septembre 28, 2020

La Théorie des Dominos – Réactions en Chaîne

blu-ray-la-theorie-des-dominos-elephant-combo-blu-ray-dvd

Titre Original : The Domino Principle

De : Stanley Kramer

Avec Gene Hackman, Candice Bergen, Richard Widmark, Mickey Rooney

Année: 1977

Pays: Angleterre, Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

Un vétéran du Vietnam emprisonné est contacté par un étrange émissaire, qui lui propose de le faire évader s’il accepte un « contrat ». S’il refuse, la femme qu’il aime sera assassinée…

Avis:

La théorie des dominos est à la base une théorie qui fut évoquée par le président Eisenhower en 1954 pour expliquer son point de vue sur les actions américaines dans les pays communistes. Selon lui, lorsqu’un pays bascule vers une idéologie communiste, il entraine avec lui les pays voisins. Plus connu aujourd’hui sur le phénomène de virus, la théorie des dominos a donné des idées au romancier Adam Kennedy et son roman fut adapté en film par Stanley Kramer, qui signera sa dernière œuvre en 1977. Les années 70 sont une période charnière pour le cinéma, puisque l’on veut tout changer tout en gardant des équipes du cinéma d’avant. La Théorie des Dominos, même s’il est loin d’être parfait, est un exemple parfait de toutes les théories des complots qui peuvent pulluler dès qu’il y a un cas sensible, comme le meurtre d’un président par exemple. Ici, le spectre du meurtre de JFK plane et le film tente de faire la part belle à la manipulation et au complot.

la_theorie_des_dominos_the_domino_principle_1976_portrait_w858

Roy Tucker est un ancien combattant du Vietnam et il croupit en prison pour avoir commis un meurtre, tuant l’ex compagnon de sa femme, car il la battait. Ayant une grande adresse au tir, il est contacté par un homme mystérieux qui lui fait un marché. Il doit remplir un contrat, un meurtre au fusil, et il gagne sa liberté ainsi que les retrouvailles avec sa femme. Il lui reste encore 15 ans à tenir et il décide d’accepter le contrat. Malheureusement, il se rend vite compte qu’il est manipulé et qu’il n’a plus de choix. S’il veut garder sa femme en vie, il doit remplir son contrat sans faire d’histoires.

Dans les années 70, les thrillers commencent à changer et rentrer dans un style plus violent et plus jusqu’auboutiste. Les exemples pleuvent mais parmi les plus connus on peut citer L’Inspecteur Harry, Taxi Driver ou encore Serpico. La Théorie des Dominos reste un peu plus convenu comme film, mais tout simplement parce qu’il s’attaque à un thème plus complexe à mettre en images, le complot et la paranoïa. D’ailleurs tout le film va jouer autour de la paranoïa, voyant le personnage principal complètement engoncé dans un carcan restrictif. Quoi qu’il fasse, où qu’il aille, il est toujours surveillé et ne peut faire ce qu’il veut. Cette ambiance, qui pourrait être angoissante et opprimante, reste assez décevante dans ce film, la faute à une photographie trop colorée et à une absence de dangers imminents. Ce sera d’ailleurs l’un des seuls points faibles du film, avec un rythme aussi assez lent, puisque le film prend le temps de nous présenter les personnages de Roy et de sa femme avant de voir la finalité du métrage.

Et ce qui devrait être bien devient parfois un peu trop long. Si la relation idyllique entre les deux personnages est bien retranscrite et que l’on trouve ce couple relativement beau, il manque quelque chose pour les rendre vraiment charismatiques. En fait, l’étirement des sentiments à outrance ralentit le rythme et lui donne des airs de romance. Alors certes, il y a des doutes, des moments troublants où l’on peut voir que Roy reste bloqué sur place, mais ce ne sont pas des choses dangereuses. Et malheureusement, les enjeux restent trop flous pour sustenter la curiosité du spectateur. Heureusement que la réalisation est plus que correcte, offrant parfois des plans surprenants, comme la poursuite d’un hélicoptère qui reste de très bonne facture.

Mais là où le film demeure assez bon, c’est sur la présentation de la paranoïa et de la théorie du complot. A partir du moment où le personnage principal comprend qu’il ne peut rien faire d’autre que remplir son contrat sans mettre la vie de sa femme en danger, le film bascule vers une violence psychologique plutôt sympathique. Chaque nouveau personnage devient un danger potentiel, chaque action peut amener à une conséquence dramatique et c’est là que l’on prend pleinement conscience du titre du film. On regrettera simplement que cela prend énormément de temps. Fort heureusement, Gene Hackman est assez fabuleux, tout comme Widmark qui reste mystérieux ou encore le regretté Eli Wallach qui fait office de salaud de service. Alors, il est vrai que le film aurait pu aller plus loin, car même s’il va relativement loin, c’est sur le tard, mais le traitement du thème principal est plutôt réussi.

Richard-Widmark-et-Eli-Wallach-dans-La-Theorie-des-Dominos-de-Stanley-Kramer

Au final, La Théorie des Dominos est un film assez prenant et qui reste assez d’actualité, du moins pour tous les fans de la théorie du complot. Si le film possède des défauts, dont une longueur presque détestable, il reste très honnête dans ce qu’il vend et la réalisation de Stanley Kramer réhausse le niveau. Un thriller typique des années 70 qu’il serait dommage d’oublier, surtout que la qualité du bluray est sublime et que la présentation du film par Jean-Pierre Dionnet vaut le coup d’œil.

Note: 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.