octobre 24, 2021

La Lame d’Azrael – Portrait d’un Homme Torturé

La-lame-d-azrael

Auteurs : Dennis O’Neil et Joe Quesada

Editeur : Urban Comics

Genre : Super-Héros

Résumé :

Jean-Paul Valley, étudiant de Gotham City, découvre que son père n’est autre qu’un exécuteur à la solde d’un culte mystérieux : L’Ordre de St Dumas. Appelé Azrael, Jean-Paul revêt une armure de combat et s’oppose bien vite au Chevalier Noir, Batman. Ils vont pourtant mettre de côté leurs différends pour affronter le terrifiant Lehah.

Avis :

La saga Knightfall de chez Batman est l’un des pans les plus importants du super-héros. Il faut dire qu’il pose les bases des faiblesses de Bruce Wayne et qu’il montre bien la limite entre tuer et ne pas tuer. Si les cinq tomes sont relativement denses et revêt une certaine inégalité de qualité, il n’en demeure pas moins que cette saga a chamboulé pas mal de choses dans l’univers de l’homme-chauve-souris. Et en premier lieu, il présente un remplaçant pour le moins torturé, Jean-Paul Valley, plus connu sous le nom d’Azrael l’ange de la vengeance. Si les néophytes ne le connaissent surement pas, il s’agit d’un personnage qui est à la fois un ennemi et un allié de Batman. Parfaitement détestable dans la saga Knightfall, il faut lire le prologue centré sur ce personnage, La Lame d’Azrael, pour mieux le comprendre et enfin trouver un peu d’attachement à ce protagoniste complexe.

chuploads-2014-01-azrael-urban

Jean-Paul Valley est un jeune étudiant à Gotham City. Un beau jour, il apprend que son père a été tué par Lehah et qu’il était en réalité Azrael, un chevalier de l’ordre de Saint-Dumas, branche obscur de l’ordre des templiers. Sauf qu’à la mort de son père, c’est lui qui doit prendre le relais. Il va alors apprendre que depuis sa naissance il connait toutes les compétences pour devenir un ange vengeur grâce au Système, un moyen d’hypnose utilisé par l’ordre. Batman va alors s’en mêler pour empêcher Azrael de devenir un tueur et essayer de le prendre sous son aile pour devenir un allié résistant au système.

Il est toujours intéressant d’en savoir plus sur les personnages secondaires d’un univers ou sur les grands méchants d’un super-héros. C’est ce que se propose de faire Urban Comics depuis un petit moment avec la collection Nemesis, présentant des récits sur les vilains du Batman ou de Superman. Azrael fait office d’exception dans cette collection puisqu’il n’est pas véritablement un méchant, mais plutôt un homme perdu dans ses pensées troubles et par un système d’hypnose qui lui fait perdre tous ses moyens. Remplaçant le Dark Knight au pied levé dans la saga Knigthfall (Bruce Wayne étant victime de surmenage), Azrael est un personnage peu attachant et qui met bien trop en avant ses questionnements. Certes, cela amène une réflexion sur le bien et le mal, sur le fait de tuer ou non, mais au final, ses querelles psychologiques ralentissent un rythme déjà lénifiant.

Fort heureusement, Dennis O’Neil et Joe Quesada présente les origines de ce personnage de fort belle manière. On trouvera un personnage dans le désarroi et qui sera plus une victime qu’un homme au passé trouble. Il sera confronté à Lehah qui prendre les traits de Biis le démon et offrira un super-vilain charismatique et très violent. De ce fait, le récit sera mené tambour battant et ne laissera que peu de répit pour le lecteur. Jean-Paul Valley sera un personnage attachant, qui va tout faire pour se défaire de ce système qui le lie main et pied à l’ordre de Saint-Dumas. Le passage où Robin lui apprend comment Batman travaille est plutôt sympathique et on ressent tout de même une certaine fragilité dans la psychologie du bonhomme. Du coup, entre complexité et empathie, le personnage d’Azrael prend toute son ampleur et changera la donne quant à notre idée sur Knightfall.

Au niveau du dessin, on ne peut pas dire que cela soit incroyable. L’ensemble a plutôt vieilli, notamment au niveau de couleurs mais aussi sur l’univers, qui est moins sombre et qui fait un peu trop kitsch, un peu trop année 90. Néanmoins, le trait est nerveux et certaines planches sont vraiment belles à découvrir oscillant entre la nature sauvage d’une région montagneuse et l’urbanisme de Gotham avec ses monstres habituels.

lalame-d-azrael-pg03

Au final, La Lame d’Azrael est plutôt une bonne surprise, mais attention, il vaut mieux le lire avant Knightfall pour ne pas avoir une vision biaisée d’Azrael. Véritable prologue au long segment du Dark Knight, ce comics permet de découvrir la vraie facette de cet allié/ennemi et de mieux comprendre sa complexité mentale, chose qui était vraiment agaçante dans Knightfall. Bref, un bon comics, étonnant par son approche et révélant un personnage atypique.

Note : 14,5/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.