octobre 28, 2020

Ben l’Oncle Soul – A Coup de Rêves

nlo

Avis :

La soul, voilà un genre de musique typiquement américain et qui rappelle aux bons vieux souvenirs des années 60. Il faut dire que les prémices du genre arrivent avec Otis Redding ou Marvin Gaye et que le succès est immédiat, faisant par la suite la marque de fabrique de la Motown. Mais qu’avons-nous eu en France ? Rien et c’est bien là tout le problème car si nous n’avons pas trop à rougir pour ce qui du rock ou du rap, la soul reste l’apanage des américains. Et pourtant, il existe bien un label Motown France, faisant partie du groupe Universal Music. Ben l’Oncle Soul (de son vrai nom Benjamin Duterde) commence à se faire connaître durant l’année 2004 où il chante dans un groupe de gospel. Il se fait repéré par la chanteuse Laure Milan pour laquelle il va faire les premières parties à l’Olympia. Il sort ensuite un EP en 2009 composé de six titres dont une reprise de Seven Nation Army des White Stripes. L’année suivante sort son premier album éponyme et le titre Soul Man, s’inspirant du hit Sittin’ on the Dock of the Bay, devient un tube passant sur toutes les ondes. Il aura fallu attendre quatre ans pour voir débouler son second album, A Coup de Rêves et il reste dans la continuité du premier.

Le skeud débute avec Walk the Line et il rentre typiquement dans le genre du chanteur, une soul calme, posée avec quelques bribes de rock. Le morceau est très beau et l’ensemble s’accorde parfaitement avec sa voix assez grave. Le refrain rentrera rapidement en tête et au niveau de l’instru, c’est vraiment très propre. On va s’arrêter quelques minutes sur tous les morceaux anglais du skeud, parce qu’ils sont très différents des titres en français. En effet on remarquera sur toute la durée de l’album que les chansons en anglais sont bien plus calmes que celles en français. Cela vient-il d’une maîtrise plus difficile de prononciation ? Ou alors la langue de Shakespeare le calme ? Pas évident de trouver une réponse cohérente dans tout ça, mais il faut rendre à Ben l’Oncle Soul ce qui lui appartient et ces plages calmes sont relativement bonnes. Elles rendent vraiment honneur à une soul que l’on n’entend plus aujourd’hui comme So Hard to Find et cela reste relativement touchant. Il faut dire que le chanteur est très respectueux du style et qu’il a su s’entourer de musiciens de talent, que ce soit pour les guitares, les cuivres ou encore les chœurs. Le point d’orgue est atteint avec You Got My Back qui est vraiment un beau morceau, ultra référencé et qui montre que le chanteur possède un excellent anglais (bien mieux que la chanteuse Ayo en tous les cas, mais ça, ce n’est pas bien difficile). On peut aussi se poser quelques secondes sur le morceau Simply Beautiful avec Keziah Jones qui rappelle les plus belles heures de la soul des années 60.

hgv

Maintenant, on peut s’attaquer aux morceaux en français et c’est là que le bât blesse. Non pas que ce soit mauvais, loin de là, mais ils sont moins puissants alors qu’ils sont plus entrainants. Il faut dire que la langue de Molière ne se prête pas forcément à ce genre de musique et qu’en plus les textes n’aident pas. Les paroles sont d’une bêtise hallucinante avec des rimes pauvres et ne traitent que d’un sujet, les femmes (hormis Quelques Mots…). Néanmoins, les titres restent assez énergiques et dynamiques, permettant d’oublier quelques temps les mots. Hallelujah !!! (J’ai Tant Besoin de Toi) est un morceau très vivant, qui fait penser aux danseurs blacks dans les années 60, avec un joli solo de guitare, mais le français fait que cela ne marche qu’à moitié. C’est exactement la même chose qui se passe avec Ailleurs ou A Coup de Rêves, qui restent des titres fort sympathiques, mais auxquels ils manquent un certain cachet. D’ailleurs, on retrouve un aspect un peu commercial dans ses morceaux qui fait que l’album reste sur une note agréable mais avec une sensation de « peut mieux faire ».

Au final, A Coup de Rêves, le second opus de Ben l’Oncle Soul, n’est pas si mal que ça et s’avère être une bonne surprise. Alors rien de bien mirobolant malheureusement, mais la production et les morceaux anglais sont vraiment très bons et prouvent que le chanteur s’est bien entouré. Néanmoins, les titres en français gâchent un peu la fête à cause de textes inintéressants et d’un accent qui manque fortement. Bref, un album qui vaut le coup tout de même, surtout dans ce genre qui reste sclérosé dans les années 60 sans essayer d’avancer et c’est bien dommage.

  1. Walk the Line
  2. Hallelujah !!! (J’ai Tant Besoin de Toi)
  3. So Hard to Find
  4. Ailleurs
  5. Carry Me
  6. Lord We Know
  7. A Coup de Rêves
  8. You Got my Back
  9. Attends-Moi
  10. Simply Beautiful feat Keziah Jones
  11. Quelques Mots…
  12. Don’t Set Me Back
  13. Hallelujah !! (J’ai Tant Besoin de Toi) Version Alternative

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.