Body Double

photo.php

De : Brian De Palma

Avec Craig Wasson, Melanie Griffith, Gregg Henry, Deborah Shelton

Année: 1984

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

Jack, jeune comédien au chômage souffrant de claustrophobie, occupe pendant quelque temps l’appartement d’un ami. Profitant de la vue panoramique, il observe sa charmante voisine, Gloria, dont il ne tarde pas à devenir fou amoureux. A force de l’épier, il assiste un jour à l’assassinat de la jeune femme…

Avis:

Brian De Palma fait partie de ces maîtres incontestés du suspens. À travers l’une des plus belles carrières d’Hollywood, le réalisateur s’est essayé à tous les suspens possibles que le cinéma peut offrir. En 1985, le réalisateur est alors dans la partie la plus florissante de sa carrière. Il enchaîne succès sur succès et sort tout juste du cultissime « Scarface » quand il présente « Body Double« .

Brian De Palma est l’un des cinéastes que j’admire le plus. À chaque fois que je me suis lancé dans l’un de ses films, le résultat a toujours été à la hauteur de mes espérances, bien plus même. Et justement, ce soir-là, l’envie de découvrir un film du maître s’est fait entendre et mon choix s’est arrêté sur « Body Double« , un thriller érotique et tendu, qui rappelle parfois le cinéma de Sir Alfred Hitchcock. Mais alors que je m’attendais à prendre une belle claque, comme le réalisateur m’en a souvent offert, c’est tout l’inverse qui s’est produit et je ressors de ce film déçu et frustré.

11297550_1093786713968070_1566092640_o

Jake est un jeune comédien qui a bien du mal à vivre de son métier. Mais ce jour-là, pour Jake, c’est la journée affreuse, il se fait renvoyer de son tournage, et quand il rentre chez lui, il surprend sa copine au lit avec un autre homme. Jake quitte alors l’appartement de sa copine et trouve vite un très bon plan. Un comédien qu’il vient de rencontrer lui propose de l’héberger dans un magnifique appartement. Jake ne peut donc pas refuser, surtout qu’en petit bonus, son nouvel ami lui apprend que l’une de ses voisines a tendance à faire un show osé tous les soirs face à ses baies vitrées. Jake est donc aux anges et se laisse même tenter par le voyeurisme. Mais très vite, Jake découvre que la jeune femme est surveillée par quelqu’un d’étrange. Il va alors être un témoin impuissant de ce qui va arriver à cette jeune femme.

« Blow Out« , « Furie« , « Outrages« , « Les Incorruptibles« , « Mission to Mars« , « Le bûcher des vanités » sont autant de films, voire des chefs d’œuvre, que j’adore de Brian De Palma. Jusque-là, le réalisateur américain ne m’avait encore jamais déçu, mais il y a forcément un début à tout et ce début porte le doux nom de « Body Double« .

Thriller érotique, « Body Double » est un film typiquement des années 80, mais avec quelque chose en plus, puisque sur une bonne partie, le film a des faux airs d’un film d’Hitchcock moderne. L’histoire au départ est très bien, et on se prend de sympathie pour ce comédien quelque peu raté et surtout claustro. Il est drôle, un peu neuneu, on ne peut qu’être attendri et l’on se dit que Brian De Palma a encore une fois réuni tous les ingrédients gagnants et son film devrait être encore une très bonne expérience. Mais malheureusement, ça ne va pas être le cas. En fait, plus l’histoire avance et moins j’ai été pris dedans, si bien que je trouve le dénouement final pas crédible une seconde. Il m’a fait sourire devant son improbabilité. Je ne pourrais dire à quel moment dans le film, mais l’intrigue et le suspens retombent peu à peu. Surement à mesure que l’intrigue trouve de moins en moins de crédit. Brian De Palma a pourtant entre les mains un script qui aurait pu donner un film génial et dérangeant au possible. J’adore le côté voyeur que le film explore au début, surtout que la tension est bien présente, puis le petit côté fun avec incursion dans le porno, mais finalement Brian De Palma se perd et se laisse dépasser par ce scénario aussi prévisible qu’il ne tient pas la route.

De plus, ce qui fait du mal au film, c’est le temps qui a passé. Alors que « Blow Out » n’a pas pris une ride, je trouve que « Body Double » a pris une sacrée tarte niveau visuel. La mise en scène reste intéressante, mais ce sont les décors et les autres costumes qui font sacrément kitsch. Alors, je sais que c’est un peu paradoxal, car les années 80 sont bien connues pour leur kitsch assumé et tordant, et c’est ce qui fait que j’adore aussi cette époque, mais pour ce film, je n’avais pas spécialement envie de trouver un style comme celui-là. J’avais envie d’avoir quelque chose de sérieux et ce style-là ne le permet pas trop et je trouve ça franchement dommage.

Bon, il n’y a pas que le visuel qui m’a dérangé. Je dois dire que je ne suis pas spécialement convaincu par les comédiens dans cette histoire. J’ai trouvé Craig Wasson dans le rôle principal peu crédible. Le personnage est sympathique, il m’a paru débile sur la fin et je n’ai pas bien compris certaines de ses réactions et comme le comédien était tout sauf naturel, ça n’a pas joué en sa faveur. J’ai aussi trouvé Deborah Shelton, qui joue « la voisine » très belle, fade au possible. L’actrice ne dégage pas grand-chose et je ne me suis pas accroché à elle. Par contre, a contrario, J’ai trouvé que Mélanie Griffith était vraiment excellente dans un petit rôle. Un rôle assez drôle avec un look pour le coup d’enfer. Un look à la Madonna, album « True Blue« , qui lui va à ravir.

11326982_1093786773968064_1328001059_n

Alors, c’est vrai que comme ça, on a l’impression que j’ai détesté le film de De Palma, mais j’y ai trouvé quand même de bonnes choses, et le tout n’est pas trop désagréable que ça à suivre, sauf sur la fin. Ça reste un film qui m’a déçu, car j’attendais autre chose de Brian De Palma. J’attendais une histoire qui tient la route et un film dans la lignée de « Blow Out » que j’avais adoré. Mais malheureusement, à ma grande déception, je suis obligé de laisser ce « Body Double » dans le bas du panier.

Note : 08/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net