décembre 2, 2020

Nip/Tuck Saison 5

11647209_1112586175421457_655751896_n

D’Après une Idée de : Ryan Murphy

Avec Julian McMahon, Dylan Walsh, Joely Richardson, John Hensley

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Nombre d’Episodes: 22

Résumé:

Deux médecins spécialisés dans la chirurgie esthétique jonglent entre leurs patients de la clinique privée de Miami dans laquelle ils travaillent et leurs vies privées mouvementées…

Avis:

« Nip/Tuck » c’est bien l’une des séries phares des années 2000. Tous les ingrédients étaient réunis dans le show de Ryan Murphy pour que la série remporte le succès qu’on lui connaît. Oui, mais ça, c’était au début, car après trois saisons impeccables, la quatrième décevait quelque peu. « Nip/Tuck » au départ si novatrice commençait à s’essouffler. Tout en restant intéressant sur son fil rouge, on sent quelques faiblesses. Des faiblesses que j’espérais combler avec le changement de décor pour cette nouvelle saison.

La saison quatre était une petite déception et j’attendais plus que d’habitude avec cette saison cinq. Pour survivre, il fallait que la série change et surtout se reprenne et le changement de décor passant de Miami à Los Angeles et recommençant tout depuis le début avait de quoi donner de nouvelles bases à la série et redonner espoir pour la suite, surtout que la série a réussi à se prolonger jusqu’à une saison sept. Mais malheureusement, pour « Nip/Tuck« , ce ne sera pas le cas et s’il reste des éléments encore intéressants, c’est mon attachement qui m’a fait aller jusqu’à la fin de cette maudite saison, qui en plus se révèle être la plus longue du show…

11647265_1112586278754780_894673624_n

Sean n’est plus avec Julia. Pour lui, la fin de leur histoire est un choc et pour passer à autre chose, il a besoin de renouveau. Il a alors cédé ses parts de la clinique à Christian et Michelle, pour refaire sa vie loin de Miami. Direction Los Angeles. Mais très vite, il est rattrapé par son passé et c’est bientôt Christian qui le rejoint dans la baie des anges. Inséparable, il propose à Sean de reouvrir MacNamarra et Troy à Los Angeles et de tout recommencer à zéro. Sean accepte et voici nos deux médecins, qui a plus de quarante ans passés, doivent de nouveau se refaire une réputation.

Sur ma critique précédente, j’abordais un moment de crainte pour chaque sérivore. Ce moment, c’est la saison de trop. On a beau aimé certaines séries et ses personnages, parfois elles prennent des tournures qu’on n’aurait ne jamais voulu les voir prendre et finalement peu à peu, au fil des épisodes, on se rend compte que la frontière est franchie et qu’on est en train de voir la saison de trop. Et bien ça y est, j’y suis arrivé. La quatrième saison m’avait fait me poser la question, mais il restait tout de même de bons éléments qui faisait que le sentiment à la fin, malgré un « mais », restait dans le positif. Avec cette cinquième saison et cet énorme changement, la série m’offrait plein d’espoirs, qui ont très vite été tués dans l’œuf et malgré le fait qu’il reste de bons éléments, une fois fini, c’est malheureusement le négatif qui prend le dessus sur les bons côtés.

Mais que se passe-t-il dans cette saison pour que mon avis soit aussi tranché ? Eh bien, j’ai envie de dire qu’on perd « Nip/Tuck » au fur et à mesure des épisodes qui enchaînent des rebondissements de plus en plus ridicules, improbables et gratuits simplement pour choquer et essayer de ramener de l’audimat. Mais quand je dis ridicule, c’est vraiment ridicule. Les scénaristes n’ont plus d’idées. Bon, c’est vrai qu’en même temps, ils ont traité beaucoup de cas au cours de la série et de très belle manière, mais pour une série qui parlait de la société, de son paraître et de son mal-être, au bout de cinq saisons, on retrouve nos deux médecins faire face à des extraterrestres, des vampires, et même une femme qui se tranche les seins au couteau électrique en salle d’attente. Oui, on en est là maintenant et encore, ce sont les cas les plus flagrants, je vous épargne le mec qui baise des meubles, ou encore l’accident de baise de Christian, histoire de se débarrasser d’un personnage, dont la série ne sait plus quoi trop en faire. La saison dépérit au fur et à mesure et perd beaucoup de notre intérêt. Et puis comme si ça ne suffisait pas, « Nip/Tuck » enchaîne bien trop de rebondissements dans la vie des tous ses personnages principaux. Je l’évoquais déjà précédemment, mais là, c’est encore plus flagrant. Trop de rebondissements tuent le rebondissement, au bout d’un moment, ça n’a plus d’intérêt.

Pourtant, cette cinquième saison a encore de bonnes idées. « Nip/Tuck » n’est pas totalement fini et on appréciera le parcours de quelques personnages, comme ce qui arrive à Christian, que j’ai trouvé particulièrement touchant sur la fin de la saison, même si le suspens n’est pas vraiment présent, puisqu’on a vu l’avenir dans la saison précédente. Mais ça reste très touchant. Le parcours de Liz est lui aussi très touchant. C’est l’amie de toujours sur qui on peut compter à tout moment. Mais alors pour les autres, ça a vraiment du mal à passer, en particulier le personnage de Julia qui devient lesbienne (on ne l’avait pas encore fait celle-là) et qui a de très grosses tensions avec sa belle-fille. D’ailleurs, la saison creuse quelque chose et n’ira pas jusqu’au bout avec elle… Bref, je ne vais pas parler de Matt et Kimber tant on croirait une mauvaise blague. Une belle surprise viendra quand même égayer le tableau. Avec l’arrivée de nos deux médecins à Hollywood, la série met un pied dans le star système et l’analyse de manière intelligente, mettant le doigt là où ça dérange et c’est très bien. Petit plus, cette saison est l’occasion de voir Bradley Cooper dans un rôle totalement déjanté qui est l’une des meilleures idées de la saison. Et Jennifer Coolidge en rappeuse n’est pas mal non plus.

11650784_1112586225421452_381559109_n

Voilà ce que je pouvais dire sur cette cinquième saison qui vient de franchir avec grâce et violence la frontière de la saison de trop. Il reste quand même quelques bonnes idées et de bons cas sur lesquels les médecins travaillent, mais dans l’ensemble, c’est la chute libre et on tombe dans le n’importe quoi et le racolage à deux balles et c’est vraiment dommage. J’ai bien peu d’espoir pour la suite des événements…

Note : 09/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.