Bang Gang (Une Histoire d’Amour Moderne)

12607355_1233233233356750_1909034994_n

De : Eva Husson

Avec Finnegan Oldfield, Marilyn Lima, Daisy Broom, Lorenzo Lefebvre

Année: 2016

Pays: France

Genre: Drame

Résumé :

Les faubourgs aisés d’une ville sur la côte atlantique. George, jolie jeune fille de 16 ans, tombe amoureuse d’Alex. Pour attirer son attention, elle lance un jeu collectif où sa bande d’amis va découvrir, tester et repousser les limites de leur sexualité. Au milieu des scandales et de l’effondrement de leur système de valeurs, chacun gère cette période intense de manière radicalement différente.

Avis :

Eva Husson est une jeune réalisatrice française. Dans les années 90, la jeune femme a fait quelques films en tant que comédienne, mais c’est vers la réalisation qu’elle se tourne. La cinéaste réalise alors un court-métrage en 2004, « Hope to Die« . Puis après cette expérience, plus rien, Eva Husson va alors patienter dix ans avant d’arriver enfin à ce « Bang Gang« .

C’est vrai qu’à la première entente, le titre est pour le moins sulfureux et évocateur. Puis quand on se lance dans la lecture du synopsis, on imagine très bien que ce « Bang Gang » peut être le penchant français d’un Larry Clark. Le réalisateur américain ayant plus que régulièrement abordé l’adolescence de manière aussi sulfureuse. Et ce « Bang Gang » aurait tendance, sur le papier, à beaucoup ressembler au dernier et surtout très insupportable film de Larry Clark, « The Smell of the Us« . Du coup, on aurait tendance à se méfier, mais quand on découvre ce « Bang Gang« , on se rend très vite compte que le film n’a rien à voir avec le film de Clark. Et même si le film d’Eva Husson est loin d’être parfait, il n’empêche qu’il sera intéressant sur plusieurs points et le regard que jette la réalisatrice sur le monde de l’adolescence est assez juste, malgré l’énormité des dérives de ses personnages.

12620811_1233232810023459_5300307_o

George et Laetitia sont deux copines de lycée très proche l’une de l’autre. On peut même dire qu’elles sont inséparables. Mais pourtant, malgré cette amitié solide, les deux jeunes filles vont trouver un terrain de discorde après un malentendu. Un après-midi, George se laisse conquérir par Alex, l’un des « beaux gosses » du lycée. Si pour le jeune homme, George n’est qu’un coup comme ça, pour la jeune fille, c’est loin d’être le cas. Pour se rendre intéressante aux yeux d’Alex, George lance un jeu qui va très vite s’appeller le « Bang Gang », une sorte d’action/vérité sexuelle où il n’y a que de l’action. Un jeu qui repousse les limites de chacun, mais qui va très vite déraper. Et personne n’oubliera cette année-là.

Pour son premier film, Eva Husson ne fait pas les choses à moitié et s’est lancée dans un film assez couillu, sans mauvais jeu de mots. Avec « Bang Gang« , elle scrute de manière frontale la sexualité et l’ennui des adolescents. Son film est bourré de charme, dans le sens où la réalisatrice a très bien su éclairer son film, lui donnant parfois beaucoup de poésie dans ses scènes les plus chaudes. « Bang Gang » est beau à regarder et à écouter puisqu’il est accompagné par une BO électro signée White Sea qui est impeccable. On peut même dire qu’en plus d’accentuer le caractère du film, elle est en elle-même un vrai plaisir à écouter seule.

Eva Husson a l’intelligence de ne pas tomber dans le sensationnel, gardant toujours une marque de pudeur même si parfois le film peut être assez cru. Ce parti pris est très appréciable, car le piège de faire du cul pour filmer du cul, sans rien apporter derrière, si ce n’est qu’un buzz pour se faire un nom, aurait été facile. Mais la réalisatrice évite ce piège, et même si son film est parfois maladroit, avec beaucoup d’incohérences dans son intrigue, il reste une « belle » vision d’une adolescence en manque de repères. Une adolescence inondée par les images porno qu’elle a vues par-ci par-là. Une adolescence qui n’a presque plus de limites. Une adolescence du paraitre qui s’expose sur les réseaux sociaux et autres (YouTube) sans aller chercher plus loin. Une adolescence en manque de confiance en elle-même et dans ses rapports aux autres. Eva Husson a très bien su cerner les doutes et les tiraillements de ces gamins sans pour autant en faire une généralité sur toute une génération. Ce qui est très bien rendu dans ce film, c’est le côté insouciant des actes que font les protagonistes, et cette tranche de vie qui est filmée ressemble à une énorme connerie que personne ne voit arriver dans l’euphorie du moment. Une connerie dont il faudra en tirer des leçons. Bien entendu, la morale peut apparaître ambiguë et douteuse, car la réalisatrice, ne jugeant pas ses personnages, nous laisse nous faire notre propre avis et chacun n’en tirera pas les mêmes conclusions.

Alors si dans son ambiance et la façon sans exagération de filmer et parler de son sujet, le film est réussi dans les grandes lignes, « Bang Gang » reste un film qui a ses défauts. Les relations entre les personnages sont parfois étranges et pleines d’incohérences. Le personnage de George est particulier et se contredit tout le temps. La jeune fille est perdue, c’est vrai, mais l’écriture de cette dernière laisse parfois dubitatif. Si dans l’ensemble, elle a très bien su peindre et « critiquer » le portrait de cette adolescence, on aurait aimé que la réalisatrice prenne parfois plus de temps pour mieux décrire certains personnages. Ces personnages sont emportés par une belle brochette de jeunes comédiens talentueux. Eva Husson nous présente plein de nouveaux visages et on peut trouver en certains d’eux de bons espoirs pour le cinéma français. On pense à Finnegan Oldfield ou Marilyn Lima pour ne citer qu’eux.

12625598_1233232893356784_1640691611_n

« Bang Gang » est donc une bonne analyse d’une certaine adolescence. Eva Husson réussit dans les grandes lignes son premier film. Si on regrette les maladresses de son intrigue et de ses personnages, on prend tout de même plaisir à suivre la dérive douce, dure et euphorique de ces gamins. Un film à découvrir.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net