car après le film Ron Howard donne envie d’en savoir plus, son film pousse donc à une certaine réflexion, ce qui souligne l’intelligence du projet, du scénario, de la mise en scène et du film plus largement. On aurait même envie de trouver les vraies interviews, pour se rendre compte si la tension et l’affrontement entre les deux hommes est bien comme Howard l’a rendu.

Paradoxalement, face à l’immense importance de son sujet, Ron Howard livre un film à la mise en scène intimiste. Si le film est riche en détails et sent la recherche faite en amont, dans sa mise en scène, il est très simple, sans superflu et le tout est très efficace. Le montage est joli, partagé entre l’intrigue qui se construit et de fausses interviews de différents protagonistes qui ont vécu l’interview avant, pendant et après.

Pour livrer ce face-à-face impitoyable, Ron Howard a choisi un casting de luxe, bien loin du super système. Richard Nixon est bien tenu par le charismatique Frank Langella. Quant à David Frost, c’est le talentueux Michael Sheen qui s’y colle avec beaucoup d’énergie. Le reste du casting est composé de Kevin Bacon, Rebecca Hall (plus belle que jamais soit dit en passant), Sam Rockwell, Toby Jones, Matthew MacFadyen ou encore Oliver Platt.

12900060_1283677934978946_430176970_n

On ressort donc étonné et ravi à la fois de ce bon cru 2009 signé Ron Howard. Si le réalisateur avait perdu de son attrait dans les années 2000, ce film démontre que non seulement le réalisateur n’avait rien perdu de son talent et qu’il fallait simplement oser se jeter dans ce qu’il nous proposait, car « Frost/Nixon » est clairement un bon film, qui, je le répète, est aussi passionnant qu’il est instructif et pousse à la curiosité.

Note : 16,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.