MenacE – Heavy Lethal

b1bf70eea3bff4a6a1c6b39581f645dd

Avis :

Difficile de se tailler la part du lion dans le domaine du Heavy Métal depuis quelques années. Dominé depuis longtemps par des groupes tels que Iron Maiden au encore Judas Priest, la branche du Heavy n’a pas connu de véritable explosion ces derniers temps avec de nouveaux groupes. Mais il est encore plus difficile de se faire un nom dans ce genre de musique lorsque l’on est italien. En effet, le pays est plus connu pour sa gastronomie et ses chanteurs d’amourette à deux balles comme Eros Ramazotti. MenacE est un groupe de Heavy qui existe depuis 1998 et pourtant, il y a très peu d’informations les concernant qui circulent sur le net. On sait donc la date de création du groupe et on sait aussi que leur premier album est sorti en 2002 et a eu un assez bon succès. Mais en 2006, le leader du groupe décide de geler la bande et la formation ne reviendra qu’en 2010 pour accoucher de Heavy Lethal en 2012. Il s’agit donc de leur deuxième album en 10 ans ! Autant dire que le groupe n’est pas hyper productif. Et en plus, l’album ne contient que 9 pistes pour une durée totale d’un poil plus que 35 minutes. Les questions sont de mises : l’album est-il bon ? Le groupe va-t-il enfin percer ? Rien n’est moins sûr malgré un skeud sympathique.

Avec MenacE, on sait d’entrée de jeu que l’on n’est pas arnaqué par la marchandise. Que ce soit au niveau de la jaquette de mauvais gout ou encore au niveau de la playlist et des titres, on sait que l’on est face à un groupe de Heavy. L’album commence d’ailleurs par Heavy Lethal, une introduction assez violente et maîtrisé qui montre deux choses : les musiciens sont très bons et la rythmique est très dynamique. Seulement voilà, il y a u petit truc qui tâche, c’est que tout le skeud est basé sur la même rythmique et qu’au bout d’un moment, et malgré la faible durée de l’album, on s’ennuie ou on a mal au crâne. C’est d’ailleurs hallucinant comme les trois premières chansons se démarquent du reste, notamment parce que c’est les premières que l’on entend et que le reste étant tellement redondant que l’on y fait plus du tout attention. Ce sera le plus gros défaut de l’album. L’entrée en matière est donc très bonne et continue avec She Spider, un morceau pêchu et rapide, avec un solo bien maîtrisé et qui sera résolument la meilleure piste de l’album. Godzilla Raids Again s’amuse avec la grosse bestiole, mélangeant des bruitages de films et de cris de monstres avec un métal bien maîtrisé et une chanson sympathique. Pour le reste, ce sera du classique et rien que du classique. Rien ne se démarque vraiment du reste et c’est bien dommage, parce qu’encore une fois, on est loin d’un mauvais album musicalement parlant. Si Duke of Death se démarque avec son introduction rappelant les films de Fantasy, on n’aura pas grand-chose de grandiose. D’autant plus que tout l’album reste sur le même rythme et qu’une ballade ou un morceau un peu plus calme aurait été le bienvenu. Même les gros bourrins comme Meshuggah ou Divine Heresy arrivent à caler une ballade dans leur skeud !

0lastrebelsband

Le frontman du groupe possède une belle voix. Elle correspond totalement à ce que l’on attend d’un groupe de Heavy, c’est-à-dire quelque chose qui part rapidement dans les aigus et qui peut devenir grave de temps à autre. On pense évidemment, aux deux grands groupes cités en introduction, mais la comparaison va s’arrêter là. En effet, MenacE possède une production assez catastrophique. On a d’ailleurs du mal à entendre le chanteur car la voix demeure au même niveau que les instruments et on sent que parfois le chanteur a besoin de plus pousser. Du coup, et pour éviter ce genre d’écueil, on aura droit à quelques chœurs avec un deuxième chanteur qui va prêter main forte au premier. Si cela s’avère payant, il est quand même dommage d’en arriver là à cause d’une musique bien trop forte.

Au final, Heavy Lethal, le dernier album de MenacE n’est pas une purge, mais il n’est pas énorme non plus. Si les musiciens sont talentueux et que les solos de guitare sont vraiment bons, il n’y a rien qui se démarque vraiment de l’album. Tout est basé sur la même rythmique et bien souvent l’ennui arrive rapidement. Il faut aussi ajouter une voix au même niveau que les instruments, ce qui est fort dommage. Bref, sympathique, mais sans plus.

  1. Heavy Lethal
  2. She Spider
  3. Godzilla Raids Again
  4. (665) Hell Neighbour
  5. Crabro Attack
  6. Duke of Death
  7. Straight to the Grave
  8. Double Trouble
  9. Steel Rain

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net