novembre 26, 2020

The Fall Saison 2

12083996_1176542962359111_1371987386_n

D’Après une Idée de : Alan Cubitt

Avec Gillian Anderson, Jamie Dornan, Gerard McCarthy, Archie Panjabi

Pays : Angleterre

Genre : Drame

Nombre d’Episodes : 6

Résumé :

Lorsque les investigations de la police nord irlandaise sur une série de meurtres n’avancent pas, la détective et commissaire de police, Stella Gibson, est envoyée à Belfast pour suivre l’affaire de plus près. En parallèle de l’enquête, le meurtrier, un père de famille qui semble irréprochable du nom de Paul Spector, continue ses crimes au nez et à la barbe des forces de l’ordre…

Avis :

Qu’ont en commun les séries « Suspect n°1« , « Anna Karenina« , « La Loi de Murphy« , « The Runaway » et « The Fall » ? Eh bien, c’est que chacune d’entre elles ont bénéficié de l’aide à un moment ou un autre d’Allan Cubitt au scénario. Mais là où « The Fall » se distingue des autres et particulièrement pour cette deuxième saison, c’est que la série est premièrement créée par Cubitt, mais en plus, cette deuxième saison est entièrement réalisée par lui, ce qui fait de « The Fall » sa première réalisation, après avoir passé plus de vingt années à l’écriture. On lui doit aussi les scénarios de films comme « Painted Lady » ou plus récemment « Mes garçons sont de retour« .

« The Fall » fut une belle révélation. La série avait un ton direct et réaliste et cette enquête à double face dans ce Belfast flippé était terriblement convaincante en peu d’épisodes. Allan Cubitt s’aventure dans une deuxième saison tout aussi sombre et prenante. Une deuxième saison qui fait se resserrer l’étau autour de son tueur, si bien qu’à la fin de celle-ci, la saison trois s’impose comme une évidence indispensable !

12092230_1176542972359110_688589788_n

Paul Spector, le tueur de Belfast, a fait sa première erreur. Son empressement, sa dernière victime, Annie Brawley, est toujours en vie et bien protégée par la police. Il lui faut donc découvrir ce que la jeune femme se rappelle et si elle serait capable de le reconnaître ou non. Pendant ce temps, Stella Gibson essaie toujours de rassembler les pièces du puzzle et les informations qu’Annie Brawley pourrait lui offrir seraient un bien immense pour l’enquête. Dans son « malheur », Paul Spector va trouver une aide étrange.

Ambiance sombre, lourde, toujours aussi prenante, la ville et ses enquêteurs n’ont pas fini d’en découdre avec Paul Spector. La fin de la première saison nous laissait avec un suspens saisissant et cette deuxième saison reprend toujours au même moment, et va continuer, toujours avec autant de sadisme, à développer son enquête tout en nous offrant des personnages de plus en plus difficile à cerner.

L’écriture s’avère toujours aussi soutenue et cette saison va encore plus développer les points de vue. L’enquête de Stella et tout ce qui est fait autour de son personnage est vraiment captivant jusqu’au bout. La série va installer un rapport insidieux entre Stella et le tueur. Une relation d’angoisse et de fascination, qui parfois, dans les grandes lignes va rappeler « Le silence des agneaux« . Allan Cubitt nous fait monter la pression petit à petit et c’est excellent. On est pris encore une fois dedans et une fois le premier épisode regardé, il vous sera impossible de ne pas aller jusqu’au bout de cette dernière, tant les rebondissements et l’intrigue sont prenants.

Cette saison est surprenante par plusieurs de ses rebondissements. Alors qu’il est prévu qu’il n’y ait que trois saisons, pas une de plus, on s’attend logiquement à ce que la traque de ce tueur soit plus sinueuse, mais l’écriture intelligente d’Allan Cubitt va nous donner autre chose et ce sera d’autant plus prenant, car on ne s’y attend absolument pas et l’on se demande même ce que la saison trois va bien pouvoir nous raconter.

Ce que j’aime énormément avec « The Fall« , c’est qu’Allan Cubitt a réussi à faire que le rythme soit très lent, tout en apportant beaucoup d’éléments et de rebondissements à chaque épisode. C’est assez dingue, car il ne se passe pas grand-chose dans un sens, et dans l’autre, il se passe toujours quelque chose d’intéressant. C’est bluffant et plus la série avance et plus l’écart entre les deux est génial, et va nous emmener vers un dernier épisode fabuleux. Le face-à-face Spector/Gibson est intense.

C’est encore une fois avec plaisir que l’on retrouve ces deux personnages si bien tenus par Gillian Anderson et Jamie Dornan. Gillian Anderson compose une Stella Gibson toujours aussi convaincante et gagne cette fois-ci en émotion. Son personnage est à fleur de peau et l’actrice arrive à nous toucher, même dans les moments les plus sombres. Jamie Dornan est toujours aussi ambiguë dans la peau de ce tueur implacable. L’acteur creuse encore plus le rôle à double face et nous met toujours aussi mal à l’aise, tant son personnage est difficile à cerner. La très belle révélation de cette deuxième saison, c’est Aisling Franciosi qui tient un personnage qui est tout aussi ambiguë et fascinant que le personnage de Paul Spector. Présente depuis la première saison, où on l’avait découverte dans un petit rôle de baby-sitter, la jeune actrice voit son personnage énormément développé pour cette nouvelle saison et son personnage est loin d’être clair, ce qui donnera encore un peu plus de piquant et de suspens à la série. À chaque fois que le personnage du tueur et elle se rencontrent, la série devient alors tendue, et l’on reste tout sens ouvert, car il pourrait se passer n’importe quoi, à n’importe quel moment.

12164977_1176543085692432_2121205996_o

Cette deuxième saison m’a donc donné tout ce que j’étais venu chercher. L’enquête est toujours fascinante, l’ambiance toujours impeccablement travaillée et la psychologie des personnages est une merveille. Quant au final, il a eu le don de me laisser sur place avec la très grande frustration de ne pas avoir la suite immédiatement !

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.