Mort ou Vif… de Préférence Mort – Western Parodie

mortouvif

Titre Original : Vivi o Preferibilmente Morti

De : Duccio Tessari

Avec Giuliano Gemma, Nino Benvenuti, Sydne Rome, Chris Huerta

Année : 1969

Pays : Italie

Genre : Comédie, Western

Résumé :

Afin de toucher l’héritage de son oncle, Monty (Giuliano Gemma), joueur et flambeur, doit vivre pendant 6 mois avec son frère Ted, un fermier bougon et solitaire. Peu enclin à vivre l’aventure de l’ouest, mais poussé par l’impatience de ses créanciers, Monty part rejoindre la ferme de Ted. Alors que tout sépare les deux frères, ils vont devoir apprendre à se connaître, et faire équipe pour affronter une bande de pillards.

Avis :

Dans le cinéma, quel que soit le thème, la parodie est toujours présente. Que ce soit pour tourner en ridicule ou rendre hommage, la parodie fait désormais partie des genres qui fourmillent dans le septième art. Il faut dire que tous les genres y sont passés (l’espionnage avec Austin Powers, le policier avec les Police Academy) et même les sous-genres, comme dans l’horreur avec What We Do In the Shadows pour le film de vampires, Shaun of the Dead pour les zombies, Scary Movie pour le slasher ou encore Bubba Ho-Tep pour le film de momie. Si le western a un peu perdu de sa superbe de nos jours, il ne faut pas oublier qu’il a connu un âge d’or durant les années 60/70. Et alors que la domination américaine est sans conteste, l’Espagne et surtout l’Italie tentent de proposer des westerns qui pourraient éventuellement concurrencer les Etats-Unis. Et c’est en 1969 que sort Mort ou Vif… De Préférence Mort de Duccio Tessari avec Giuliano Gemma, alors immense star, qui prend le partie de fournir un western parodique. Le pari était risqué et ce n’est qu’aujourd’hui que l’on peut le retrouver en DVD grâce au travail formidable d’Artus Films. Et le résultat est bien présent.

lj

Monty est un joueur invétéré qui s’est attiré les foudres de quatre frères qui veulent le tuer parce qu’il leurs doit beaucoup d’argent. Mais au moment où ils s’apprêtent à le pendre, Monty apprend qu’il peut toucher un gros héritage. Pour cela, il doit retrouver son frère et vivre six mois avec lui. Ted quant à lui est un fermier assez renfermé sur lui-même et qui se contente du minimum pour être heureux. Ensemble, ils vont devoir apprendre à se connaître pour ne pas s’entretuer tant ils sont différents et n’ont pas la même vision de la vie. Entre temps, pour vivre, ils vont tenter différents braquages pour gagner de l’argent, mais la malchance se joue d’eux.

Faire une parodie sans que cela vire au ridicule est difficile comme en atteste les différentes suites sans fin de Scary Movie. Avec l’Espion qui Venait du Surgelé, Artus Films avait déjà tenté l’expérience sans grand succès, le film ne sachant jamais sur quel ton danser et fournissant une longue blague potache sans grand intérêt. Mais Mort ou Vif… de Préférence Mort est une parodie de bien meilleure facture. Il faut dire que le début est très surprenant. On n’a pas l’impression d’être dans un western, puisque le film fait assez moderne, proposant d’entrée de jeu une bagarre bien filmée et relativement dynamique. Ce n’est que lorsque Monty part à la recherche de son frère vers l’ouest que le film capte sa dimension western. Mais le film ne perd pas son rythme pêchu, mettant en avant des personnages attachants et surtout des situations cocasses.

Il faut dire que les frères ne peuvent pas se voir et ils sont forcés (un peu par le destin) de vivre ensemble pour s’en sortir. En effet, suite à un différend avec un bandit extrêmement dangereux et recherché, la maison de Ted brûle et il n’a d’autres choix que de vivre avec son frère. Sur le chemin, ils vont croiser la route d’un vieux charlatan avec lequel ils vont tenter différents coups. Et ce sera la foire aux farces et blagues en tout genre. Alors cela aurait pu être très mauvais si ce n’est que le film ne perd jamais de vue son crédo et propose vraiment quelque chose de malin et de référentiel au genre qu’il exploite. Ainsi, l’attaque de banques devient risible à cause d’une marche, l’attaque de la diligence fait intervenir un personnage hilarant et tout cela reste bon enfant sans pour autant devenir improbable et ridicule.

Le film joue aussi énormément sur la relation entre les deux frères. Ce sont les opposés même et ils vont devoir faire des efforts pour se supporter. Il faut dire que l’un n’est attiré que par l’argent alors que l’autre souhaite juste être tranquille. Cela va donner des moments drôles comme d’autres plus attachants ou encore plus tendus. L’attaque finale du train est un point d’orgue de leur relation, mettant en avant leur attachement malgré l’argent. On regrettera cependant la morale qui reste assez douteuse avec le fait de ne pas se marier mais surtout que finalement, l’argent est plus important que l’amour. Cela reste assez mineur pour un film plutôt réussi avec un Giuliano Gemma charismatique et athlétique comme à son habitude.

mortouvif-003

Au final, Mort ou Vif… de Préférence Mort est un western comique assez attachant et qui, contrairement à l’Espion qui Venait du Surgelé, ne perd pas de vue son ton et sa volonté de faire quelque chose de cohérent. Si certaines situations se révèlent enfantines, le film demeure hyper référentiel, rapportant tout ce qui touche au western, mais en offrant un spectacle honnête et divertissant.

Note : 14/20

http://www.dailymotion.com/video/x2ji0b1

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net