décembre 2, 2020

Ce Weekend-Là

11694253_1130693770277364_478507256_n

De : Guy Jenkin et Andy Hamilton

Avec Rosamund Pike, David Tennant, Billy Connolly, Celia Imrie

Année: 2015

Pays: Angleterre

Genre: Comédie

Résumé:

Un couple en crise rend visite à des proches de la famille en Ecosse…

Avis :

Guy Jenkin et Andy Hamilton sont deux réalisateurs et surtout scénaristes anglais. À eux deux, chacun de leur côté, ils ont bossé sur quelques bonnes séries britanniques (« Life on Mars » pour Jenkin ou « Outnumbered » pour Hamilton), puis voici qu’ils débarquent ensemble pour une première comédie douce-amère.

Ce qui m’a donné envie de regarder ce film, en dehors du fait qu’il soit anglais, c’est son casting et principalement David Tennant, mon excellent « Doctor », dont je ne me suis jamais vraiment remis du départ de la série. Avec sa belle affiche qui annonçait d’emblée une bonne comédie à l’anglaise comme je les aime, j’étais curieux de découvrir ce film et je peux dire que j’ai été très loin d’être déçu, car « What We Did On Our Holiday » m’a tout donné. Il m’a autant fait rire qu’il m’a touché et je suis même resté à plusieurs moments bouché bée devant la tournure qu’on prit les événements.

11758876_1130693993610675_1309382608_n

Abi et Doug sont en instance de divorce et on peut dire qu’ils ont un peu de mal à s’entendre. Pourtant, ils vont devoir faire semblant l’espace d’un weekend. Le père de Doug fête ses soixante-quinze ans et le vieil homme est atteint d’un cancer. Même s’il a l’air de bien se porter, Doug doute que son père soit encore là d’ici quelques mois. Comme il ne veut pas le perturber, il a demandé à Abi de faire semblant et de ne pas annoncer leur rupture. Les voilà partis avec leurs trois enfants pour un weekend compliqué. Mais une fois sur place, alors que la fête s’organise, le weekend va prendre une tournure complètement inattendue, qui va le rendre encore plus compliqué.

« What We Did On Our Holiday« , c’est la bouffé d’air frais que je n’attendais pas. Intrigué par le film, je l’ai pris sans même savoir de quoi il allait bien pouvoir me parler. J’avais simplement envie de revoir David Tennant sur mon écran et le film s’est révélé être une très très belle surprise. Entre rires et larmes, comédie noire et chronique familiale touchante, ce film est un petit bijou.

L’histoire est très jolie et traitée de belle manière. Ici, tout est vu du côté de l’enfance et les problèmes d’adultes sont réduits à trois fois rien vus par les enfants, ce qui donne un film très léger. L’histoire que nous raconte le duo de réalisateurs est très simple en fin de compte, et le film est assez fascinant par le ton qu’il adopte. Je suis même resté sur le cul devant la tournure que prend le weekend, des événements qui vont suivre et comment les enfants vont traîter un problème ô combien difficile avec une telle simplicité, qu’on peut simplement se dire que c’est beau l’enfance et que parfois, on se prend la tête pour « rien ». C’est génial, car si on regarde bien, l’histoire est très sombre et les thèmes que va aborder le film sont très durs. Le film respire la bonne humeur, la drôlerie, les bêtises et surtout l’innocence. Et c’est cette innocence qui s’oppose à la dure réalité de la vie qui fait que le film est en très grande partie un vrai moment de bonheur. Le ton est terrible, alors qu’il se passe des choses dramatiques et tristes, l’histoire ne sombre jamais et trouve toujours quelque chose pour amuser, divertir et surtout toucher son spectateur. Les anglais ont un don pour toucher de manière simple et juste. Je dis en très grande partie parce que vers la fin, j’ai trouvé que le film manquait quelque peu de subtilité. L’espace d’une scène ou deux, le film tombe maladroitement dans le bon sentiment. Mais franchement, au vu de tout le reste, c’est pardonnable, surtout que même si c’est un peu lourd, par chance, ça ne dure pas longtemps et le film se rattrape avec une très belle dernière scène.

Ce film donne l’occasion de nous faire voyager. L’histoire se passant en Écosse, on se régalera des paysages, des plages, de la lumière, des côtes et ce film donne tout simplement envie de faire ses valises et de partir là-bas, histoire d’en prendre plein la vue.

Ce film réunit un joli casting. David Tennant et Rosamund Pike sont touchants en couple dysfonctionnel. Ben Miller est hilarant à hurler en permanence. Et Amelia Bullmore qui joue sa femme est tordante en dépressive. Billy Connolly fait un grand-père parfait au regard tendre. Mais les vraies vedettes de ce film, ce sont incontestablement Emilia Jones, Bobby Smalldridge et Harriet Turnbull, les trois gamins qui nous font voir les problèmes des adultes d’une manière très simple. Ils sont plus vrais que nature, attachants, drôles, touchants, ils sont tout simplement géniaux et ils font tout le film.

11774437_1130693970277344_1094782130_n

Guy Jenkin et Andy Hamilton, après s’être essayés chacun de leur côté à la réalisation sans grand succès, se sont finalement trouvés et leur première collaboration, même si elle a quelques petits défauts, est une belle réussite. Une histoire tendre, un humour noir, des acteurs naturels et les paysages de l’Écosse pour nous faire voyager, je suis franchement ravi de m’être lancé dans leur film. Et pour plus de surprises, « What We Did On Our Holiday » est tout à fait le genre de film dont il vaut mieux en savoir le minimum possible pour que l’intrigue surprenne encore plus.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.