Mission: Impossible – Protocole Fantôme – Free Bird

19843153

Titre Original : Mission : Impossible – Ghost Protocol

De : Brad Bird

Avec Tom Cruise, Simon Pegg, Jeremy Renner, Paula Patton

Année : 2011

Pays : Etats-Unis

Genre : Action

Résumé :

Impliquée dans l’attentat terroriste du Kremlin, l’agence Mission Impossible (IMF) est totalement discréditée. Tandis que le président lance l’opération « Protocole Fantôme », Ethan Hunt, privé de ressources et de renfort, doit trouver le moyen de blanchir l’agence et de déjouer toute nouvelle tentative d’attentat. Mais pour compliquer encore la situation, l’agent doit s’engager dans cette mission avec une équipe de fugitifs d’IMF dont il n’a pas bien cerné les motivations…

Avis :

Tom Cruise l’avait annoncé, pour chaque Mission Impossible, il voulait un réalisateur différent avec une imagerie forte. Après Brian De Palma, John Woo et J.J. Abrams (qui enfile le costume de producteur pour ce quatrième effort), c’est au tour de Brad Bird de prendre la caméra. Et on peut trouver le choix surprenant, car le cinéaste n’a jamais fait de film en prise de vue réelle En effet, il n’a fait que des films d’animation jusqu’alors (Les Indestructibles et Ratatouille) et c’est une première pour lui. Néanmoins, avec un univers puissant, il a su s’imposer pour proposer un spectacle de tous les instants et surtout, le premier Mission Impossible qui exploite de manière intelligente le concept d’équipe. Car pour une fois, l’agent Ethan Hunt va devoir faire confiance en ses partenaires sans qui il serait totalement perdu. Retour sur le quatrième épisode d’une franchise qui se bonifie avec le temps.

19865219

L’agence Mission Impossible veut récupérer des codes qui permettent de lancer un missile nucléaire avant un terroriste nommé Cobalt. Après un sauvetage de prison, Ethan Hunt se fait avoir et toute l’agence est compromise dans un attentat sur le Kremlin. Le protocole fantôme est alors mis en place, laissant Hunt et son équipe seul et sans aide. L’équipe décide alors de retrouver ces codes afin d’empêcher le terroriste de balancer un missile qui risque de mener à une troisième guerre mondiale.

Sur le papier, ce quatrième épisode semble être le plus audacieux et c’est bien ce qu’il sera sur l’écran. Beaucoup plus ambitieux que les trois volets précédents, ce protocole fantôme va mettre en place une intrigue qui fera autant appel aux vols qu’à l’action pure. Déjà amorcée avec le troisième épisode, la saga continue sa métamorphose en film d’action, sans pour autant renier les éléments de base de la série. Et c’est bien là tout le génie de Brad Bird, qui livre un film à la fois fidèle et à la fois novateur, autant sur le plan de la mise en scène que de l’intrigue en elle-même. Très impressionnant, le film donne le vertige à plusieurs moments et n’hésite pas à mettre de l’action quasiment non-stop et dans des décors époustouflants. La scène de poursuite dans la tempête du désert est un modèle du genre, entre anxiété et course frénétique. On aura toujours droit à des clins d’œil référentiels au premier épisode, mais avec de l’humour en plus, ce que l’on a jamais vu dans la saga. Si pour certains cela fait too much, cet humour reste assez discret et surtout n’entache pas l’action et les enjeux du film.

Parce qu’après la légèreté des épisodes précédents, ce film présente un but important, sauver le monde. Le grand méchant n’est rien d’autre qu’un terroriste qui souhaite détruire le monde pour rebâtir par-dessus la civilisation de ses rêves. Nous avons donc un enjeu de taille qui met en avant l’urgence de la situation. Et pour compléter le tableau, le film rajoute ce qu’il manquait tant à la série, l’utilisation d’une équipe pour réussir cette mission. Ethan Hunt n’est plus le seul maître à bord et les autres équipiers ne sont pas des faire-valoir, mais bel et bien des partenaires indispensables à la réussite de la mission. On retrouvera le hacker rigolo ayant fait son apparition dans le volet précédent, mais aussi la femme fatale (quelle beauté cette Paula Patton) et l’agent diplomatique mais qui sait se battre lui-aussi. Cet ensemble forme un tout homogène qui participe grandement à la réussite de cet opus. Alors il est évident que certains moments sont grossiers, à l’image de cette chute de voiture de 100 mètres, et que la fin est très attendue, mais force est de reconnaître que l’ensemble fonctionne à merveille et que Brad Bird nous en met plein les yeux, permettant qu’on lui pardonne aisément tous ces excès qui sont finalement inhérent au genre.

19870007

Au final, Mission : Impossible – Protocole Fantôme est un très bon film qui réussit trouver le parfait équilibre entre film d’espionnage et film d’action. S’il demeure un peu longuet, il reste un excellent divertissement, avec des enjeux dramatiques importants et surtout une réhabilitation d’une équipe de choc, permettant de faire un lien agréable avec la série d’origine. Il s’agit certainement du meilleur épisode de la saga, qui se bonifie avec le temps, ce qui est assez rare pour être notifié.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net