Hysteria

12179670_1183350701678337_628612119_n

Titre Original : Stonehearst Asylum

De : Brad Anderson

Avec Kate Beckinsale, Jim Sturgess, Brendan Gleeson, Ben Kingsley

Année: 2014

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Lorsqu’il arrive à l’asile de Stonehearst le docteur Edward Newgate est accueilli par le Directeur de l’établissement, le Dr Lamb et une envoûtante jeune femme : Eliza Graves. Edward montre beaucoup d’intérêt pour les méthodes de traitement modernes de Lamb, jusqu’à ce que de mystérieuses disparitions attirent son attention…Suivez Edward dans une passionnante enquête aux frontières de l’étrange.

Avis :

Dans le domaine des réalisateurs qui travaillent en permanence mais qui débarquent peu dans nos salles de cinéma, je demande Brad Anderson. Réalisateur américain infatigable, Anderson travaille aussi bien pour le grand que le petit écran. Il commence sa carrière au milieu des années 90, et peut se vanter d’avoir travaillé sur les meilleures séries de chaque époque (The Wire, « The Shield« , « Fringe« , « Treme« , « The Killing« , « Boardwalk Empire« , « Person Of Interest » et bien d’autres encore) et entres les réalisations d’épisodes, le réalisateur trouve encore le temps de proposer des longs-métrages, qui viennent souvent directement en DVD chez nous. Seuls les excellents  » The Machinist » et « The Call » ont réussi à trouver les chemins des salles.

Alors c’est vrai que parfois, le choix du direct to DVD est justifié. On oubliera très vite « L’Empire des Ombres » avec Hayden Christensen qui est un très beau raté dans la carrière du réalisateur, mais dans les injustices, on trouvera cet « Hysteria » qui s’avère être une bonne surprise. Un film à l’ambiance tendue et sinistre qui se passe dans un asile psychiatrique et qui a réussi à me tenir en intrigue jusqu’à son final insoupçonnable. Et franchement, j’aurais vraiment apprécié le voir sur grand écran, car dans une salle noire, le film doit valoir le coup.

12179395_1183350708345003_289425613_n

1899, asile de Stonehearst, le jeune docteur Edward Newgate vient d’être engagé par le directeur de l’asile, le Dr Lamb, afin d’acquérir l’expérience nécessaire pour traiter la folie. Une fois sur place, le jeune médecin tombe sous le charme d’Eliza Graves, une patiente atteinte de démence, qui a l’air étrangement normale. Après quelques temps au sein de l’hôpital, Edward va faire une découverte effrayante. Une découverte qui l’emporte à la frontière du doute. Qui croire ? Et que se passe-t-il vraiment dans cet asile de Stonehearst ? Pour découvrir la vérité, Edward va devoir mener l’enquête.

« Hysteria » est un film qui mélange un peu tous les genres sans jamais se perdre avec une intrigue bien ficelée (en même temps, c’est une adaptation d’Egar Allan Poe). « Hysteria« , est aussi bien un thriller qu’un film romantique. C’est aussi bien un film d’épouvante qui contient de bonnes scènes qui peuvent mettre une jolie pression qu’un drame humain, simple et triste et il se laisse regarder avec plaisir. Je ne suis pas sûr que « Hysteria » marquera mon esprit pour longtemps non plus, mais il a le mérite de m’avoir fait passer un excellent moment sur l’instant. Un moment assez oppressant qui m’a piégé jusqu’au bout et j’ai aimé me faire avoir alors même que c’était évident.

Avec « Hysteria« , Brad Anderson a bien réussi son ambiance. Son film est brumeux, isolé, c’est une sorte de huis-clos étrange, perdu dans une grande demeure flippante et sinistre, où chaque rencontre entre les patients et les médecins peut déraper à tout moment. Ce qui est très bien, c’est que la mise en scène de Brad Anderson est très simple, le réalisateur ne tombe pas dans le tape à l’œil et c’est de cette simplicité que naît son efficacité.

Pour peupler les couloirs de son hôpital, Brad Anderson a aussi fait appel à un casting en or, qui renforce le bien qu’on peut penser de ce film. Je pense que sans ce casting de luxe, « Hysteria » aurait surement été moins attrayant. Il faut dire que chaque acteur est bon et que la confrontation entre les immenses Michael Caine et Ben Kingsley vaut le coup d’œil à elle seule.

12179654_1183350725011668_1926972581_n

« Hysteria » s’est donc révélé être une bonne surprise. Certes, ce n’est pas un film incroyable sur le milieu psychiatrique. Certes, on a déjà vu beaucoup mieux, mais Brad Anderson a su me prendre dans son intrigue, me divertir autant qu’il m’a tenu en haleine. Et puis ce final est bluffant. Bref, c’est un bon film qui méritait sa chance au cinéma, surtout que sur les grands écrans, il aurait surement été plus marquant.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net