Mysterium

1122-Mysterium

But du Jeu :

Vous avez osé franchir les portes du manoir hanté de Mysterium… Quel courage ! Installez-vous confortablement autour de la table, ouvrez votre esprit et réveillez votre 6e sens : vous allez participer à une séance de spiritisme exceptionnelle et tenter d’apporter la paix à une pauvre âme égarée…

Avis :

Les univers abordés dans les jeux de société sont aussi nombreux que les thématiques du cinéma ou de la littérature. D’ailleurs, bien souvent, les jeux de plateau s’inspirent librement de la culture pop pour venir titiller les porte-monnaie des fans de certains genres, comme il fut le cas avec The Walking Dead, Okko, Mars Attacks ! ou encore tous les jeux plus ou moins liés aux œuvres de H.P. Lovecraft. Mais fort heureusement, le jeu de société reste un médium avec moins de retombée médiatique que le cinoche ou la littérature et il peut se permettre de prendre beaucoup de liberté et d’aborder des thématiques sans soucis de rentabilité. Si bien entendu c’est mieux de vendre un jeu, il existe une niche de joueurs dont le thème importe peu tant qu’ils aient l’ivresse du jeu. Et le thème du fantôme est une récurrente dans les jeux de société car il permet d’aborder différents styles mais aussi différentes cultures comme on a pu le découvrir avec Ghost Story. Avec Mysterium, on reste dans quelque chose d’assez classique, de très occidental, pour un résultat surprenant, un mix intelligent entre Cluedo et Dixit.

Mysterium est un jeu de coopération, ce qui signifie qu’il faut que les joueurs avancent ensemble pour gagner contre le jeu. Ici, un joueur va jouer le fantôme de la personne assassinée et va devoir donner des indices sur le potentiel meurtrier à travers des images figurative. Durant son tour, le fantôme va piocher des cartes sous la forme de rêves et il va devoir les distribuer aux joueurs pour que ceux-ci trouvent l’hypothétique meurtrier, le lieu du crime et l’arme. Chaque joueur va avoir un criminel présumé, un lieu et une arme différente à trouver, au choix du fantôme, qui a choisi aléatoirement sur son écran. Les joueurs vont devoir trouver, à l’aide des cartes rêves, les présumés coupables, dans un ordre très précis, d’abord le personnage, puis le lieu et enfin l’arme. Mais pour résoudre tout cela, les joueurs ne possèdent que sept heures, sinon le crime restera impuni. Une fois les trois éléments retrouvés par chaque joueur, le fantôme doit fournir un ultime rêve commun qui mettra en avant le vrai criminel. Les joueurs vont alors devoir voter pour trouver le bon tueur afin de gagner la partie et d’offrir le repos éternel au fantôme.

materiel-mysterium

Sous ses airs de mécanique fort simple, Mysterium cache un système de jeu plus complexe avec une forte rejouabilité. L’intelligence des créateurs du jeu est de fournir trois niveaux de difficulté. Si le mode facile est peut-être un poil trop simple, les autres modes, qui empêchent plus ou moins le fantôme de piocher des cartes rêves pour être plus précis, offrent un autre challenge et corsent le jeu. Ce qui donne bien évidemment envie de revenir vers le jeu pour tout essayer et voir si les connexions entre les joueurs se font. Mais au-delà de ça, le jeu se révèle très prenant de par son ambiance et la qualité de son matériel. En effet, le jeu jouera énormément sur son aspect mystérieux avec des cartes rêves dont il faudra décoder les moindres parcelles afin de trouver les indices laissés par le fantôme. Le matos est de grande qualité et offre une ergonomie fort plaisante et presque modulable en fonction du nombre de joueurs. Néanmoins, tout n’est pas rose non plus dans ce jeu. En effet, les débuts peuvent être assez chaotiques à cause de règles parfois difficilement compréhensibles mais aussi et surtout à des schémas non explicatifs au sein même des règles de jeu. Mais surtout, c’est qu’à un moment donné, dans le jeu, on peut se poser la question de pourquoi donner un suspect différent à chaque médium alors que le fantôme sait très bien qui l’a tué. Il manque une certaine cohérence narrative au jeu ou alors tous les joueurs devaient trouver le même meurtrier. D’autant plus qu’à la fin, chaque groupe suspect sera l’occasion d’un vote à l’aide de trois ultimes cartes. Il manque clairement un fil scénaristique pour pleinement remporter la partie.

Au final, Mysterium est un excellent jeu qui mérite que l’on s’attarde dessus. Entre le Cluedo pour le côté enquête et les trois éléments à retrouver et le Dixit pour la richesse des cartes rêves, ce jeu arrive à allier coopération et compétition pour retrouver un assassin. Il est juste dommage qu’il soit dénué de fil scénaristique permettant de donner plus de sel à l’ambiance et une certaine cohérence dans les recherches des médiums. Il n’en demeure pas moins un jeu plaisant, possédant plusieurs degrés de difficulté permettant une grande rejouabilité, et cela n’est pas anodin.

Note : 17/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net