Chuck Saison 2

11198983_1083914894955252_1075738029_n

D’Après une Idée de : Josh Schwartz et Chris Fedak

Avec Zachary Levi, Yvonne Strahovski, Joshua Gomez, Sarah Lancaster

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 13

Genre : Comédie

Résumé :

Employé dans une boutique de matériel informatique, Chuck Bartowski est propulsé du jour au lendemain dans le monde de l’espionnage, sa vie ennuyeuse laissant la place aux émotions fortes. Son cerveau renfermant, bien malgré lui, une base de données contenant des secrets gouvernementaux, la NSA et la CIA, soucieuses de protéger ces informations, envoient les agents John Casey et Sarah Walker pour veiller sur sa sécurité. Les informations qu’il détient nécessitent sa participation à de périlleuses missions, le confrontant à de multiples dangers. Tout ça sous le nez de son meilleur ami, Morgan, de sa soeur, Ellie, et de ses collègues de travail, qui ne se doutent de rien…

Avis :

Des séries, il y en a pour tous les goûts depuis l’explosion au début des années 2000. Des séries comme « Alias« , Desperate Housewives ou « Lost« , les scénaristes se sont empressés d’exploiter sur le petit écran tout un tas de nouveautés et de nouveaux héros pour notre plus grand plaisir et c’est ainsi qu’est apparu « Chuck » et sa fine équipe d’espions infiltrés ou encore d’employés irresponsables.

Gros succès vers la fin des années 2000, « Chuck » est une série que j’ai découverte il y a quelques mois et je peux dire que la première saison m’avait bien amusé. Fun, décomplexée, super référencée, avec une intrigue amusante, en fait « Chuck« , c’est la série devant laquelle on s’installe si on a envie de passer une bonne soirée sans se prendre la tête en compagnie d’un mec adorable et touchant, qui ressemble à presque tout le monde. Et cette deuxième saison va continuer sur cette route et nous offrir encore une fois des moments délirants, cocasses et hystériques.

11128897_1083914961621912_596989333_n

Chuck Bartowski, c’est peut-être bien le mec le plus malchanceux du monde. Par hasard, son ancien meilleur ami, devenu espion pour la CIA, lui a implanté dans la tête un programme top secret appelé l’intersecrete. Ce programme permet à Chuck de flasher quand quelque chose ou quelqu’un de suspect se présente à lui. Désormais, sa vie est en danger à chaque instant. Il devient alors un « espion » à son tour, le temps qu’un nouvel intersecrete soit construit. Pour assurer sa protection et en même temps enquêter sur les différents flashs de Chuck, il a sous couverture deux agents de la CIA, Casey et Sarah. Chuck essaie alors d’avoir un quotidien normal en tant que vendeur dans un magasin d’électroménagers, mais comme je le disais plus haut, Chuck, c’est un peu le mec le plus malchanceux du monde…

Serait-il possible que les créateurs de « Chuck » aient tout compris à la série qui mélange humour et espionnage ? À la vue de cette saison deuxième saison qui se révèle être meilleure que la première, on dirait bien que la réponse est oui.

On avait quitté Chuck à l’annonce de l’arrivée d’un nouvel Intersecrete, Chuck allait donc reprendre sa vie normale. Mais bien sûr, le sadisme des scénaristes pour ce pauvre personnage vont le lui enlever et c’est ainsi que l’on repart pour vingt-deux épisodes de bonheur. Pour cette nouvelle saison, les showrunners ont créé un bon fil rouge qui va nous faire découvrir beaucoup de choses au fur et à mesure des épisodes. Avec ce fil rouge, qui installe pas mal de mystère, la série saura exactement comment nous accrocher, tout en nous amusant. Les différents épisodes sont excellents, les missions dans lesquelles est embarqué ce pauvre Chuck sont bien fendardes, surtout que pour beaucoup, dans leur scénario, elles sont abusées, mêlant bien souvent le passé de ce pauvre geek. Ainsi, grâce à ce nouvel élément, la série approfondit le personnage, et le rend encore plus attachant. Et c’est peut-être ça qui me manquait dans la première saison. D’ailleurs, c’est avec plaisir et curiosité qu’on en apprend plus sur le passé de différents personnages (Ellie, la sœur de Chuck, Sarah, Morgan, et même Capitaine Trop Top).

La série est aussi un joli cocktail d’humour et d’action qui n’arrête pas. Aucun épisode ne parait de trop, et il m’a été impossible de m’ennuyer. À tout moment, elle sait très bien passer d’un style à l’autre, mélangeant parfois les deux, ce qui donne des situations délirantes, cocasses ou incongrues. Les scènes à l’intérieur de BuyMore où travaillent Chuck et Morgan sont hilarantes. Je pense sérieusement que les gens qui bossent dans ce magasin, Morgan, Lester et Jeff, sont les personnages les plus incontinents qui ont travaillé dans un magasin. Bénéficiant d’un QI proche de zéro, ils vont savoir comment nous éclater en faisant les pires conneries qui soit, juste pour faire chier les directions. Emmett Milbarge (génialement joué par Tony Hale), l’un des nouveaux personnages qui intègre cette nouvelle saison, est surement l’une des meilleures idées de la saison.

Puis mine de rien, derrière l’humour, derrière le délire de plusieurs épisodes, derrière l’action effrénée des scénarios, cette saison deux sera plus dure pour le personnage, plus sombre. Son secret commence à lui peser, sa double vie devient plus difficile à gérer, puis comme son passé commence à s’entremêler avec celle-ci, le pauvre Chuck va devoir prendre sur lui pour ne pas craquer et parfois, il va devoir faire des choix difficiles, qui vont le faire grandir et le rendre touchant. Et j’ai beaucoup apprécié le sens dans lequel la série s’oriente.

Zachary Levi, Yvonne Strahovski et Adam Baldwin sont toujours trop bons dans leurs personnages, je ne m’attarderais donc pas plus sur eux. J’aurais plutôt envie de parler des seconds, voir même troisièmes rôles qui ont une grande importance dans le fun de la série. Ainsi, Joshua Gomez, aidé de ses deux complices Scott Krinsky et Vik Sahay, se lâchent complètement dans cette saison et nous réservent de grands moments de n’importe quoi. Des moments bien souvent encore plus drôles quand on voit les différentes réactions de honte qu’ils entraînent avec eux. Bien sûr, comme la série marche bien, elle se paye alors quelques guests stars qu’on appréciera. Cette deuxième saison s’ouvre avec Michael Clarke Duncan en gros méchant. Puis, au fur et à mesure, la saison va voir défiler Arnold Vosloo (« Le Retour de la Momie« ), Scott Bakula (« Code Quantum« ), Nicole Richie, Jordana Brewster (« The Faculty« ), Jenny McCarthy, Melinda Clarke (« Newport Beach« ) , Carl Lumbly (« Alias« ), Michael Rooker (« The Walking Dead« ), et même Dominic Monghan en rock star perché qui rappelle un peu son rôle dans « Lost« . Puis, il y a aussi le retour de Matt Bomer. Bref, la série a fait fort en réunissant tout ce beau monde, et encore, je suis certain que j’en oublie.

11198879_1083914918288583_661973376_n

Cette deuxième saison m’a encore plus amusé que la première. « Chuck« , c’est une bonne série qui ne se prend pas au sérieux. Elle n’a pour but que de nous éclater avec sa palette de personnages géniaux et ses situations aussi dangereuses que décalées, invraisemblables. Ah oui, et la BO est tellement cool, un vrai régal pour les oreilles, qui marque bien les situations.

Note : 17,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net