décembre 2, 2020

Le Secret de Dieu – David Emton

9782226238467

Auteur : David Emton

Editeur : Albin Michel

Genre : Thriller

Résumé :

Jérusalem : ville sainte, ville maudite.
Depuis plus de mille ans, trois religions s’y entre-déchirent.
Les guerres s’y succèdent. Les attentats s’y multiplient.
Un homme, archéologue et franc-maçon, a découvert les racines du Mal. Mais on ne croise pas impunément le chemin des Fils des Ténèbres…

Avis :

Si la vague d’ouvrages concernant les énigmes et mystères des religions a quelque peu reflué depuis le raz-de-marée du Da Vinci code, elle n’en demeure pas moins un vivier au potentiel presque inépuisable pour les spécialistes et les amateurs du thriller historique/ésotérique. Certains sujets (les templiers, la franc-maçonnerie…) ont beau être surexploités en exposant des théories plus ou moins valables, ils reviennent régulièrement sur le devant de la scène. Ici, il n’est pas seulement question de remonter aux origines du christianisme et d’ébranler ses fondements, mais d’attaquer de front les trois grandes croyances qui régissent le système religieux actuel.

L’entreprise est ambitieuse ; peut-être trop pour un seul ouvrage (même s’il fait 600 pages). Chaque religion ayant une histoire conséquente, ainsi qu’une multitude d’énigmes, d’interprétations et de sous-groupes issus de schismes à travers les âges. Pour contourner ce problème d’envergure, David Emton décide de partir d’un postulat commun via un lieu unique : Jérusalem. Dans le domaine, on a l’habitude de voyager aux quatre coins du globe ou d’un continent pour résoudre un puzzle antédiluvien. L’auteur détourne cet aspect de manière habile pour offrir une ligne directrice claire, et ce, malgré quelques ficelles prévisibles.

En cela, Le secret de Dieu nous octroie quelques raccourcis faciles où les concours de circonstances peuvent prêter à discussion tant cela paraît improbable à certains égards. Des rencontres fortuites qui aboutissent ou non à de nouveaux jeux de pistes, des révélations éparses et répétitives dans la première moitié (on nous informe d’un secret ou d’un mensonge de Dieu, sans nous en dire plus), des énigmes élucidées sur le fil du rasoir et parfois simplistes… S’il n’y avait pas cette structure savamment construite pour générer le suspense et entretenir la curiosité du lecteur via une tension de tous les instants, il est possible que l’histoire fût moins immersive.

Derrière ces poncifs que les férus d’ésotérisme passeront outre sans difficulté, l’intrigue dissimule des hypothèses qui offrent une vision des religions assez épatantes. Étant donné la brièveté des chapitres (le livre en compte 150 !), on ne sombre pas dans le cours magistral ou un ton didactique propre à perdre les moins passionnés. On va droit au but tout en étayant progressivement et avec assurance un point de vue étonnant et inusité en la matière. Intéressant et fascinant tant dans la manière d’amener La révélation que tout le monde attend et ce qu’elle implique pour les adeptes des trois grandes religions.

Pour ce faire, le voyage se fera à travers différentes périodes de notre histoire qui ont une importance notable pour la clé du mystère. Il est vrai que la chronologie des événements s’avère anarchique avec des séquences qui se croisent, reviennent en arrière, effectuent un bon en avant pour regagner des époques plus proches de la nôtre. Fort heureusement, les protagonistes ne possèdent aucun lien apparent devant la disparité des siècles ; ce qui ne nuit donc pas à la compréhension générale du récit. Ainsi, on passe de la Seconde Guerre mondiale au 1er siècle, de Napoléon Bonaparte aux années 1960, de Hiram à Abraham.

Malheureusement, la caractérisation reste assez sommaire pour donner le change. Le duo de tête fait usage de leurs différences pour ne pas s’entendre et offrir un humour pas vraiment opportun à certaines lignes de dialogues. Les intervenants secondaires se révèlent corrects sans laisser un souvenir impérissable. Quant aux antagonistes, à aucun moment on ne sort des sentiers battus avec des clichés qui font peine à contempler pour que le mal domine la planète et rien d’autre. Pas très crédibles, les personnages évoluent sur l’intrigue en toile de fond sans vraiment interférer sur les événements qui les concernent.

Malgré ces défauts évidents sur la forme (tournure de certains passages, caractérisation…), Le secret de Dieu se révèle suffisamment dynamique et efficace pour happer le lecteur dans son tourbillon de péripéties et de mystères séculaires au cœur d’une Jérusalem grouillante où l’ambiance et les parfums du Moyen-Orient vivent au gré des pages. Style enlevé, sens du rythme indéniable, développement pertinent d’un sujet passionnant, David Emton signe un premier roman non dénué de reproches, mais énergique dans sa progression et intéressant dans ce qu’il suscite. Les fans de Dan Brown apprécieront sans aucun doute.

Note : 14/20

Par Dante

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.