septembre 28, 2020

La Rumeur

12030779_1168881193125288_635190010_n

Titre Original : The Children’s Hour

De : William Wyler

Avec Audrey Hepburn, Shirley MacLaine, Miriam Hopkins, James Garner

Année: 1962

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Résumé:

Dans une petite ville de province, deux amies Karen Wright et Martha Dobie dirigent une institution pour jeunes filles, aidées par Lily, la tante de Martha, une ancienne actrice excentrique. Fiancée au médecin Joe Cardin, Karen a du mal à s’engager et à laisser à Martha la direction de l’école. Mary, une élève insolente et menteuse, alors qu’elle a été punie, lance la rumeur que les deux professeurs ont une relation « contre-nature ». Elle commence par le raconter à sa grand-mère…

Avis:

William Wyler, c’est « Ben Hur« , mais pas que. C’est vrai que le péplum du réalisateur est une œuvre indémodable, que l’on ne cesse de revoir avec toujours autant de plaisir. Mais qu’en est-il de ses autres films ? Car mis à part « Ben Hur« , ses autres films se font assez discret malgré la présence de la belle Audrey Hepburn.

« La Rumeur« , avec ce duo d’actrices magiques, est un drame saisissant, totalement bouleversant. Injuste, dur, réaliste, profond, avec ce film, William Wyler peint le portrait d’une société arriérée. D’un sujet casse-gueule, le réalisateur livre un film courageux, qui donne une sacrée leçon ! Une leçon qui eut même cinq nominations aux Oscar en 1962.

12033588_1168881119791962_694332484_n

Quelque part dans la campagne américaine, deux amies, Karen Wright et Martha Dobie, dirigent avec rigueur une école de jeunes filles. Les deux jeunes femmes sont aidées de Lily, la tante de Martha. Un jour comme un autre, après avoir puni Mary, l’une des élèves les plus troubles de l’école, cette dernière va se plaindre à sa grand-mère et reprendre une rumeur. La rumeur dit que les deux jeunes professeures entretiennent une relation dite « contre nature ». Ce petit mensonge va alors se rependre comme une traînée de poudre et ainsi provoquer des dégâts considérables envers l’école et les deux jeunes femmes.

Porté par deux très grandes actrices, « La rumeur » signée William Wyler est l’un chef d’œuvre à n’en pas douter.

Ce qui est intéressant avec ce film, c’est qu’il part d’un fait tout simple, un mensonge, et ce dernier va avoir des conséquences inimaginables et ruiner la vie des personnes accusées. C’est avec beaucoup de subtilité que William Wyler va traiter de la rumeur et de ses ravages. Son film parle et dénonce de la plus belle des façons la bêtise de l’être humain. Le scénario de « La rumeur » est incroyablement riche. Il aborde beaucoup de sujets sans jamais se perdre. Il parle des femmes, de leurs conditions quand ses dernières gèrent une entreprise, il parle du poids de la société, de l’hypocrisie de cette dernière, abordant des scènes parfois révoltantes. Il parle bien entendu de l’homosexualité féminine (même si ces dernières ne le sont pas) et surtout des mentalités et de la place de la loi par rapport à ce tabou. William Wyler dénonce avec rigueur ce système et dresse un drame déroutant et révoltant, allant même parfois chercher du côté du thriller de par son ambiance très lourde et noire. Dans un sens, on ne se sent pas à l’aise en regardant « La rumeur » et c’est ce qui fait que le film en est d’autant plus scotchant.

Le réalisateur prend le temps de nous présenter ces deux jeunes femmes au début de son film. Il prend le temps de nous montrer l’amitié qui les lie, le travail qu’elles ont effectué pour en arriver là où elles sont. Puis, c’est presque impuissant qu’on observe la machine se mettre en marche. Un peu comme du voyeurisme, on reste à côté de la fillette, quand celle-ci se trouve face à une situation ambiguë à ses yeux. La façon dont le tout est monté est très bon et chaque étape du film est rudement tenue par son réalisateur.

Le film est tenu par des acteurs incroyables. Le duo composé d’Audrey Hepburn et Shirley MacLaine est phénoménal. Les deux actrices sont terriblement touchantes chacune à leur manière. Tout comme Fay Bainter qui joue la grand-mère de la fillette. Alors que la vieille bique est en grand partie coupable du malheur des deux femmes, l’actrice et l’histoire arrivent à la rendre tellement touchante à la fin. La tête à claques, la gamine, jouée par Karen Balkin est tout aussi incroyable que les adultes. Le réalisateur a su tirer le meilleur de la petite. Son regard et les gros plans qui sont faits sur elle sont assez dingues. Puis il y a James Garner, qui tient un bon rôle qui devrait surprendre en cours de diffusion.

12048443_1168881129791961_2004908546_n

« La rumeur » est comme un cauchemar dans lequel on ne se sent pas sombrer et dont le réveil est aussi brutal que la fin de ce film. William Wyler bouleverse, retourne, émeut et fait prendre un peu plus conscience de l’évolution de notre société face à l’homosexualité et l’on ne peut rester qu’admiratif du courage qu’il a fallu pour produire ce film, le réaliser et jouer dedans.

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.