octobre 29, 2020

While We’re Young

11667983_1118767564803318_1709509213_n

De : Noah Baumbach

Avec Ben Stiller, Naomi Watts, Adam Driver, Amanda Seyfried

Année: 2015

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie

Résumé:

Josh et Cornelia Srebnick, la quarantaine, sont mariés et heureux en ménage. Ils n’ont pas réussi à avoir d’enfants mais s’en accommodent. Alors que Josh s’acharne sur le montage de son nouveau documentaire, il devient évident que l’inspiration n’est pas au rendez-vous. Il lui manque quelque chose… La rencontre de Jamie et Darby, un jeune couple aussi libre que spontané, apporte à Josh une bouffée d’oxygène et ouvre une porte vers le passé et la jeunesse qu’il aurait aimé avoir. Rapidement, Josh et Cornelia délaissent les amis de leur âge pour fréquenter ces jeunes cools, branchés et désinhibés… Josh avoue à Jamie qu’avant de le connaître, il n’éprouvait plus que nostalgie et désintérêt. Cette relation entre deux couples ayant vingt ans d’écart peut-elle apporter un autre souffle ?

Avis:

Scénariste de talent, il a notamment travaillé sur les films de « La vie aquatique » et « Fantastic Mr Fox » de Wes Anderson, Noah Baumbach est aussi un réalisateur qui reste discret et dans son univers. En vingt ans, « While we’re young » est son septième long-métrage et il arrive deux après « Frances Ha« , qui fut un véritable petit phénomène en salle.

Avec son très beau casting et l’attente du nouveau Baumbach, que vaut son nouveau film qui s’annonce comme une petite comédie sympathique ? Eh bien sans être extraordinaire, je dirais que « While we’re young » est tout à fait la bonne petite comédie toute mignonne, un peu trop longue certes, mais qui se regarde sans déplaisir, mais qui ne marquera pas l’année 2015, ni même les esprits.

11270144_1118767951469946_1799472193_n

Josh et Cornelia Srebnick, la quarantaine, sont mariés depuis un bon bout de temps. Même si la routine fait son œuvre, Josh et Cornelia sont heureux dans leur mariage. Elle est productrice et lui est réalisateur de documentaires. Enfin, il a réalisé un film il y a dix ans qui fut encensé par la critique et ça fait maintenant dix ans qu’il planche sur son nouveau docu. Mais après des heures et des heures de tournage, et on ne parle même pas du temps passé à remonter son film, il semble que Josh soit en manque d’inspiration. Entre-temps, il donne des cours de cinéma dans une fac et c’est là qu’il va rencontrer Jamie et Darby, un jeune couple d’une vingtaine d’années. Ils vivent comme bon leur semble, font ce qu’ils veulent quand ils le veulent. Darby est fasciné par Josh. Lui aussi est réalisateur de documentaire et élève Josh au rang de mentor. Cette rencontre assez inattendue va alors bouleverser la vie de Josh et Cornelia.

C’est dans un cadre très intimiste que le nouveau film de Noah Baumbach évolue. « While we’re young » est un petit divertissement qui s’accorde bien dans la filmographie de son réalisateur.

L’histoire, un couple qui au contact d’un autre va réveiller la flamme et les petits plaisirs enfuis pas si profond que ça. J’ai plutôt apprécié ce film, qui je dois le dire, n’a rien de vraiment exceptionnel et peut même être décevant au vu de ce casting magique, dont on a tendance à en attendre un peu plus. L’intrigue est jolie et le final l’est tout autant. Le film se suit partagé entre scènes amusantes, (Naomi Watts qui fait du hip-hop est à voir ou encore une soirée chez un chamane reste d’excellents moments) divertissantes et bienvenues. L’intrigue va un peu plus loin dans son histoire et le film jouera sur les faux-semblants et la naïveté, ce qui rajoute un peu de piquant et d’intrigue à l’histoire.

Le film est desservi par des comédiens qui sont aussi sympathiques que l’histoire elle-même. Naomi Watts et Ben Stiller forment un bon couple de cinéma. Ils sont drôles et touchants dans leur routine. Quant à Amanda Seyfried et Adam Driver, ils sont autant bohèmes qu’intrigants. Le couple fonctionne bien, même si on sent très vite qu’il cache quelque chose et qu’ils ne sont peut-être pas là par hasard. Le film tient aussi quelques petits seconds rôles qui sont bien comme Maria Dizzia, qui joue la meilleure amie de Watts. Puis le plaisir de revoir Charles Grodin (le papa dans « Beethoven« ) en réalisateur de documentaire est immense.

Mais comme je le disais, le film, même s’il est bien, n’a rien d’exceptionnel. Ça reste joli dans l’ensemble, mais on aurait aimé tellement plus, surtout que le film a du potentiel et on a tendance à rester un peu sur notre faim à la fin de celui-ci. L’histoire est bonne et tient bien la route, mais j’ai eu l’impression d’un minimum. Puis, ce qui n’aide pas non plus, c’est le rythme assez lent que le réalisateur a toujours choisi. « While we’re young » manque de souffle et on a l’impression à plusieurs moments que le film tourne au ralenti, ou qu’il recherche ce moment où il pourrait enfin décoller, et malgré le fait qu’on entre dans l’histoire facilement et qu’on peut même être séduit par elle, on reste aussi dans l’attente de mieux. Et ce mieux ne vient pas.

11716035_1118768051469936_527992682_n

Noah Baumbach, malgré ce que j’en dis, m’a quand même fait passer un petit moment sympa. C’est vrai que « While we’re young » est un peu trop long, qu’il se contente de peu, mais en fin de compte, même si c’est bien peu, le film m’a tout de même amusé, diverti et tenu en haleine. C’est donc une petite comédie qui n’est pas une incontournable de l’été, mais qui, si jamais vous tombez dessus, devrait vous faire passer un petit moment sympa. Puis Naomi Watts qui fait du hip-hop, même si c’est trop court, ça vaut quand même le coup d’œil.

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.