octobre 27, 2020

How I live Now (Maintenant c’est ma Vie)

12166789_1180736355273105_860507813_n

De: Kevin MacDonald

Avec Saoirse Ronan, Tom Holland, George Mackay, Harley Bird

Année: 2013

Pays: Angleterre

Genre: Drame

Résumé:

Daisy, une adolescente new-yorkaise, passe pour la première fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois… Une parenthèse enchantée qui va brutalement se refermer quand éclate sur cette lande de rêve la Troisième Guerre Mondiale…

Avis:

Kevin Macdonald est un réalisateur anglais qui vient principalement du documentaire. Le réalisateur a réalisé une bonne série de films avant d’arriver à son premier film de fiction, « Le Dernier roi d’Écosse« . Un premier film très remarqué d’ailleurs qui finit par faire connaitre Kevin Macdonald sur la scène internationale et qui a vu offrir à Forest Whitaker l’Oscar ô combien mérité du meilleur acteur en 2007, pour son rôle du dictateur Amin Dada. Depuis, le réalisateur oscille aisément entre la fiction, « Jeux de Pouvoir » ou « L’Aigle de la Neuvième Légion » et le documentaire avec « Marley« , un très beau documentaire sur le chanteur Bob Marley.

Son dernier film en date est « How I Live Now (Maintenant c’est ma vie)« , un film sorti plus que discrètement sur nos écrans en 2014. Film aussi ambitieux qu’intime, « How I Live Now » va suivre un groupe d’adolescents alors que la troisième guerre mondiale « explose ». J’attendais beaucoup de ce film, car c’est un sujet grave, peu approché dans le cinéma et tenu par un excellent réalisateur qui ne m’a jamais déçu pour l’instant et le résultat est à la hauteur de mes espérances, car « How I Live now » s’est révélé être une petite pépite très injustement passée inaperçue.

12169748_1180736478606426_510871325_o

Daisy, une adolescente new-yorkaise assez rebelle, passe pour la première fois des vacances chez ses cousins en Angleterre. C’est l’occasion pour elle de lâcher prise et de bousculer ses repères. Si au départ, elle ne veut pas s’intégrer au groupe et à la manière assez étrange de vivre de ses cousins, elle va peu à peu s’attacher à eux et à leurs voisins. Les vacances s’annoncent alors pleines de bons moments partagés. Mais un attentat nucléaire frappe Londres et bascule le monde dans une possible troisième guerre mondiale. Les quatre gamins, livrés à eux-mêmes, vont alors devoir survivre.

« How I Live Now » est un film fascinant et étrange que livre Kevin MacDonald. Mélangeant le teen movie au drame basculant dans l’horreur de la troisième guerre mondiale, le réalisateur a pris un pari risqué et relève le défi haut la main, puisque son film est petit bijou d’émotion, de rire, de sentiments, de drame avec une belle morale finale sur les valeurs et la vie en général. Le film est construit en deux parties, toutes deux excellentes. Dès le début, le réalisateur installe un climat assez lourd, on sent d’emblée qu’une menace couvre l’intrigue, présence militaire partout, avions de chasse qui font des va et viens et pourtant, malgré tout, on se laisse entraîner dans la bonne humeur des gamins, par la découverte de cette campagne anglaise, qu’on a l’impression de découvrir pour la première fois à travers les yeux de cette jeune américaine assez insupportable et en même temps attachante derrière sa carapace qu’elle s’est créée. Kevin MacDonald nous offre une première partie très claire, très naïve et insouciante, avec humeur, baignades, découverte de nouveaux sentiments (quelques moments un peu cul-cul, mais rien de bien méchant), et réflexion sur soi-même. Le réalisateur tient si bien cette première partie que le film aurait très bien pu n’être qu’ainsi, mais voilà, la menace pesante finit par éclater et le film bascule dans le drame.

Pour cette deuxième partie, le réalisateur va faire sombrer son film crescendo. Après une scène d’attentat d’une subtilité effrayante, le film va n’être qu’une longue descente en enfer. Le climat déjà lourd se renforce, l’intrigue est crédible, pessimiste et réaliste. Les gamins se retrouvent séparés et le film laisse place à un vrai film d’ambiance, où le danger et le chaos règnent. On pourrait reprocher un retour un peu longuet, mais on est pris dans les rebondissements et la fuite des deux gamins qui vont traverser cette Angleterre déserte et dangereuse. « How I Live Now« , de par son regard sur la guerre vue à travers les yeux de gamins et adolescents, ne laisse indifférent et certains passages sont très touchants.

Chose appréciable, c’est que Kevin MacDonald, avec peu de budget, a réussi à faire un vrai film de guerre convaincant. Bien sûr, il n’y a pas de gros débarquements, de grosses batailles, c’est un autre genre de guerre, mais pourtant, malgré le fait qu’on sente qu’il n’y a pas vraiment de budget, le peu qu’on entrevoit tient bien la route. Les décors sont vraiment bons, bien faits, crédibles, simples et efficaces.

Le film est renforcé par un beau casting de jeunes talents. Un casting principalement tenu par les gamins, les adultes ici ne sont qu’éphémères et peu présents. La belle et talentueuse Saoirse Ronan continue son joli parcours presque sans faute et trouve là un beau rôle, plein de sens et de courage. C’est à travers elle plus que les autres que l’on découvre cette histoire et son personnage est passionnant, car tout le temps en train d’évoluer. À noter qu’elle a rarement été aussi bien filmée. On se laissera aussi attendrir par la petite Harley Bird, tout le petit parcours est exceptionnel ou encore le talentueux Tom Holland, dont le personnage est bouleversant. Et enfin, George Mackay, le dernier de la bande, reste quelque peu en retrait malgré un joli personnage.

12170832_1180736445273096_853340962_o

Ce mélange des genres, cette histoire triste et terrible, cette ambiance typiquement britannique, ce mélange entre simplicité et efficacité, cette subtilité, mélangée à cette naïveté parfois, ces petits acteurs, ces personnages, ces paysages, cette photographie, cette bonne morale, et bien d’autres arguments encore, m’ont complètement conquis et je ressors de « How I Live Now » ému, touché et en même temps enchanté avec même l’envie de le revoir vite.

Note: 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.