décembre 2, 2020

Jennifer Lopez – A.K.A.

rs_600x600-140505062317-600.Jennifer-Lopez.AKA.JR-5514_copy

Avis :

Parmi les carrières les plus éclectiques, Jennifer Lopez s’impose comme une référence dans le genre, que l’on aime ou pas ses choix. Commençant par le cinéma en 1986 avec un petit rôle dans My Little Girl de Connie Kaiserman, elle enchaîne ensuite avec des rôles à la télévision pour des soaps et des séries. Par la suite, le cinéma lui ouvre grand ses portes lui permettant de tourner dans divers films dont Anacondas de Luis Llosa ou encore U-Turn d’Oliver Stone et Hors d’Atteinte de Steven Soderbergh. C’est à l’aube des années 2000 qu’elle se décide alors de sortir un premier album de musique. Le succès est au rendez-vous et elle réitère l’expérience par la suite avec J. Lo, qui sera certainement son plus gros succès à ce jour. Depuis, la plantureuse jeune femme (n’oublions pas la rumeur de l’assurance sur ses fesses) multiplie les projets, et même si elle s’est faite plus discrète, assure toujours l’actualité avec divers featuring (l’hymne de la coupe du monde 2014 avec Pitbull) ou encore des petites choses qui font que l’on ne l’oublie pas. Néanmoins, peut-on dire que la belle et en perte de vitesse ? Il faut dire que son dernier album, qui nous préoccupe maintenant, est son plus mauvais démarrage et que les ventes n’ont pas décollé et sa carrière cinématographique stagne un poil avec des films moins percutants. Mais qu’importe le cinéma, revenons à la musique, puisque A.K.A. est son dernier effort musical et qu’il demeure moins pire que ce à quoi je m’attendais.

Le skeud commence plutôt mal il faut dire. A.K.A. est un titre avec le rappeur T.I. et il s’inscrit parfaitement dans le moule des morceaux calibrés pour la radio et faire des ventes auprès d’un jeune public. Il n’y a absolument aucune surprise dans le titre, foisonnant d’effets électro ayant du succès en ce moment et rien ne le sort du lot habituel de ce que l’on entend aujourd’hui. Alors bien évidemment, venant d’un album comme celui-ci, je ne demandais pas une révolution de la pop music, mais peut-être une prise de risque un peu osé, histoire de chambouler les oreilles des habitués au genre. Il semble important de comprendre que maintenant, il faut donner aux gens ce qu’ils besoin d’entendre et non pas ce qu’ils veulent entendre. Mais lorsque l’on écoute l’album dans son intégralité, on remarquera que la plupart des featurings sont ratés. On a l’impression que la chanteuse s’est faite duper par des noms en vogue, abandonnant son style pop sympathiques pour quelque chose de plus actuel mais aussi de moins personnel. A titre d’exemple, on peut citer Acting Like That avec la rappeuse Iggy Azalea, un morceau presque fantôme de R n’B moderne sans saveur ou encore Booty avec l’autre gros balourd de Pitbull qui détruit l’industrie musicale à lui tout seul, malgré des rythmes hispaniques étonnants. C’est exactement la même chose avec Tens qu’elle chante avec Jack Mizrahi et c’est une catastrophe.

Jennifer Lopez - A.K.A. Album Photo Shoot JLO

Néanmoins, la chanteuse se rattrape avec plusieurs titres plutôt bienvenus et très intéressants. Le plus affolant c’est que ces morceaux sont chantés sans personne pour l’accompagner et elle prouve qu’elle tient un univers à elle et qu’elle n’a pas besoin de se déstructurer pour plaire à un public de jeunes. La preuve en est faite avec First Love, un titre pop, frais, avec une vraie batterie qui scande un rythme et surtout, un véritable hommage à la pop music des années 80/90 avec ce qu’il faut de modernité. Et logiquement, c’est ce que devrait être la pop, quelque chose de simple, mais d’efficace, sans subterfuge électro et sans âme. On retrouve un peu cela avec Expertease (Ready Set Go). Elle enchaîne derrière avec des morceaux plus posés, lorgnant du côté de la ballade et de l’émotion et le pire c’est que ça fonctionne. Never Satisfied, malgré son aspect déjà entendu reste efficace et prouve que la belle peut libérer sa voix pour fournir des titres plus intéressants et plus touchants. Elle réitère d’ailleurs le coup par deux fois dans l’album, mais dans deux univers plus différents, avec Emotions, un morceau plus facilement R n’B et donc accès vers le commerce et Let It Be Me, le meilleur morceau de l’album avec guitare sèche et violon, sans fioriture et qui pourrait parfaitement s’inscrire dans la BO d’un film se déroulant dans un désert. C’est franchement beau et très réussi.

Au final, A.K.A., le dernier album de Jennifer Lopez, est une semi-déception autant qu’il peut se considérer comme une semi-surprise. N’attendant plus grand-chose de la pop actuelle, Jennifer Lopez tente des choses totalement louables, mais se perd de vue avec des featurings trop nombreux et qui dénaturalise son univers. C’est d’autant plus dommage qu’avec ses racines latinos, elle aurait pu fournir un album avec plus de caractère et finalement plus intéressants sans pour autant renier ses fans. Un album moyen qui laisse sur un avis mitigé.

  1. K.A. feat T.I.
  2. First Love
  3. Never Satisfied
  4. I Luh Ya Papi feat French Montana
  5. Acting Like That feat Iggy Azalea
  6. Emotions
  7. So Good
  8. Let It Be Me
  9. Worry No More feat Rick Ross
  10. Booty feat Pitbull
  11. Tens feat Jack Mizrahi
  12. Troubeaux feat Nas
  13. Expertease (Ready Set Go)
  14. Same Girl feat French Montana
  15. Charades
  16. Girls feat Tyga

Note: 08/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.