Augustus

Augustus_m

But du Jeu :

Positionnez de façon optimale vos légionnaires sur vos cartes de régions à conquérir et de personnages à recruter pour déclencher des effets et marquer le plus de points possibles.

Avis :

Exploiter l’univers historique, les jeux de plateau l’ont fait maintes fois, encore faut-il aller dans un magasin spécialisé. Parce que dans les grandes surfaces, outre se prendre une tarte à la crème dans la gueule sans la forme d’une roulette russe juvénile, il devient difficile de trouver des jeux qui ont un quelconque intérêt, si ce n’est celui de ridiculiser l’autre. Pour les plus curieux et ceux qui favorisent l’échange à la grivoiserie la plus mesquine, il existe, quelque part, dans de sinueuses ruelles sombres de quelques grandes villes, des magasins qui survivent en vendant, entre autre, des jeux de société, parfois familiaux, parfois moins, (s’ils vendent exclusivement des jeux pour adultes, alors vous vous êtes trompés de magasin) mais qui se concentre sur un thème bien précis, parfois littéraire, parfois horrifique, parfois fantastique et bien souvent historique. Et Augustus semble être un bon compromis, puisqu’il réunit deux conditions idéales de jeu, l’aspect familial pour les mécaniques de jeu, et l’aspect jeu à thème pour bien rentrer dans un univers qui nous sort du quotidien gris.

Ce jeu propose de conquérir des régions et de recruter des sénateurs romains à chaque joueur et de marquer le plus de points possibles à la fin de la partie. Pour ce faire, chaque joueur a sept légionnaires et chaque carte possède un coût de conquête. Ce coût est représenté sous forme de dessins (épées croisées, boucliers, catapultes, chars, glaives, etc…) et il va falloir placer un légionnaire sous chaque dessin. Forcément, les cartes les plus puissantes coûtent plus chères mais rapportent plus de points à la fin de la partie. Durant son tour, un joueur va tirer au hasard un jeton dans un sac opaque. Ce jeton représente une image (épées croisées, boucliers, etc…). Chaque joueur place alors un légionnaire sur la carte de son choix devant lui (chaque joueur débute avec 4 cartes) possédant un dessin à l’effigie du jeton. En fait, c’est comme une sorte de loto. Le joueur continue de piocher des jetons jusqu’à ce qu’il tombe sur un jeton bonus, permettant de placer un légionnaire où l’on veut. A ce moment-là, il remet tous les jetons et un autre joueur tire au sort pour tout le monde. Quand un joueur a terminé une carte, il la valide et doit en prendre une autre parmi les cinq qui sont devant lui. Le premier joueur à avoir validé sept cartes stoppe le jeu et compte les points. Mais ce n’est pas tout. Certaines cartes ont des effets, ce qui peut influencer le jeu et il y a des objectifs à remplir pour gagner plus de points. En effet, les régions possèdent trois couleurs et dès qu’un joueur valide trois fois la même couleur, il remporte un jeton bonus lui octroyant plus de points. Enfin, certaines régions possèdent un dessin de blé et/ou d’or et chaque joueur validant une carte comme celle-ci gagne un jeton or ou blé, donnant 5 points de plus à la fin.

Augustus_GeekLette01

Comme on peut le voir, Augustus reprend le jeu du loto pour le rendre plus attractif et en y ajoutant des règles favorisant une mise en place stratégique. Si sur la base, le jeu repose essentiellement sur de bons placements pour valider de bonnes cartes, il enclenche aussi des moments de réflexion sur les bons placements. En effet, le joueur ne possède que sept légionnaires et il n’en aura pas assez pour toutes ses cartes, ce qu’il fait qu’il va devoir choisir laquelle valider en premier. Bien évidemment, chaque carte validée libère les légionnaires, mais il va se mettre en place des situations de stratégie intéressantes et aussi des moments où il va falloir réfléchir à ralentir l’autre. Les cartes de bonus parviennent au premier ayant réussi l’objectif, il faut donc être roublard pour parvenir à ses fins en premier. Mais au-delà de ça, Augustus est avant tout un jeu familial et il permet de faire jouer autant des enfants que des adultes. Accessible dès sept ans, il semblerait que ce jeu permette aux familles de se retrouver face à quelque chose de ludique, d’intéressant, d’intelligent et où chaque partie sera différente. Et c’est bien là le plus important, puisque Augustus possède un bon goût de reviens-y, notamment grâce à son système simple et ludique mais aussi et surtout grâce à sa rejouabilité et à sa faible durée. Il faut compter une petite demi-heure pour conclure le jeu, le temps optimal pour les têtes blondes.

Au final, Augustus est un jeu fort plaisant et qui accumule les bons points pour en faire le jeu familial par excellence. Cependant, il reste très simple dans ses mécanismes et offre peu de marges sur les stratégies employées, ce qui peut rebuter certains gamers qui aiment le challenge et s’arracher les cheveux de la tête. Avec Augustus, aucun risque de finir chauve, mais il faut dire que cette simplicité peut lui valoir une réputation de jeu trop simpliste pour que certains joueurs lui accordent de l’importance et c’est dommage, parce que c’est un bon jeu.

Note : 15/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net