Maman j’ai Raté l’Avion

11100615_1063429610337114_1691322843_n

Titre Original : Home Alone

De : Chris Columbus

Avec Macauley Culkin, Catherine O’Hara, Joe Pesci, Daniel Stern

Année : 1990

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

La famille McCallister a décidé de passer les fêtes de Noel à Paris. Seulement Kate et Peter McCallister s’aperçoivent dans l’avion qu’il leur manque le plus jeune de leurs enfants, Kevin, âgé de 9 ans. D’abord désespéré, Kevin reprend vite les choses en main et s’organise pour vivre le mieux possible. Quand deux cambrioleurs choisissent sa maison pour commettre leurs méfaits.

Avis :

Des comédies familiales, il en existe des masses. Idem pour les films sur Noël. Mais de tous ceux qui existent, il y a en a un qui sort du lot. Arrivé à Noël en 1990, la petite tête blonde de Kevin McCallister s’apprêtait à faire fondre les cœurs, déchirer les abdominaux et détruire les zygomatiques de la planète.

Troisième film d’un certain Chris Columbus, « Maman, j’ai raté l’avion« , de par sa bonne humeur, ses gags et surtout son petit acteur principal, est devenu instantanément un classique des années 90. Si bien que vingt-cinq ans après sa sortie, le film se regarde avec toujours autant de plaisir, malgré qu’on le connaisse par cœur. Bref, « Maman, j’ai raté l’avion« , c’est cool, c’est fun, et je pense qu’il n’a pas fini de faire rire les enfants.

11087009_1063429823670426_1757911965_o

Dans la grande maison de la famille McCallister, c’est la cohue. La famille s’apprête à partir fêter Noël à Paris et chacun se dépêche de faire sa valise. Les vacances s’annoncent on ne peut plus belles. Mais une panne d’électricité va venir gâcher les réjouissances. Réveillés en retard, les McCallister partent dans la précipitation pour ne pas rater leur vol. Mais dans la précipitation, ils ont oublié un petit détail… Kevin… l’un des plus jeunes fils de la famille. Le petit garçon est alors livré à lui-même. Avoir la maison pour lui tout seul quelques jours aurait pu être amusant, mais le gang des braqueurs flotteurs, deux cambrioleurs qui sévissent dans le quartier, s’attaquent à la maison de Kevin. Le petit garçon va alors tout faire pour défendre sa maison, parce qu’il n’est pas une mauviette et qu’il n’a peur de rien…

Je suis né dans les années 80 et j’ai grandi avec « Maman, j’ai raté l’avion » et les comédiens qui vont avec et ce film, tout comme sa suite, on fait partie de mes films préférés étant gamin. Un film que je range aux côtés de « Sister act » et Jumanji. Mais peut-être que le fait d’avoir grandi avec et d’avoir un amour infini pour le film et ce qu’il représente fausse un peu mon jugement.

S’il y a bien une comédie familiale qui représente l’esprit de Noël, je trouve que c’est bien « Maman, j’ai raté l’avion« . Avec ce film, Chris Columbus a fait une comédie un peu naïve qui donne dans le bon sentiment, mais qui reste délirante et qui évite l’écœurement. Il aurait très bien pu tomber dans le sentimentalisme à fond et trop en faire. Ici, ce n’est pas le cas, le film reste toujours juste et la morale finale est bien dosée. Ce que j’adore avec ce film, c’est son côté bon enfant. Chris Columbus reste principalement du point de vue de l’enfant et on voit le monde qui entoure Kevin à travers ses yeux, ce qui est ludique et plus intelligent. J’adore les scènes de la cave, ou alors celles qui tournent autour de la légende de ce voisin terrible. Bien sûr, c’est une comédie et je trouve que les gags fonctionnent toujours aussi bien. C’est con, c’est bête, c’est absurde, parfois pas très crédible, mais pourtant, je rigole toujours autant devant. « Maman, j’ai raté l’avion« , c’est une heure trente de bêtises et il ne vise que l’amusement. Le film est énergique, Chris Columbus enchaîne les gags et les moments un peu plus touchants avec beaucoup d’aisance. Son film est fluide et à aucun moment, on peut dire qu’on s’ennuie devant. J’adore l’esprit de Noël que dégage le film, je trouve qu’il fait du bien au moral et il nous pousse toujours à sourire. De plus, le film n’a pas trop vieilli, bien sûr, il a ce truc très 90’s, mais aurait pu être tourné il y a quelques années avec une action qui se déroule dans ces années-là.

Ce qui fait aussi l’énorme point fort du film, c’est Macaulay Culkin, qui est un petit acteur né. Il est naturel, délirant, insolent, il s’éclate devant la caméra et communique très bien ses émotions. Que ce soit ses délires, ses blagues de gamin ou encore ses peurs et ses doutes, le petit comédien est la révélation de cette nouvelle décennie qui commençait et sa carrière sera peuplée de bonnes comédies à l’époque. Face à lui, on retrouve les deux braqueurs les plus cons du monde. Deux braqueurs aussi drôles que Macaulay lui-même. Ces deux mecs sont génialement incarnés par Joe Pesci en chef de gangs super méchant qui gueule tout le temps et Daniel Stern qui me fait mourir de rire devant tant de débilité ! J’aime beaucoup les parents de Kevin, joués par les sympathiques Catherine O’Hara et John Heard. Puis il y a John Candy dans le rôle hilarant d’un musicien passionné de Polka.

11117435_1063429653670443_467024131_n

« Maman, j’ai raté l’avion« , c’est donc l’un de ces films qu’on a beau connaître par cœur, il est impossible de s’en lasser. C’est un film qui plaît aussi bien aux grands qu’aux petits et qui continue à chaque Noël de convertir encore et encore des gamins. Bref, c’est un film que j’aime et que j’adore revoir régulièrement.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net