Le Grimoire du Petit Peuple

GrimoireDuPetitPeupleLe2_22032005

Auteur : Pierre Dubois

Editeur : Delcourt

Genre : Fantasy

Résumé :

Una anthologie de contes ayant pour thème commun le petit peuple, les elfes et autres créatures facétieuses.

Avis :

Si l’imaginaire nait des plus grands esprits libres, il ne faut pas oublier que depuis la nuit des temps, les contes et légendes ont véhiculés de quoi alimenter cette imaginaire. Malheureusement, bien des auteurs ont oublié leurs racines au point de s’accaparer certaines histoires, qui baignent pourtant dans une légende urbaine ou dans un conte universel. Pierre Dubois se revendique Elficologue, et il essaye depuis plus de dix ans de remettre en avant tous ces petits êtres oubliés, vivant dans un imaginaire collectif, mais bien souvent dénaturés ou dilués dans un conglomérat de légendes beaucoup moins porteuses et trop contemporaines. Alors bien évidemment, sortir une série de BD relativement rétrograde portant sur des légendes oubliées et mettant en avant un vocabulaire assez désuet, il faut être relativement couillu, ou avoir une confiance quasi aveugle sur un imaginaire collectif qui ne demande qu’à resurgir en ces temps où le vintage revient sur le devant de la scène, comme un besoin de revenir à l’essentiel. Et le résultat est étonnant, offrant autant des moments de poésie pure que des moments plus durs et parfois drôles.

GrimoireDuPetitPeupleLe_20112004

La BD fait le choix de sortir des tomes avec quatre ou cinq petites histoires portant sur un personnage ou une créature. Chaque histoire est précédée d’un prologue où l’on peut voir un personnage, un conteur, à l’effigie de Pierre Dubois, qui raconte dans les grandes lignes la légende de la créature et à quoi elle ressemble. Cette façon de faire est assez intéressante, puisqu’elle fait vraiment invitation au voyage. On rentre dans l’histoire de façon plus efficace, avec un bonhomme plein de bonhommie qui donne envie de rentrer dans le récit. Mais ce n’est pas tout. Le vocabulaire employé évoque les temps anciens, un moment révolu que l’auteur veut absolument remettre au bout du jour, signant un retour à la nature et à l’essentiel, le respect.

Parce que finalement, Le Grimoire du Petit Peuple est une histoire de respect. Un retour à la nature essentiel, un animisme respectueux de la nature et de ce qui fait de nous des hommes. En remettant en avant des lutins, des êtres difformes ou au contraire beaux, Pierre Dubois réussit le tour de force de montrer qu’il n’y a pas plus cruel que l’homme et que ce retour à la nature est essentiel pour retrouver un semblant de sérénité. Alors certes, cela reste parfois de la fantasy comme on en a déjà lu. De temps à autre, le récit s’autorise un écart un peu moins puissant que les autres écrits, mais dans son ensemble, toute la BD respire le respect et une volonté de remettre la nature en tant que personnage essentiel à la vie.

Petit bémol tout de même, chaque histoire possède un dessinateur différent. Ce qui pourrait être intéressant et pertinent sur le papier se révèle finalement un léger point faible. Léger parce que chaque histoire est coupée à la fin par l’intervention du conteur. Cependant, les différences graphiques sont énormes et il y a trop de changement d’une histoire à l’autre, ce qui finalement met les histoires sur des niveaux dramatiques différents. Par exemple, le segment de Joan Sfar, sur une succube arabe, est relativement gore, mais le graphisme fait que l’on touche plus au burlesque et que l’ensemble devient plus drôle qu’autre chose. A contrario, le segment d’Anthony Jean, absolument magnifique, se révèle pas assez violent dans son histoire alors que le dessin prête à des fulgurances plus violentes voire gores. On retrouvera ce défaut avec le segment sur les Folettis, des lutins farceurs italiens, où l’histoire est bien trop enfantine et un poil en dessous des autres, malgré une légende intéressante. En fait, on se rapproche un poil trop des Schtroumpfs et cela ne colle pas avec le cadre de la série. Bon, rien de bien méchant, mais ces différences font de l’ensemble manque un peu de cohésion et que faire intervenir le conteur entre chaque histoire est un peu léger pour marquer un entracte.

Le-grimoire-Du-petit-peuple-Volume-3-planche-1

Au final, Le Grimoire du Petit Peuple est un recueil de trois albums (dans sa version intégrale) relativement agréable et qui pose les bonnes questions sur le rapport de l’homme envers la nature. Il est juste dommage que ce fondamental soit traité de manière un peu trop légère de temps à autre et que certaines histoires manquent de mordant. Quoiqu’il en soit, et malgré le temps qui passe, Le Grimoire du Petit Peuple reste très intéressant à bien des égards et beaucoup plus intelligent qu’il n’y parait.

Note : 15/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net