Vue sur Mer

12431447_1216770535003020_1499496690_n

Titre Original : By the Sea

De : Angelina Jolie Pitt

Avec Angelina Jolie Pitt, Brad Pitt, Mélanie Laurent, Melvil Poupaud

Année : 2015

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame

Résumé :

VUE SUR MER s’attache à Roland, un écrivain américain, et sa femme Vanessa qui débarquent dans une station balnéaire, en France, dans les années 70. Le couple semble en crise. Tandis qu’ils se rapprochent d’autres touristes, comme Léa et François, jeunes mariés en vacances, et d’habitants, comme Michel et Patrice, Roland et Vanessa aff rontent leurs propres difficultés.

Avis :

On avait très bien commencé l’année avec la deuxième réalisation d’Angelina Jolie-Pitt, « Invincible« . L’actrice devenue réalisatrice, se fait de plus en plus rare sur les écrans, préférant se concentrer sur ses propres films que sur ceux des autres. Ce qui n’est pas pour nous déplaire, puisque Angelina Jolie-Pitt, en deux films, démontre un bel œil, ainsi qu’une belle narration.

Alors quel engouement n’a-t-pas eu, quand moins d’un an après son « Invincible« , elle était de retour, derrière, mais aussi devant sa caméra. Bien loin des conflits de guerres qu’elle a explorés dans ses deux précédents films, la réalisatrice s’intéresse aujourd’hui au couple et ses névroses. Elle engage donc son mari pour se lancer dans un film aussi intime, que sombre, long et courageux. « Vue sur Mer » sera tout à fait le genre de film qui tranchera et divisera son public laissant peu de place à un juste milieu.

12449323_1216770631669677_1527189669_o

Roland et Vanessa sont un couple d’américains marié depuis quatorze ans. Roland est écrivain et avec sa femme, il a décidé de venir écrire son nouveau roman dans le sud de la France. Là, face à la mer, dans un bel hôtel, il pense retrouver l’inspiration, plus que la boisson. Mais le couple traverse une crise sévère et l’arrivée de Léa et François, un jeune couple fraîchement marié va soulever les silences, les non-dits, les accusations et les interdits pour finalement les mettre face à eux-mêmes.

Avec « vue sur Mer« , on peut dire qu’Angelina Jolie-Pitt surprend tout le monde en livrant un film particulièrement intime, psychologique et anti-commercial (d’où surement une partie de son bide incroyable). En deux heures, l’actrice va sonder dans une mise en scène particulièrement élégante les tréfonds d’un couple avec ses bas, mais aussi de bons moments. Et le tout dans l’ambiance chaude et très bien reconstituée des années 60/70. Et c’est de manière inhabituelle, intelligente et pertinente qu’elle nous fait entrer dans la chambre d’hôtel de ces deux personnes et on sera presque embarrassé, tant l’abandon du couple devant la caméra parait réel et nous positionnerait presque comme des voyeurs. Attention, qui dit voyeur, ne veut pas dire pervers. Car de perversité, il n’y en a pas dans ce film et chaque instant choisi par la réalisatrice sert son intrigue, son mystère et le portrait qu’elle peint. Autant le dire d’emblée, avec « Vue sur Mer« , on n’est pas là pour rigoler, et vous risquez fort bien de sortir quelque peu morose, ému et presque déboussolé. Le mal de vivre, les névroses, les doutes, le désespoir, le deuil, le manque d’amour et de confiance en soi et aux autres, les faux-semblants et le paraître vont alors être les mots d’ordre et ce sera vraiment intéressant de voir comment la réalisatrice va mettre en scène ce profond malaise qui règne entre ces deux personnages. On restera comme obnubilé par l’intensité de ce rapport entre tous les protagonistes. Ce mal de vivre qu’on dissimule aux yeux des autres comme on peut, mais une fois les portes closes, il revient d’autant plus violemment. Angelina Jolie-Pitt a vraiment un œil et une patte pour nous raconter ce paraitre. On restera captivé par cette relation qui se détruit en même temps qu’elle se reconstruit. Et chaque couple du film résonnera comme un avant et un après du couple de Jolie-Pitt. Dans un sens, si vous avez survécu à la lenteur extrême et contemplative de ce « Vue sur mer« , alors un deuxième, voire un troisième visionnage sera le bienvenu pour comprendre les infinies subtilités dont la réalisatrice a eu recours pour parler de la détresse de ce couple.

Mais il y a des choses à redire sur ce film, et la principale est l’extrême lenteur du film. Pour filmer l’ennui, la détresse et le malaise, la réalisatrice a choisi un rythme particulièrement lent, presque éprouvant. On entre dans « Vue sur mer » au ralenti et on en ressort au ralenti, ce qui pourra en rebuter certains et on le comprend. À l’heure où le cinéma va trop vite, Angelina Jolie-Pitt a choisi de pratiquement arrêter le temps sur son couple pour mieux le décortiquer. On a la sensation à plusieurs moments que la réalisatrice étire ses scènes jusqu’au bout d’elle-même, ce qui peut apporter des longueurs. Des longueurs étranges, car sans nous sortir de l’intrigue, elles se font tout de même ressentir.

On regrettera aussi que la réalisatrice hésite un peu à nous montrer plus de passion dans le couple joué par Mélanie Laurent et Melvil Poupaud. Elle a réussi de très belle manière à utiliser le voyeurisme pour redonner un souffle à son couple, mais quand on prête attention au couple qui se trouve dans la chambre d’à côté, si l’intimité est belle et vraie, il lui manque la passion des jeunes mariés. Et l’on sent l’hésitation de la réalisatrice pour donner plus de passion. Peut-être ne voulait-elle pas dépasser la limite entre le pertinent et le gratuit ?

Angelina Jolie-Pitt surprend aussi dans son casting. Si elle tient avec son mari les rôles principaux, ils seront à contre-courant de ce qu’ils ont pu faire dans leur carrière. Angelina Jolie-Pitt a le visage fermé et sera aussi intriguante que touchante. Quant à Brad Pitt, il sera profondément remuant, dans le rôle d’un écrivain fou de sa femme, et dévasté par la détresse de celle-ci, tout comme sa propre détresse. À noter que même s’il y a quelques répliques où l’on ne comprend rien, Brad Pitt s’en sort très bien en français, comme Angelina Jolie-Pitt, même si elle semble avoir évité au maximum ces moments-là. Le jeune couple est joué par Mélanie Laurent et Melvil Poupaud et les deux forment un joli couple, tendre attendrissant et intime. La présence fabuleuse de Niels Arestrup et le grand Richard Bohringer complètent ce casting.

12458966_1216770621669678_1796474944_o

« Vue sur mer » est donc une belle analyse de couple. Profonde, intelligente, dure et maitrisée, la réalisatrice démontre encore une fois son talent quitte à cette fois-ci surprendre dans l’autre sens et perdre une partie du public et des critiques en imposant sa vision et son rythme. « Vue sur mer » est un film très mal aimé, et l’on peut le comprendre. C’est un film qui « pêche » par son extrême lenteur, son côté contemplatif et répétitif.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net