Bons Baisers de Russie

12226534_1191631620850245_701073899_n

Titre Original : From Russia With Love

De: Terence Young

Avec Sean Connery, Pedro Armendariz, Daniela Banchi, Lotte Lenya

Année: 1964

Pays: Angleterre

Genre: Espionnage

Résumé:

007 alias James Bond reçoit pour mission d’aider Tatiana, une jeune Soviétique, à passer à l’Ouest.

Avis:

Réalisateur britannique, Terence Young est surtout connu pour avoir réalisé trois des quatre premières missions de l’agent 007. C’est sous sa direction que James Bond voit le jour sous les traits de Sean Connery un an plutôt. Mais Terence Young n’est pas que le réalisateur de 007 et on peut compter à son actif des films comme « Les Bérets rouges« , « La Fantastique histoire vraie d’Eddie Chapman » avec la belle Romy Schneider, « Seule dans la nuit » avec la toute aussi belle Audrey Hepburn ou « Cosa Nostra » qui réunissait à l’écran ni plus ni moins que Charles Bronson et Lino Ventura.

Mais pour l’heure, revenons à ce deuxième épisode des missions de James Bond. Après avoir livré « James Bond contre Dr. No« , Terence Young n’a pas perdu de temps et revient un tout petit peu plus d’un an après avec ce deuxième opus qui va s’avérer être bien meilleur que le premier film, qui était déjà bon. Suite presque directe des aventures de l’espion contre le Dr. No, « Bons Baisers de Russie » est un film d’action très plaisant qui allie une excellente intrigue au spectacle bien plus démesuré comparé au premier film.

12197362_1191631644183576_550175246_o

Le MI-6 reçoit un message d’une secrétaire russe du consulat soviétique à Istanbul. Cette dernière, Tatiana Romanova, leur propose de leur apporter une machine top secrète qu’on appelle Lektor. Elle ne va fixer que deux conditions à cet échange, la première, c’est qu’elle puisse fuir l’Ouest. Quant à la seconde, qu’elle soit protégée par l’agent 007, connu sous le nom de James Bond. Mais en réalité, Tatiana travaille pour Rosa Klebb, une femme qui sert une entreprise appelée SPECTRE.

L’intrigue est terrible, elle réveille la guerre froide, et on se laisse prendre parfaitement dedans. Elle allie avec beaucoup de suspens les faux-semblants, les doubles jeux, et on la suit avec énormément de plaisir, car elle garde son mystère jusqu’au bout. Qu’est-ce que SPECTRE et que veut-elle ? Le film pose des questions et ne répond pas à toutes, laissant un certain suspens pour le prochain épisode. On découvre avec plaisir les premiers gadgets qui faisaient le charme des vieux films.

Dans son rythme, ce deuxième film est beaucoup plus « actif » que le précédent. « Bons baisers de Russie » ne nous laisse que peu de temps pour souffler. Le scénario est très bien écrit et nous emporte toujours vers de nouveaux rebondissements, alliant parfaitement la dose entre le film d’espionnage avec ses mystères à découvrir et le film d’action, à la limite du blockbuster qui n’arrête pas une seconde. Courses-poursuites dantesques, rebondissements qui donnent des frissons, scènes magiques et bluffantes sont à prévoir. Comme celle de l’hélicoptère qui m’a carrément laissée sur place. Bref, c’est vraiment du grand spectacle. D’ailleurs, les cascades sont d’autant plus incroyables parce qu’elles sont faites en vrai, loin du numérique actuel, et elles n’ont pas pris une ride.

Toujours aussi classe, on sent que le réalisateur a pris ses marques et ce film est plus abouti et maîtrisé, le budget aidant surement. Parfaitement filmé, ce film jouit d’une superbe photo, d’un rythme haletant et un charisme génial. Avec cette mission, on prend plaisir à voyager. Le premier se situait principalement en Jamaïque, pour celui-là, Terrence Young a baladé sa caméra de la campagne anglaise, à Istanbul, allant jusqu’à Venise.

Sean Connery enfile le costume de l’espion pour la seconde fois et il lui va toujours aussi bien. Si la première fois, on ne pouvait que se dire que le rôle était écrit pour lui, ainsi, il le confirme et l’imprègne dans cet espion. Magnétique, macho, drôle, irrévérencieux, son James Bond est vraiment de très haut niveau. Un peu déçu, et en même temps pas plus que ça, pour cette James Bond Girl. Ici, c’est la magnifique Daniela Banchi qui tient le rôle de Tatiana. Mais si l’actrice est très belle, son rôle manque de consistance et se résume beaucoup à soit belle et tais-toi. Alors dans un sens, je trouve cela quelque peu décevant, mais en même temps, ça m’a fait sourire et pas plus dérangé que ça. Le bad guy est tenu par un très bon Robert Shaw, silencieux et méconnaissable tout de blond teinté. On notera aussi la piquante Lotte Lenya en pourriture finie.

12236569_1191631684183572_1869623761_o

Le premier était une belle entrée en matière, celui-là est terrible, c’est le film d’espionnage avec un grand E (si toutefois ça se dit…). Intrigue sur fond de conflit mondial excellente, univers fascinant, personnages géniaux, musiques et génériques parfaits, et puis Sean Connery !

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net