octobre 26, 2020

Ragtime

12166681_1180735628606511_2048296802_n

De : Milos Forman

Avec James Cagney, Brad Dourif, Howard E. Rollins, Elizabeth McGovern

Année: 1981

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Résumé:

Le portrait d’une société multiraciale, de ses injustices criantes et de ses scandales à travers le destin de personnages issus des milieux les plus divers.

Avis:

Milos Forman a commencé sa carrière dans son pays, la Tchécoslovaquie, mais très vite, le réalisateur est obligé de s’exiler. Il atterrira aux Etats-Unis au début des années 70. Et c’est pendant cette décennie que le réalisateur va se faire connaitre du grand public avec des films tels que « Hair » ou « Vol au-dessus d’un nid de coucou« , un film qui lui vaudra même l’Oscar du meilleur réalisateur.

Alors après cette décennie admirable, le réalisateur entame les années 80 avec une fresque qui va se faire croiser le destin de plusieurs personnages dans l’Amérique des années 20. « Ragtime » sera donc un film engagé et critique, qui parlera aussi bien de l’immigration que de l’injustice. On pouvait donc imaginer un film dur et violent, comme il le fera plus tard, par exemple, avec son « Larry Flynt« , mais même si dans l’ensemble, il est très appréciable, j’en ressors déçu et ennuyé.

12170466_1180735735273167_741591084_n

L’Amérique, les années 20, Coalhouse Walker Junior est un homme noir, pianiste de Jazz. L’homme gagne honnêtement et correctement sa vie. Il vient de demander en mariage son amie avec qui il vient d’avoir un enfant. Mais peu de temps avant son mariage, l’homme subit une injustice flagrante de la part d’hommes blancs qui n’acceptent pas le fait qu’il réussisse bien sa vie. Essayant tous les recours possibles pour faire valoir ses droits, Coalhouse se fait rejeter à chaque fois. Nourri de cette injustice qui voit ses droits bafoués, Coalhouse va tomber dans la violence et un engrenage sournois se met alors en place, dont l’issue pourrait être fort douloureuse.

Découvrir un « nouveau » Milos Forman est toujours un petit cadeau. Il faut dire que le réalisateur ne m’a jamais déçu et bons nombres de ses films restent en mémoire. Alors bien entendu, je n’ai pas encore tout vu, et dans ceux qu’il me restait à voir, je crois bien que « Ragtime » était celui sur lequel je fondais le plus d’espoir. Mais la déception fut grande.

Non pas que le film soit mauvais. Le réalisateur m’a encore une fois touché et agacé devant l’injustice de son histoire qui va prendre des proportions démesurées et dans un sens, je suis ressorti ému de son film. Quand le film se concentre sur l’histoire de Coalhouse, sur son injustice, sur ses réactions, les événements qu’il va mettre en place, sur la famille qui accueille sa femme et les réactions de cette dernière face aux droits qu’on bafoue à cet homme, le film de Forman est génial. Il est prenant, saisissant et on ne peut rien lui reprocher. Le réalisateur installe même une tension palpable qui garde le spectateur en haleine jusqu’à son final révoltant. Et j’aurais adoré que tout le film soit ainsi, car dans un sens, on tenait là le meilleur film de son réalisateur.

Mais voilà, malheureusement « Ragtime » n’est pas seulement basé sur l’histoire de Coalhouse et cette dernière, au départ, est noyée sous plusieurs sous-intrigues confuses. Le film développe beaucoup trop de personnages et bien souvent, ces derniers ne font pas avancer l’intrigue. Au contraire, ils la ralentissent et apportent beaucoup de questions qui ne trouveront pas de réponses. Pourquoi laisser tout un champ libre au personnage du réalisateur et de son actrice ? Pourquoi avoir mis au départ cette histoire de meurtre et de procès ? « Ragtime » contient de petites histoires comme ça, qui brossent un portrait intéressant de l’Amérique du début du siècle dernier, qui peuvent être sympathiques prises à part, mais qui dans l’ensemble général du film, finissent par ennuyer et à plusieurs reprises, on se demande où le réalisateur veut en venir, car pour voir éclore l’intrigue de Coalhouse, il va falloir patienter un bon bout de temps.

12170621_1180735741939833_685556025_n

Au final, j’ai autant apprécié « Ragtime » qu’il m’a ennuyé. J’ai adoré être révolté par cette histoire, profonde, injuste et criante de vérité sur son époque, mais je reste aussi ennuyé de par la confusion qu’apportent tous ces personnages et les longueurs qu’a le film pour enfin se mettre en place. C’est donc une petite déception… Dommage…

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.