mars 3, 2021

Shutter Island

11997860_1161432277203513_952170275_n

De : Martin Scorsese

Avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley, Michelle Williams

Année: 2010

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l’île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L’une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre cohérente d’une malade, ou cryptogramme ?

Avis:

Lauréat de son Oscar du meilleur réalisateur pour « Les Infiltrés » en 2007, Martin Scorsese va prendre un peu de temps avant de repasser à la fiction. Après deux documentaires, l’un consacré au Rolling Stones et l’autre dédié au réalisateur Elia Kazan, le réalisateur revient à la fiction avec ce thriller psychologique de très haute volée.

Après Robert De Niro dans les années 70, Martin Scorsese s’est trouvé un nouvel alter-égo en la personne de Leonardo DiCaprio. Depuis « Gangs Of New-York » en 2003, le réalisateur ne quitte plus son acteur fétiche et après déjà trois films, le duo se reforme encore une fois pour ce film, qui, on peut facilement le dire, a marqué les esprits en 2010. Stressant, sombre, viscéral, avec « Shutter Island« , Martin Scorsese nous donne une leçon de cinéma !

11836598_1161432320536842_1647266636_o

Deux marshals des États-Unis, Teddy Daniels et Chuck Aule sont envoyés sur l’île de Shutter Island. Sur cette île, il n’y a qu’un hôpital psychiatrique. L’une de leur patiente, Rachelle Solando a disparu. Une disparition qui est accompagnée d’un mystère, car la jeune femme a l’air de s’être littéralement volatilisée. Cellule fermée de l’extérieur, barreaux aux fenêtres, personne ne comprend ce qui s’est passé. Les deux marshals vont devoir enquêter pour comprendre et essayer de résoudre l’affaire. Mais l’enquête s’avère bien plus complexe qu’elle n’y parait et bientôt, les deux hommes comprennent que l’on ne leur dit pas toute la vérité.

Les années passent et Martin Scorsese défie le temps avec toujours autant d’assurance. On a l’impression que le réalisateur se bonifie avec le temps et il passe de film en film avec une aisance magnifique.

« Shutter island » est l’un de ces thrillers qui vous saisit aux tripes, et une fois dedans, le film ne nous lâchera plus jusqu’à son dénouement final qui continue encore et encore de hanter cinq ans après les faits.

Adapté d’un roman de Dennis Lehane, l’auteur derrière « Mystic River » de Clint Eastwood ou encore le « Gone Baby Gone » de Ben Affleck, le scénario de Martin Scorsese est une petite perle. D’emblée, le réalisateur nous inquiète à grands coups de violons. L’intrigue que le cinéaste développe avec beaucoup talent est à tiroirs dont on aura la solution (ou pas) à la tout fin de l’histoire. C’est génial, car Martin Scorsese va nous livrer ses indices petit à petit. Des indices faits de petits riens, de petits détails, de paroles par-ci par-là, qui nous font douter de ce que l’on est en train de voir. On cherche à comprendre ce qui se passe, on devine, ou du moins on croit deviner ce qui se trame dans les couloirs étouffants de cet hôpital et l’on espère que ce soit faux. Le réalisateur fait monter la pression crescendo, il joue avec nos nerfs, et nous offre des scènes impitoyables, qui restent, pour certaines, dans les meilleures que le réalisateur ait pu tourner. Toute la partie de l’histoire qui se déroule dans le bloc C est tout simplement extraordinaire.

Comme à son habitude, Martin Scorsese nous offre une mise en scène exemplaire. Le rythme est quasi parfait, « Shutter Island » mélange les genres. Film noir, film paranoïaque, thriller, enquête, flashback, s’aventurant un temps sur le film de guerre, « Shutter Island » est aussi une tragique histoire d’amour, bref, tout y passe, et le réalisateur tient son film avec une belle précision et c’est tout simplement excitant pour le spectateur. Puis esthétiquement parlant, le film est irréprochable. La lumière est incroyable, Martin Scorsese joue avec celle-ci et ses décors pour que l’on se sente oppressé en permanence. Le réalisateur joue énormément sur les regards de ses personnages. Il met tout en œuvre pour que l’on doute et c’est avec pas mal de sadisme qu’on aime se faire prendre au jeu.

Comme le réalisateur tient un rôle en or, un rôle sinueux, à double sens, un rôle complexe qu’on ne confit pas à n’importe qui, il a encore une fois fait appel à Leonardo DiCaprio et quand on voit l’acteur, on comprend ce choix, puisque DiCaprio nous prouve encore une fois qu’il est un immense acteur. Prenant, émouvant, flippant, l’acteur passe par toutes les palettes d’émotions possibles et l’on vit vraiment l’intrigue avec lui. Martin Scorsese a entouré son acteur d’un très beau casting et Leonardo DiCaprio donnera la réplique à des acteurs tels que Mark Ruffalo, Ben Kingsley, Michelle Williams, Emily Mortimer ou encore Max von Sydow. Martin Scorsese dirige tout le monde parfaitement, chaque acteur est à sa place et résultat est formidable.

12016216_1161432407203500_720160903_o

Avec « Shutter Island« , Martin Scorsese commence les années 2010 avec un grand film. Haletant, prenant, somptueux, Martin Scorsese assure encore une fois et c’est un tel plaisir de le voir sur grand écran. C’est donc un indispensable de sa filmographie !

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.