Zombie Dice

Zombie Dice Game

But du jeu :

Zombie Dice est un jeu relativement simple. Le joueur incarne un zombie et il doit se nourrir. Pour cela, il lance des dés qui possède trois icones différents, des traces de pas pour signifier que la victime s’est enfuie, un éclat pour symboliser un coup de fusil à pompe, un cerveau pour refléter la pitance du zombie. Le but est d’accumuler 13 dés pour gagner.

Avis :

Steve Jackson, le créateur du jeu, s’est d’abord illustré comme un auteur de LDVELH. Quoi ? C’est quoi cet acronyme ? Il signifie Livre Dont Vous Etes Le Héros, livre de jeu des années 80 à 90 et qui subsiste aujourd’hui grâce à une bande d’irréductibles sur le net en proposant des aventures amateurs (que je conseille fortement par ailleurs, allez sur Xhoromag !). Mais Steve Jackson est plus connu comme étant le papa de Munchkin, jeu de cartes qui a eu un succès monstre et des variantes ahurissantes (Super Munchkin, Munchkin Chtulu…). Il revient ici avec un petit jeu de dés, que l’on pourrait affubler de jeu pour l’apéro, mais avec un thème terriblement vendeur et un prix très abordable. Alors en quoi consiste Zombie Dice ? Le jeu est-il sympathique ?

Tout le monde connait les jeux de dés où il faut dire stop et passer au suivant en accumulant un maximum de points. Zombie Dice se révèle être l’un de ses jeux à la con, mais qui reste assez sympathique et fort accrocheur lors d’un début de soirée arrosé. Pour faire simple, chaque joueur incarne un zombie, et il doit se nourrir de cerveaux, 13 pour être tout à fait exact. Le premier joueur mélange la boîte, tire trois dés au hasard et les jette sur la table. Les cerveaux sont les points du joueur, il les met sur sa gauche. Les éclats sont les dégâts qu’il a reçus, il les met sur sa droite. Les traces de pas signifient que la victime s’est enfuie et il reprend le dé. A partir de là, il peut se passer deux choses, soit le joueur continue, il prend alors les dés avec les traces de pas puis d’autres dans la boîte pour en lancer trois, soit il arrête, compte ses cerveaux et passe à son voisin. Seulement, il faut faire attention, si on accumule trois coups de fusil à pompe, on annule tous ces cerveaux du tour et on passe au voisin sans marquer de points sur le tour. Du coup, Zombie Dice est un jeu de bluff, de chance et grosse marrade pour peu que l’on soit un peu éméché.

zombiedice4

Comme on peut le voir sur l’image du dessus, les dés possèdent trois couleurs distinctes, le vert, le jaune et le rouge. Cela indique la difficulté du jet. En effet, les verts sont les plus faciles, il y a trois cerveaux, deux pas et un coup de fusil. Les jaunes sont les normaux, avec deux sigles de chaque type. Enfin, les rouges sont les plus difficiles ne possédant qu’un seul cerveau, pour trois coups de fusil. Il est assez difficile de parler d’ambiance ou de matériel avec un jeu de dés, néanmoins, il faut dire que pour dix euros, on ne se sent pas voler. Le jeu possède treize dés avec un gobelet en carton mais de bonne facture. Les dés sont solides et ne cassent pas lorsqu’ils tombent de la table. Bref, tout cela reste honnête.

Au final, Zombie Dice est un jeu fort sympathique, qui peut servir d’ouverture lors d’une soirée jeu ou d’une soirée pochtron. Drôle, bien réalisé et vraiment bankable, on peut dire que Steve Jackson exploite le filon des morts-vivants de manière simpliste mais efficace. Un jeu pour tout le monde, qui détend et qui peut déclencher des éclats de rire ou de la frustration. C’est bien pour déconner un peu !

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net